standard-title Gay Life à Paris : Cyril nous parle de la vie gay à Paris

Gay Life à Paris : Cyril nous parle de la vie gay à Paris

 id=

Cyril, journaliste de profession et parisien de coeur, nous propose sa vision de la vie gay à Paris. Une façon intéressante de découvrir la ville de Paris autrement.

Gay Life à Paris avec Cyril Coron-Gabrial

Paris propose une scène gay dynamique. Pouvez-vous nous la décrire pour les lecteurs du Gay Voyageur!
Paris est une ville idéale pour la communauté gay car ses établissements sont aussi nombreux que variés. D’abord, au niveau des sorties : on y trouve plein de salles de spectacles, de galeries d’Art, de bars, de boîtes, et de lieux de drague, de tous styles. Il y en a vraiment pour tous les goûts. Ensuite, au niveau des associations : certaines proposent de l’aide (écoute, solidarité, santé, prévention,…), et d’autres diverses activités (arts, sports, sorties, voyages,…). Un gay qui débarque à Paris peut donc facilement être conseillé, aidé, et s’amuser, adhérer à un club, et se faire des amis…

Quels sont vos bars et discothèques gay préférés sur Paris?
Tout dépend de l’envie et du moment… Il y a tellement de bars à thème gays à Paris que chacun y trouve son bonheur, chaque soir de la semaine. On peut par exemple boire un verre dans la bonne humeur du Quetzal, écouter de la bonne musique au FreeDJ, rencontrer des bears velus au Cox, mater les garçons à la terrasse de l’Open, grignoter des tapas au The Studio, siroter un cocktail exotique au Tropic, ou danser toute la nuit au mythique Banana… Et pour ceux qui le souhaitent, connaître des sensations fortes dans les quelques bars du quartier du Marais qui possèdent une backroom… Chaque lieu a bien sûr ses habitués, mais comme ils sont proches les uns des autres, on peut facilement aller dans plusieurs au cours de la même soirée, ce qui permet de varier les plaisirs, et de discuter avec des garçons de styles différents…

Quel restaurant gay friendly sur Paris dont vous aimez passer du bon temps? 
Paris est dotée de beaucoup de restaurants gays, qui vont du plus classique au plus audacieux. On peut y déguster un repas traditionnel ou plus original, un hamburger ou un dîner gastronomique,… Mais Paris est quand même une capitale suffisamment ouverte d’esprit pour ne pas avoir besoin d’aller dans un restaurant spécifiquement gay. Un serveur s’offusquera rarement de voir à table un couple de garçons ou un groupe d’amis visiblement gays. Donc autant aller dîner dans un endroit où le cadre est plaisant et qui sert ce qu’on souhaite manger plutôt que dans un restaurant au hasard juste parce qu’il arbore le rainbow flag…

À la fin du mois de juin, Paris accueille sa Gay Pride! Comment percevez-vous cette célébration? Est-ce que vous participez-vous même à la Gay Pride de Paris?
C’est un moment amusant et réjouissant, l’occasion de faire la fête, mais aussi de se souvenir des durs combats que nos aînés ont menés – et qui doivent continuer – pour que les lois et les mentalités évoluent. À Paris, les établissements et les associations rivalisent d’originalité pour la création de leurs chars, mais c’est toujours un peu la même chose chaque année. Du coup, si j’y participais avec plaisir auparavant, je n’y vais plus depuis quelques temps. La Gay Pride de Paris est un évènement marquant surtout quand on commence à vivre son homosexualité. Le plus sympa, c’est de la fêter dans une ville que l’on ne connaît pas encore très bien : ça permet d’en découvrir une partie, d’aller à la rencontre de ses habitants, tout en revendiquant les droits de la communauté…

Pourquoi que les touristes gay devraient visiter Paris?
Tous les touristes, gays ou non, devraient visiter Paris ! C’est la ville la plus belle et la plus visitée au monde… Parce qu’elle est riche en lieux historiques, uniques, exotiques, et ludiques, elle plaît à tous et permet de flâner ou sortir chaque soir dans un endroit à l’ambiance différente. En peu de temps, on peut y découvrir beaucoup de choses, on ne risque donc pas de s’y ennuyer. Et comme elle est très peuplée, on peut y faire de belles rencontres : des potes de soirées ou des plans d’un soir, mais aussi des gens qui deviendront de véritables amis ou simplement de bons contacts qui vous inviteront chez eux quand vous reviendrez. La communauté gay y est vaste, active, et on peut tranquillement tenir la main de son compagnon dans certains quartiers…

Paris is magic!

Quelles activités, gay ou non, devrions-nous faire sur Paris qui mérite le détour?
Cela dépend vraiment des goûts de chacun et l’état d’esprit dans lequel on se trouve… En journée, on peut visiter les multiples monuments, les musées (petits et grands, anciens ou récents), découvrir des expos et des festivals selon les saisons, faire du shopping (dans les grands magasins, les petites boutiques, aux Puces), s’amuser à Disneyland… Et le soir, on peut aussi bien aller à un concert, à l’opéra, à un match, à un spectacle de théâtre, de danse, d’humour, d’impros, de cabaret, faire la tournée des bars de Montmartre, de la Butte aux Cailles, du Marais, puis aller danser en boîte,… Il n’est pas rare de croiser des artistes à Paris, certains déjà très populaires qui prennent un verre avec vous après le spectacle en toute simplicité, d’autres que vous découvrez dans une petite salle de quartier et qui deviendront ensuite des stars du grand écran. Mais on peut aussi apprécier Paris sans avoir prévu quoi que ce soit de spécial, chaque quartier a son charme, et juste en se baladant, on peut avoir de très bonnes surprises…

Quelles sont les plus grandes difficultés que vivent les homosexuels à Paris?
La plupart des bars et des transports en commun s’arrêtent à deux heures du matin, ce qui est un peu tôt pour beaucoup de fêtards. Pour poursuivre la soirée, il faut soit aller soit en discothèque, soit dans des lieux de drague (bars à sexe ou saunas), ce qui n’est pas forcément du goût de tous. De plus, les tarifs de beaucoup d’établissements sont devenus assez élevés, et sortir peut vite revenir cher, surtout si on rentre en taxi (un peu onéreux eux aussi). Pour ces deux raisons, beaucoup de soirées parisiennes se terminent chez l’un des participants, on y va avec le dernier métro et on rentre avec le premier du lendemain. En dehors de cela, il n’y a pas vraiment de difficulté à être gay à Paris !…

Quelles autres villes françaises croyez-vous qu’un touriste gay devrait aussi visiter?
Avec son quartier piéton et pittoresque, Rouen est idéale pour un week-end en amoureux. Montpellier, où l’ambiance est aussi chaude que le climat, est parfaite pour faire la fête entre amis en été. Grâce à l’ouverture de nouveaux établissements gays, Nice commence à bénéficier d’un véritable rajeunissement. Saint Tropez, avec ses plages et ses soirées « people », conserve un honorable succès. Et le village naturiste du Cap d’Agde attire toujours autant de garçons attirés par le bronzage intégral, la drague libre, et les soirées extravagantes… Mais beaucoup de petits coins de France commencent à se faire connaître grâce à l’explosion des maisons et chambres d’hôtes que de nombreux garçons apprécient, à deux ou en groupe, pour le calme, les balades, les apéros, et les piscines privées. Ça donne l’impression d’être dans sa propre résidence de vacances ! Cette intimité et cette convivialité ne peuvent pas être retrouvées dans d’autres formes de locations ou dans les clubs de vacances, beaucoup moins charmants et souvent très peuplés…

Pourriez-vous résumer la vie gay de Paris en quelques mots?
Tout est possible, à Paris… On peut aussi bien y prévoir un séjour romantique, culturel, ou délirant,… Contrairement aux apparences, les parisiens sont ouverts et accueillants. L’ambiance y est généralement « gay friendly » (on trouve des hétéros dans les lieux gays et inversement), les gays ne sont donc pas obligés d’aller dans « le ghetto » pour se sentir à l’aise. Et s’ils y vont, ils y trouvent forcément un lieu adapté à leurs envies (classique ou excentrique, fashion ou cuir, soft ou hard,…). Les établissements sont pour la plupart accessibles : un joli T-shirt et un sourire suffisent largement pour y entrer. On peut y vivre son homosexualité de façon totalement épanouie. Tout existe en version gay : bars, restaurants, boîtes, saunas, radio (« Radio FG »), boutiques de (sous)-vêtements et de déco, librairie (« Les mots à la bouche »), associations, chorales, clubs de natation, soirées de rencontres, etc… Les garçons qui le souhaitent peuvent y mener une « vie 100% gay », qui peut avoir un côté rassurant, mais aussi étouffant à la longue… À chacun de doser sa « gayttitude »…

Vous souhaitez converser avec Cyril, nous vous invitons à communiquer avec lui!

Laisser un commentaire



Hébergements gay sur Paris

Loading…