header image
standard-title Quoi faire à Nice Top 10 : liste des attraits touristiques à Nice et de la Côte d'Azur

Quoi faire à Nice

Top 10 : liste des attraits touristiques à Nice et de la Côte d'Azur
 id=

Bienvenue dans ce guide Quoi faire à Nice lors d’une première visite dans cette région française de la Côte d’Azur. Destination numéro un pour le soleil à l’année, Nice est un rendez-vous inconditionnel pour les touristes homosexuelles qui cherchent à fuir les grandes villes comme Paris ou Londres. La ville de Nice fascine les globe-trotters depuis des années ses plages et le chaud soleil de la Méditerranée. Il n’est pas rare de voir des Européens viennent passer du bon temps dans le quartier du Vieux-Nice lors de beaux et longs week-ends. Le Gay Voyageur vous invite à découvrir les plus beaux attraits touristiques de cette destination afin que votre prochain voyage sur Nice soit des plus mémorable. Allez… votre guide vous attend!

Plages de Nice :

Plage de Nice

Ou à côté, bien à l’ombre d’un parasol… On peut choisir entre 15 plages privées, coquettes et confortables et les plages publiques bien entretenues, larges et ouvertes à tous. Les eaux de baignade sont régulièrement contrôlées et sont considérées comme bonnes selon l’interprétation des normes européennes. Les plages privées proposent toutes (d’avril à octobre) matelas, parasols, cabines et douches.

Musée Départemental des Arts Asiatiques :

Conçu par l’architecte japonais Kenzo Tange, au coeur du Parc Phoenix, dans une architecture subtile de marbre blanc, de verre et d’acier, ce musée rassemble des oeuvres classiques et des créations contemporaines. Le pavillon Thé évoque l’esthétisme de la cérémonie Zen.

Observatoire de Nice :

L’observatoire de Nice, classé monument historique, est un grand centre de recherche universitaire qui héberge de nombreux chercheurs et ingénieurs. Sa grande coupole, dont les plans ont été réalisés par Gustave Eiffel et son parc forestier de 35 hectares dominent Nice et une grande partie du littoral. L’Astrorama, créé en 1987, propose de nombreuses activités destinées au public : visites guidées, spectacles aux étoiles, conférences, diaporamas, expositions,… La grande nouveauté, cet été, réside dans l’organisation d’une semaine de découvertes et de rencontres astronomiques et spatiales ouverte à tout public. Les participants seront accompagnés d’astronomes et de scientifiques tout au long de ce séjour.

Palais de Justice de Nice :

Bâtiment de style néo-classique construit à la fin du siècle dernier. Ce Palais de Justice est complété par une annexe qui lui fait face, dans l’ancienne caserne Rusca. Entre les deux constructions s’étend une très belle place piétonne.

Musée d’Art et d’Histoire du Palais Masséna :

Somptueux témoignage de l’architecture Belle Époque, située face à la Méditerranée entre le Négresco et l’Hôtel West-End, fenêtre ouverte sur la Méditerranée, la Villa Masséna, qui a ouvert ses portes le 1er mars, a la vertu des paysages contrastés, tout en forces et en caractère.

Palais de la Préfecture de Nice :

Ancien « Palais royal » construit au début du XVIIème siècle pour loger les Gouverneurs et les Princes de Savoie lorsqu’ils séjournaient à Nice. Après la réunification de 1860, il devint le siège de la Préfecture des Alpes Maritimes. Depuis la mise en service de la cité administrative départementale, à l’ouest de Nice, il sert de résidence au Président du Conseil Général et au Préfet des Alpes Maritimes. Au 18 de la rue de la Préfecture, on remarque une très belle maison du XVIème siècle.

Musée d’Art Moderne et le Musée d’Art Contemporain :

Une architecture originale (quatre tours de marbre gris reliées par des passerelles transparentes) et un fond permanent important relatant l’histoire des avant-gardes européennes et américaines depuis le début des années 60.

L’Opéra de Nice :

L’Opéra actuel fut érigé sur l’emplacement de l’ancien théâtre municipal détruit par un incendie en 1881. Inauguré en 1885, c’est un exemple caractéristique du style Second-Empire.

La Cour de Saleya :

Chaque matin (sauf le lundi réservé aux brocanteurs), s’y tient le marché aux fruits et aux légumes et, toute la journée, le célèbre marché aux fleurs. De nombreux restaurants et boutiques en font un lieu très animé.

La Chapelle de la Miséricorde :

La première pierre fut posée en 1740, la chapelle fut concédée à la Confrérie des Pénitents Noirs (ou de la Miséricorde). Magnifique architecture extérieure et intérieure vouée au baroque, à la couleur dorée et à la recherche de la ligne courbe.

La Maison d’Adam et Ève :

C’est le seul témoignage qu’il nous reste de ces maisons peintes qui ornaient autrefois la vieille ville. Des bas reliefs exécutés en 1584 dans des tons camaïeux ornent la façade.

Jardin Albert 1er :

Le plus ancien jardin de Nice constitue avec l’esplanade du Paillon, le square Leclerc et la Promenade du Paillon, une oasis de verdure s’étirant sur plus de 2 kilomètres à l’assaut des collines, depuis la mer.

Parc du Château :

On se perd avec plaisir dans ce labyrinthe de verdure et l’on appréciera, particulièrement en été, la fraîcheur de ses sous-bois et de sa cascade. Ascenseur du Château: tél. 04 93 85 62 33. (ouvert 7 jours sur 7 – d’octobre à mars 10h à 17h30 – avril, mai, septembre 9h à 19h – juin, juillet, août 9h à 20h).

Quoi faire de gay sur Nice :

Pour terminer, le Gay Voyageur vous invite à découvrir le quartier gay de Nice situé dans le Vieux-Nice, où se trouvent les meilleures adresses pour se divertir. De bons plans vous attendent, de bons restaurants et des boîtes de nuit pour bien terminer votre journée. Bien entendu, un escapade à Nice sans faire de la plage, ne serait pas vivre pleinement l’expérience de la scène gay de la Côte d’Azur.

Référence : Office du Tourisme de Nice

Laisser un commentaire