header image
standard-title Quoi faire à Lyon Top 10 : liste des attraits touristiques à Lyon

Quoi faire à Lyon

Top 10 : liste des attraits touristiques à Lyon
 id=

Lyon est l’une des 5 principales destinations gay de France. Un incontournable à découvrir lors de votre prochain voyage dans la région. Vous aurez la chance de faire plusieurs activités qui ont façonné l’histoire de la ville de Lyon. En soirée, rendez-vous dans le quartier gay de Lyon pour vivre pleinement la scène gay friendly bien active. Pour facilité la vie des touristes, le Gay Voyageur vous propose dans son segment Quoi faire à Lyon, un itinéraire complet des meilleurs attraits touristiques de la ville. De plus, vous aurez quelques suggestions d’activités à découvrir situées à la banlieue.

Visiter Lyon et guide touristique du Vieux-Lyon

La colline de Fourvière et le vieux Lyon sont un endroit iconique pour la ville. Le vieux Lyon est magnifique. Vous aimerez vous prendre dans les rues jusqu’à vous rendre sur le haut de la colline. Ainsi, vous aurez droit à un panorama unique sur la ville de Lyon. Les amoureux de la photographie auront un malin plaisir à faire de magnifiques concepts photo. Dans ce secteur, nous vous invitons à visiter les points essentiels :

  • La colline de Fourvière
  • L’’esplanade et sa vue panoramique sur Lyon
  • La basilique de Fourvière
  • Le musée gallo-romain de Lyon-Fourvière et le parc archéologique de Fourvière
  • La tour métallique
  • La passerelle des 4-Vents
  • Quartier Saint-Paul
  • La rue de la Loge
  • La rue de la Juiverie et la ruelle Punaise
  • Le quartier Saint-Jean (dont la rue Saint-Jean et la rue du Bœuf)
  • Balade le long des quais de Saône (le dimanche : marché des arts)
  • La cathédrale Saint-Jean
  • La manécanterie
  • Le palais de justice
  • Les traboules du Vieux-Lyon
  • Le musée Gadagne et le musée international de la Marionnette.
  • Le quartier Saint-Georges
  • La rue Saint-Georges
  • L’’église Saint-Georges
  • La montée des Epies et la rue Armand-Caillat

Presqu'île de Lyon

La presqu’’île et la Croix Rousse : situés au centre-ville de Lyon, les deux endroits méritent sincèrement le détour. Les attraits moustiques suivent sont reconnu par toute l’Europe. Vous pourrez ainsi découvrir dans ce secteur de la ville, les attraits suivants :

  • De la place Victor-Hugo à la place Bellecour
  • Le musée des Tissus
  • La place Bellecour
  • La rue de la République (dite « rue de la Ré’ »)
  • La place des Jacobins
  • La rue Mercière en soirée à une table de l’un de ses restaurants
  • Le musée de l’Imprimerie
  • La place des Terreaux et les fontaines de Bartholdi et de Buren
  • Le musée des Beaux-Arts et sa cour intérieure
  • L’’hôtel de ville de Lyon
  • L’’Opéra
  • Soirée dans l’une des péniches amarrées sur les quais du Rhône
  • Croisière sur le Rhône
  • Le marché de la Croix-Rousse
  • La maison des Canuts
  • La Grande-Rue-de-la-Croix-Rousse
  • Le mur des Canuts
  • Balade dans les pentes de la Croix-Rousse
  • Rue Sainte-Catherine pour les nuits étudiantes dans des bars à thèmes sympas
  • La place Colbert
  • La cour des voraces et les jardins Villemanzy
  • Les amphithéâtres des Trois-Gaules

Le VIe arrondissement de Lyon est un endroit à ne pas manque. Plusieurs attraits méritent le détour. Vous aimerez vous perdre dans les rues de cet arrondissement historique de Lyon.

  • Le parc de la Tête-d’Or
  • La Cité internationale avec le musée d’’Art contemporain
  • L’ancienne gare des Brotteaux
  • Le cours Vitton

La cathédrale de Lyon :

Cathédrale Saint-Jean à Lyon

La Cathédrale de Lyon s’inscrit parmi les attraits incontournables de la ville. Ce site historique et touristique majeur de Lyon offre au regard sur sa magnifique architecture. Découvrez un monument majeur et un haut lieu de la vie spirituelle de Lyon en visitant l’intérieur de la cathédrale.

Le parc de la Tête-d’Or :

Parc Tête d'Or de Lyon

Dans ce parc au coeur du centre-ville de Lyon, on peut louer des barques, des embarcations à pédales, des vélos multiplaces et trouver une piste de minikart pour rendre votre visite encore plus marquante et amusante. Une sympathique balade autour de l’île du Vélodrome aussi connue sous le nom de « l’île aux trois ponts » rendra votre journée très agréable. Pourquoi ne pas faire cette visite avec un guide ou commenter. Prenez le petit train touristique sur rail tracté par une locomotive datant de l’année 1948. Laissez-vous donc entraîner par le petit « lézard du parc » de Lyon. Parmi les institutions, le Carrousel enfantin, 2 manèges dont le plus vieux date de 1895, et bien sûr le théâtre du Guignol. Également un restaurant avec une belle terrasse qui donne sur le lac et plusieurs buvettes. Il y a sept entrées pour pénétrer dans le parc, mais la plus belle, « la Porte des enfants du Rhône » est en bas du boulevard des Belges, au bord du Rhône. Beau travail de ferronnerie dans le style XVIIIe, mais elle date du début du XXe siècle. Note pour les amoureux de la marche : la parc de la Tête d’or de Lyon est magnifique à l’automne.

Le Jardin zoologique de Lyon :

Créé en 1858 au coeur du parc de la Tête-d’Or, le jardin est l’un des plus vieux de France. Ce zoo s’étend désormais sur 8 ha et compte un peu plus 800 animaux à découvrir. Parmi les célèbres animaux à découvrir dans le zoo de Lyon : zèbres, antilopes, girafes, pélicans, watusis et etc.

Le Jardin botanique et les serres du parc de la Tête-d’Or :

Le Jardin botanique de Lyon a été fondé au courant de l’année 1796 sur les célèbres pentes de la Croix-Rousse. Lorsque le parc de la Tête-d’Or fut créé en 1856, le maire de l’époque décida de l’y transférer. Il comprend les serres (petites, grandes et celle des plantes de Madagascar) et le jardin de plein air, une dizaine de collections sur des thèmes différents : arbustes, bambous, pivoines, roseraie, jardin d’hiver, jardin alpin, arboretum, fougeraie, école de botanique, serre des plantes carnivores, etc.

Le Grand parc Miribel-Jonage :

Le parc accueille près de 4 millions de visiteurs par an, Lyonnais, banlieusards ou vacanciers. Avec 2 200 ha de nature préservée et 350 ha de plan d’eau, ce vaste espace de loisirs est l’un des plus grands parcs périurbains d’Europe.
Sentiers balisés ou non, chemins de terre pour les cyclistes, et un patrimoine naturel très riche par la variété de la faune et de la flore. On y va en famille ou entre amis, et on lézarde ou on s’active sur une des plages. Aires de jeux et de pique-nique un peu partout et, en saison, restaurants et buvettes.
Également des balades à thème guidées par des animateurs : « Les oiseaux du lac », « Fabuleuses orchidées »… Et puis une base de loisirs de 15 h, où sont possibles de nombreuses activités terrestres et nautiques à la journée, à la semaine ou sur abonnement. Nouveau : descentes en Tyrolienne au-dessus du lac des Eaux Bleues en saison.

Le Guignol de Lyon et la compagnie des Zonzons :

Les guignols de la compagnie des Zonzons de Lyon

Ces Zonzons ne se contentent pas de maintenir en vie des marionnettes, ils les intègrent dans la vie culturelle lyonnaise. Plusieurs spectacles tournent, pour l’immense plaisir d’un large public. Des décors superbes, de la musique et des couleurs travaillées, un vrai travail de pro.
Guignol et Gnafron prennent quelques libertés pour commenter la vie politique de leur cité, comme ils le faisaient déjà bien avant leurs cousins éloignés de la chaîne cryptée. Ils jouent et ils chantent : du gospel, du reggae, du rap, et en avril, tous les 2 ans, ils invitent des cousins étrangers lors de la biennale des marionnettes « Moisson d’avril ! ». À ne manquer sous aucun prétexte.

Cité des Antiquaires :

Un vrai centre commercial de l’antiquité, sur deux niveaux, avec atrium et escaliers roulants. Pour les amateurs de meubles, peintures et beaux objets de tous styles. C’est le deuxième passage obligé après la rue Auguste-Comte, qui est dans la presqu’île. L’avantage de la cité, pour les néophytes et les curieux, est qu’elle permet d’aller librement d’un stand à l’autre. On ne pousse pas à chaque fois la porte d’un magasin, donc on se sent plus libre.

Puces du Canal :

On y va d’abord pour l’ambiance, le folklore. Mais, comme dans tous les marchés aux puces, on fouille, on chine et on fait parfois de bonnes affaires. Environ 400 stands, professionnels et particuliers confondus, certains sous abris, les autres en plein air. L’hiver et par temps pluvieux, on patauge dans la gadoue, on se réchauffe en buvant un chocolat chaud ou en mangeant une merguez. Des puces, on repart toujours avec un petit quelque chose, un vieil ours en peluche, un meuble ou une pièce détachée introuvable. Alors, que vous soyez collectionneur ou curieux, n’oubliez pas de marchander.

Quoi faire de gay sur Lyon :

Pour terminer, le Gay Voyageur vous invite à découvrir le quartier gay de Lyon, situé dans le quartier Saint-Jean. L’endroit est idéal pour trouver les meilleures adresses pour se divertir. De bons plans vous attendent, de bons restaurants et des boîtes de nuit pour bien terminer votre journée. Si vous êtes de passage à Lyon au courant du mois de juin, mois de la fierté gay en France, le rendez-vous de la Gay Pride de Lyon est à mettre dans votre calendrier! L’événement à ne pas manquer de l’année.

Référence : Le Routard
Crédits photos : Jacques Léone, Julia Bidault, Tristan Deschamps, Brice Robert, Muriel Chaulet, Elina Sirparanta

Laisser un commentaire