standard-title Globe-trotter

Globe-trotter

 id=

Tout jeune, je n’étais pas globe-trotter, mais passionné de découvertes, de culture et de la diversité.

Il m’a fallu un peu de temps pour me lancer dans mes aventures touristiques car plus jeunes, je faisais des voyages de «villes en villes» avec ma famille près de ma ville natale. Mais c’est à partir de ces petits voyages familiaux que j’ai fait mon éveil du globe-trotter en moi qui sommeillait!

Une expérience qui a changé ma vie

Cours à l’école terminée, pas d’emploi dans mon domaine, rien de mieux que de partir à l’étranger pour parfaire sa formation! Alors, je suis parti trois mois sur Paris pour vivre une vie à la française et y découvrir tous ces charmes. Ah le Marais! Que de bons moments en compagnie de mes amis!

Amoureux de la culture française bien avant ce grand départ, je me suis rapidement senti comme chez moi! L’appel du globe s’est rapidement fait sentir!

L’Europe étant une terre d’accueil facile à voyager, j’ai donc eu la chance de faire plusieurs villes et pays après mon séjour en France: Espagne, Suisse, Belgique et Royaume-Unis

Cette opportunité de vie m’a été offerte par OFQJ. Sans eux, ma passion du voyage et le goût de l’aventure n’y auraient jamais pu être aussi forts. Cet ode à la gratitude est gravé en moi pour le restant de mes jours!

On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va – Christophe Colomb

Paris gay friendly

Voyager fait voir la vie autrement

Voyager seul de ville en ville m’a grandement aidé sur la confiance en moi. Peu d’argent dans les poches, mais une soif d’apprendre sur la culture, j’ai su à ma manière de faire tomber les frontières qui m’habitaient.

Cette expérience m’a fait voir que la vie se passe au présent, même si plusieurs facteurs essaient tant bien que mal de nous rappeler le passé et le futur.

Même si je travaillais là-bas dans mon domaine d’expertise, j’ai pu avoir un réseau social qui m’a rendu heureux. Même si Facebook et les iPhones de se monde n’existaient pas, l’approche avec les parisiens m’a fait voir que la vie pouvait être «tout» et «autre chose».

Mes limites, je l’ai créé! En voyage, j’aime me dépasser et surtout, dépasser mes limites que je me fixe naturellement.

De pays en pays, je suis devenu un accro à la sensation d’y découvrir de nouvelles choses. Drogué aux voyages, il n’y a pas une journée que je ne pense pas à voyager et à fantasmer sur qu’est-ce que j’aimerais faire, quoi faire et où j’aimerais les faire sur cette terre qui mérite profondément d’être vu et écouté.

Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même – Confucius

Paris gay

Sac à dos

Petite vie bien rangée (qui ne me représente pas nécessairement), je décide de partir de pays en pays le plus souvent possible. Du Canada en Thaïlande, en passant par Bali ou le Mexique, c’est pour moi un manifeste à la vie que je me fais. Rien de mieux qu’un cadeau de moi à moi!

La Thaïlande fut sans conteste une révélation pour moi. Du nord au sud en passant par le centre du pays, chaque moment passé dans ce pays m’a fait grandir! Quoi de mieux pour l’âme et de recentrer nos valeurs profondes!

Ce pays est à mes yeux un coup de coeur de la vie! Elle dépayse, elle charme tout en respectant ce que nous sommes intégralement. Bref, le moment passé en Thaïlande m’a confirmé que la passion du voyage en sac à dos est sans conteste, une priorité dans ma vie.

Le sentiment de liberté que propose un voyage, des rencontres et des sourires qui font le tour de la terre, c’est pour moi un coup de coeur assuré! Nourrir mon esprit et mon âme pour les années à venir, le voyage fait parti intégrante de qui je suis! Un globe-trotter de tous les jours.

Il ne faut jamais demander sa route à quelqu’un qui ne sait pas s’égarer – Roland Giguère

Thaïlande gay friendly

Articles touristiques similaires

Laisser un commentaire



Hébergements gay sur Paris

Loading…