header image
standard-title Vacance Bons plans de voyages gay de Paris

Vacance

Bons plans de voyages gay de Paris
 id=

Paris est reconnu pour être une destination gay friendly d’envergure internationale. Chaque année, des millions de visiteurs provenant d’Europe, d’Amérique et de l’Asie débarquent en sol français pour découvrir toute la richesse historique et culturelle de pays. La France est souvent l’une des premières destinations choisies chez les homosexuels vivant à l’extérieur de ce pays. Il est facile d’y voyager et les attraits touristiques attirent les touristes gays et lesbiennes. Les deux dernières années ont été particulièrement fastes pour Paris. Nouveaux équipements, inaugurations de musées, réouvertures de sites culturels… ont ponctué cette période augmentant toujours plus l’intérêt de la capitale pour les visiteurs. Pour en savoir plus sur cette destination, nous vous invitons à consulter le guide gay de Paris.

Paris : pour des vacances gay friendly!

Avec son image de ville romantique par excellence, la capitale occupe le rang très envié de première ville touristique mondiale, porte d’entrée d’une France elle même première destination mondiale, avec 80 millions de touristes étrangers l’an dernier. Située au cœur de l’Europe, Paris détient aujourd’hui une place névralgique en matière de transport avec ses trois aéroports (Paris-Charles de Gaulle, Orly et Le Bourget ont totalisé 87 millions de voyageurs en 2008) et ses trains à grande vitesse filant vers Londres, Bruxelles, Amsterdam, Francfort ou Zurich.

Avec ses hôtels et restaurants, ses congrès et salons, ses musées et monuments, le tourisme occupe une place importante dans l’activité de la ville, qui dénombre plus de 15 000 établissements touristiques. Paris concentre par ailleurs 44 % des emplois touristiques franciliens (356 000) et 14 % des emplois touristiques nationaux (1,1 million). Le chiffre d’affaires de la restauration à Paris est estimé à plus de 5,8 milliards d’euros en 2006, tandis que celui de l’hôtellerie avoisinait les 4,4 milliards d’euros en 2007 (dont 2,75 milliards pour les 4* et 4* luxe, et 1,05 milliard pour les 3*). Enfin, l’activité générée par le secteur des congrès, foires, salons et séminaires s’élève à 4,85 milliards d’euros par an.

On assiste depuis quelques années à un lissage de la saisonnalité. Janvier et février demeurent les mois les moins fréquentés mais les opérations de communication mises en place par l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris ces dernières années (Soldes by Paris en janvier, Paris romantique en février…) séduisent de nouveaux visiteurs. La diversification des marchés, avec
l’arrivée de touristes chinois mais aussi indiens, russes, mexicains, coréens ou brésiliens, aux profils et pratiques culturelles différentes, constitue un atout essentiel pour le futur. Les marchés émergents ont ainsi généré 2,2 millions d’arrivées en 2008, contre 2,1 millions en 2007 et 1,9 million en 2001, quand les six premiers marchés de Paris sont tombés à 5,1 millions l’an dernier, contre 5,7 millions en 2007. Cette diversité va obliger Paris à repenser sa capacité d’accueil, mais aussi son offre et ses services. D’ici 2020, les arrivées hôtelières étrangères devraient atteindre 16 millions (contre environ 8 millions aujourd’hui), dont 2 millions d’Asiatiques, selon les projections de l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris.

Laisser un commentaire