header image
standard-title Quoi faire à Bruxelles Top 10 : liste des attraits touristiques à Bruxelles

Quoi faire à Bruxelles

Top 10 : liste des attraits touristiques à Bruxelles
 id=

Impossible de s’ennuyer à Bruxelles. Plusieurs attraits touristiques sont disponibles durant toute l’année. Le Gay Voyageur vous invite à découvrir la capitale des Belges. Rendez-vous sur Bruxelles pour y découvrir les meilleures attractions touristiques de la ville!

Art nouveau :

Art nouveau de Bruxelles

Et si l’on changeait tout? En pleine époque d’architecture néoclassique, la question de Victor Horta allait secouer les idées et faire exploser les talents à Bruxelles. En entremêlant les espaces, développant toutes les ressources des lumières et des couleurs, ployant les formes et les matériaux à la volonté de son crayon, Horta fut le précurseur d’un Art Nouveau révolutionnaire, vibrant et inspiré. Le creuset bruxellois déborda rapidement des apports des confrères de ce visionnaire, parmi lesquels Hankar, Strauven, Blérot, Delune, Cauchie… et bien d’autres.

Sans se copier ni même s’imiter, tous semblent guidés vers un objectif à la fois esthétique et spirituel: la création d’un répertoire de lignes, de formes et d’atmosphères unique au monde.

Mode et design :

D’abord, du papier et des crayons. Puis des tissus, des ciseaux et des épingles. Comme un enfant qui va naître, le vêtement s’élabore. En Belgique, les écoles de stylisme ont des creusets à talents inépuisables. Et comme Bruxelles est un rond-point vivant des cultures latines et germaniques, l’ouverture d’esprit et la curiosité ne sont pas l’apanage de quelques happy few. Les boutiques et les ateliers qui foisonnent aux abords de la rue Antoine Dansaert en offrent une jolie brochette: mode pour dames, hommes, enfants et même bébés, de pied en cap à chaque fois.

Des dernières créations tant soit peu extravagantes aux vêtements de couleurs sobres et aux dessins discrets, il est difficile de ne pas se laisser tenter. Les amateurs d’époques « typées » trouvent même des FRIPIERS DE LUXE spécialisés en 60-80’s: frissons vintage garantis ! Les admirateurs de dentelles et d’atours anciens parcourront avec intérêt le Musée du Costume et de la Dentelle, à côté de la Grand-Place. Par contre, ceux qui veulent savoir ce qui se portera demain ont tout intérêt à suivre les activités bouillonnantes de Modo Bruxellae: cette association se voue à la découverte et à la promotion de tout ce qui se portera sans doute un jour ou l’autre

Le Quartier européen et le Cinquantenaire :

Quartier européen à Bruxelles

A Bruxelles, du passé au futur, il n’y a que quelques enjambées, et inversement. Le parlement européen et les institutions de l’Union européenne, aux bâtiments vastes, modernes et multiples, symbolisent bien la construction d’un continent en constante mutation sociale, culturelle, économique et politique. La richesse d’un passé toujours bien vivant s’exprime par les deux splendides parcs Léopold et du Cinquantenaire. Et tout autant par les trésors que renferment les Musées d’Art et d’Histoire, de l’Armée, de l’Autoworld ou des Sciences naturelles…

Dans les environs, chacun découvrira aussi le charme du musée Wiertz, l’élégante bibliothèque Solvay et l’étonnante maison-atelier de Paul Cauchie, qui en conçut les moindres détails en 1905, à l’âge de 30 ans. Dans les environs de ce parcours abondent cafés et restaurants, salons de thé et glaciers aux terrasses accueillantes. La place Jourdan est à elle seule un microcosme sympathique et cosmopolite. Pendant la semaine, il est courant d’y rencontrer de sévères eurocrates faisant la file devant une populaire baraque à frites, devenue une référence incontestable

Bruxelles et la bande dessinée :

Dans l’immédiat après-guerre, le développement de deux magazines pour la jeunesse secoue le monde éditorial de Belgique, puis d’Europe. Tintin et Spirou ne sont pourtant que les têtes de file de tous les héros qui vont se révéler dans leurs pages: Corentin, Blake et Mortimer, Lucky Luke, Buck Danny, Alix, Johan et Pirlouit, ainsi que tous leurs compagnons d’aventures. La finesse des traits, dénommée ligne claire et la richesse des coloris amènent les éditeurs à publier ces merveilleuses histoires en beaux albums cartonnés, créant rapidement l’envie de les collectionner. Se dégageant des influences américaines, les créateurs de B.D. belges sont à l’origine d’un « 9ème art » qui séduit tous les publics.

À Bruxelles, le Centre belge de la Bande dessinée en est l’expression vivante avec ses expositions thématiques, sa bibliothèque et sa cafétéria toujours très animées. Partout dans la ville, de nombreuses librairies se consacrent exclusivement à la BD neuve, d’occasion et de collection. Sans compter les joyeux gadgets en trois dimensions qui égaient tous les intérieurs. Et bien entendu, il ne faut pas rater le « parcours BD à Bruxelles » qui a vu près d’une trentaine de murs de la capitale se couvrir de personnages monumentaux, hauts en couleurs et dans les situations les plus cocasses. Sans se prétendre

Mont des arts, quartier des musées :

Musées de Bruxelles

A mi-distance entre les vastes allées du Parc de Bruxelles et les jolis jardins du Petit Sablon et d’Egmont, ce lieu-dit marque la transition entre le haut’ et le bas’ de la ville. De nombreux musées, salles de spectacles et monuments historiques y foisonnent pour susciter l’intérêt de tous les habitants et visiteurs de Bruxelles. Chaque week-end y est très animé.. A deux pas, le Sablon est le rendez-vous incontournable pour faire ses emplettes gourmandes ou s’attabler devant un drink.

Aux Musées royaux des Beaux-Arts, on se pose devant les plus grands maîtres de la peinture ancienne comme Bosch et Bruegel, Memling et Cranach, Jordaens et Rubens. On y contemple aussi les œuvres surréalistes de Delvaux et de Magritte qui figurent dans tous leurs ouvrages de référence. Le Musée des Instruments de Musique (MIM) déploie des collections réputées dans le monde entier au sein d’un remarquable édifice Art Nouveau. La terrasse de son café-restaurant offre une vue spectaculaire sur le centre de la ville et la Grand-Place.

C’est au magistral Victor Horta que l’on doit l’architecture du Palais des Beaux–Arts – BOZAR. Depuis le sympathique Musée du Cinéma jusqu’à l’imposante salle Henry Le Boeuf à l’acoustique réputée, chaque espace est dédié à toutes les expressions culturelles de qualité. Un peu plus haut se cache l’Ancien Palais de Bruxelles, dont les fouilles ont dégagé des enfilades de mystérieux souterrains et la salle mythique de l’Aula Magna.

Du Sablon aux Marolles et retour :

Si proches mais si différents, ces deux quartiers sont une authentique mine pour les amateurs d’art, les collectionneurs ou les chercheurs de bonnes affaires. Une joie de vivre communicative n’y est pas étrangère non plus. Les galeries d’antiquités et d’art moderne du Sablon composent déjà un musée chic aux multiples facettes, où (presque) chacun peut découvrir la perle rare qu’il recherche.

Le Palais de Justice tout proche avait été spirituellement rebaptisé le grand encrier’ par Victor Hugo: son panorama s’atteint en trente secondes par l’étrange ascenseur qui décolle depuis le centre de la rue Haute. En agitation constante, les populaires rues Haute et Blaes fourmillent de commerces, de brocante et de décoration les plus inattendues, savamment entrelardés de cafés et de restaurants typiques et chaleureux. Les fins plats mijotés y côtoient les soupes et les tartines au fromage blanc.

La zwanze’ y est de rigueur: dès que vous entendez une histoire absurde, incroyable ou surréaliste en bon accent brusseleer, vous touchez aux racines des Marolles. Toute cette tradition locale est magnifiée par un faramineux bric-à-brac: le marché aux puces qui se tient chaque matin sur la place du Jeu de Balle !

Tintin à Bruxelles :

Le 22 mai 1907, un petit garçon voit le jour au n° 25 de la rue Cranz à Etterbeek, commune de Bruxelles. Georges, Prosper, Remi, REMI deviendra bien vite HERGE, le génial créateur de Tintin et Milou.

Véritable père de la bande dessinée européenne, l’inventeur de la ligne claire est devenu au fil du temps, un auteur mondialement connu. Son œuvre, traduite dans une soixantaine de langues et éditée à plus de deux cents millions d’exemplaires, a donné lieu à quantité d’ouvrages de références recoupant des spécialités aussi pointues que la psychanalyse, la linguistique ou encore la critique historique.

Hergé nous a quittés en 1983. Plus de vingt ans après sa disparition, un véritable mythe s’est développé autour de sa personne et de ses héros de papier. De la Chine au Canada, de la Suisse au Japon, partout la même fascination s’exerce et l’engouement pour les aventures du petit reporter est toujours présent de 7 à 77 ans, selon la formule consacrée.

Toutefois, si Hergé et Tintin sont connus aux quatre coins du monde, il ne faut pas perdre de vue que Bruxelles et la Belgique occupent une place déterminante dans la vie et l’œuvre de ce maître du Neuvième Art.

Guidés par l’infaillible flair de Milou et avec l’efficace collaboration des deux plus célèbres limiers de l’histoire de la bande dessinée, les fameux détectives Dupont et Dupond, découvrons le Bruxelles du Sceptre d’Ottokar’ ou celui des 7 Boules de cristal’, la maison natale de Hergé, le Vieux Marché du Secret de la Licorne’ ; flânons sur les grands boulevards à la recherche de Tintin et du capitaine Haddock…

Ne ratons surtout pas la visite de la splendide Galerie du Roi, celle-là même où Hergé rencontra pour la première fois un autre monstre sacré de la bande dessinée: Edgar-P. Jacobs et sa fameuse série Blake et Mortimer. Non loin de là, au Centre belge de la Bande Dessinée, un espace complètement rénové célèbre le travail de Hergé au travers de différentes mises en scènes. A deux pas d’un autre belge célèbre -Manneken-Pis- se trouve la fresque murale de Tintin, Milou et Haddock.

Au cœur de Bruxelles, entre rêve et réalité, marchons sur les traces de ce dessinateur au destin fabuleux et laissons- nous prendre, une fois encore, à la magie des fascinantes aventures de Tintin et Milou

Brussels Card :

Vous êtes en visite à Bruxelles? Rien de plus simple ! La Brussels Card vous offre l’accès gratuit à 30 musées, accès libre au réseau de transport en communs et des ristournes dans des boutiques.

Hébergements gay sur Paris

Loading…