header image
standard-title Quoi faire à Saint-Tropez Top 10 : liste des attraits touristiques à Saint-Tropez

Quoi faire à Saint-Tropez

Top 10 : liste des attraits touristiques à Saint-Tropez
 id=

Dans son numéro Quoi faire à Saint-Tropez, le Gay Voyageur vous aide à faire votre itinéraire des plus complet lors de vos prochaines vacances dans cette magnifique ville de la Côte d’Azur. Situé à une heure de Cannes ou à 1h30 de Nice, Saint-Tropez s’impose comme destination pour faire de la plage et passer du bon temps entre amis ou en famille. Destinations des stars de la musique et des vedettes du cinéma, ne soyez pas surpris de croiser Lady Gaga, Madonna ou encore Julia Roberts dans les rues de Saint-Tropez. C’est touristiquement gay se rendre à St-Tropez!

La ville de Saint-Tropez a la chance exceptionnelle de compter sur son territoire, environ 1116 habitants. Petite ville où les touristes sont les bienvenus. Cette destination compte 17 sites et monuments classés ou inscrits au titre des monuments historiques ou espaces naturels. Il faut bien le dire, c’est nombre incroyable et largement supérieur à la totalité des sites ou monuments protégés des autres communes des cantons de Saint-Tropez et de Grimaud réunis. Bien entendu, Saint-Tropez attire les visiteurs pour ses soirées glamour et ses plages de sable d’or.

La totalité de la commune de Saint-Tropez est protégée, et particulièrement, les façades et toitures des immeubles du port et son plan d’eau, la Citadelle et ses abords, la portion du littoral dite « la Pointe » (la ponche), l’église paroissiale Notre-Dame de l’Assomption, les chapelles Sainte-Anne, de la Miséricorde, de Saint-Tropez, l’Annonciade, le Lavoir Vasserot et sa fontaine, la Tour Jarlier, le château et le parc de la Moutte, le tombeau d’Emile Ollivier, la Villa « La Hune » et son jardin, le « Latitude 43 », le porche de la maison « du Maure » et l’escalier dit « du corsaire ».

La vieille ville de Saint-Tropez

Bâtie par les nouveaux habitants à partir de la fin du XVe siècle, les hautes maisons et leurs façades aux couleurs ocre, jaune ou orangé, qui se reflètent dans les eaux du port, abritaient autrefois dans leurs caves les marchandises. Désormais, les commerces ont remplacé ces entrepôts.  L’église paroissiale se signale par son clocher bâti en 1634, aux couleurs ocre et terre de Sienne. Emblème par excellence de Saint-Tropez, il est surmonté du campanile le plus épuré parmi la soixantaine que compte le Var. Tout autour s’étend un dédale de ruelles et de places. A Saint-Tropez une quinzaine de chapelles furent construites à partir du début du XVIe siècle, aussi bien par les corps de métiers, que par les religieux.

La chapelle Sainte-Anne :

Haut lieu de Saint-Tropez à plus d’un titre, cette chapelle fut érigée sur le Mont Pécoulet à partir de 1618. Au XIXe siècle, les équipages des long-courriers montaient ici avant d’appareiller pour solliciter la protection de Sainte-Anne. A leur retour ils y revenaient afin de la remercier avec des ex-voto. La chapelle n’est ouverte que le 18 mai (dernier jour des Bravades), le 26 juillet (la Sainte-Anne) et le 15 août (Assomption). Cet édifice aux formes simples, de pur style provençal, entouré de cyprès, de pins et de chênes, surplombe la mer et la campagne. Il règne sur cette colline une quiétude et une harmonie rares.

La chapelle de la MiséricordeLa chapelle de la Miséricorde :

Chapelle de la Confrérie des Pénitents noirs, elle date du XVIIe siècle et possède une remarquable porte en serpentinite.

La chapelle du Couvent :

L’histoire de cette chapelle, élevée sur l’emplacement où auraient été enterrés les reliques de Saint-Tropez, est intimement liée à celle de la Cité. Jusqu’à la Révolution, c’est là que fut conservé le buste vénéré du Saint Patron.

La chapelle Saint-Eloi :

Petite chapelle entretenue par les corps de muletiers et de forgerons. Ils y venaient en procession, le 1er décembre, jour de la Saint-Eloi, faire bénir le pain et les bestiaux. Le bâtiment est devenu maintenant le Temple protestant.

La chapelle Saint-Joseph :

Elle fut construite vers 1650 sur le chemin de Sainte-Anne. Les ouvriers charpentiers et menuisiers y venaient en procession le 19 mars.

Quoi faire de gay sur Saint-Tropez :

Cette destination soleil à l’année est idéale pour passer un long week-end avec votre amoureux, votre famille ou encore amis. Faire de la plage en journée et profiter du bon temps lors d’une soirée mondaine, un pur classic de Saint-Tropez.

Crédit photo : Avoid hangover, stray drunk! photo on Flick – Licence : CC BY-ND