Il fut un temps où le tourisme gay était considéré comme primordial pour le développement économique de l’île de Grande Canarie où se trouve notamment Maspalomas, l’une destination les plus gay friendly d’Europe. À une certaine époque, le tourisme gay était un secteur choyé et valorisé par les politiciens locaux et les dirigeants de la principale île des Canaries. Le tout semble changer depuis quelques années. L’évolution de la situation au cours des dernières années, indique qu’on est vraiment en droit de se demander si c’est toujours le cas. Est-ce que Maspalomas et Grande Canarie est toujours gay friendly aux yeux des élus?

Beaucoup de changements ont eu lieu au courant des dernières années, surtout à Maspalomas. Avec l’interdiction de circuler dans les dunes, le bijou et l’image iconique de Grande Canarie, la destruction du kiosque numéro 7 où se trouve notamment la plage gay de Maspalomas, un véritable abandon des guides spécialisés et touristiques pour la communauté LGBT et le financement de ceux-ci, une chasse à la drague en plein air par la autorité sur place, la disparition volontaire du mot « gay » dans la grande majorité des événements publics prisés par la communauté LGBT, une certaine idéalisation du modèle familial traditionnel (un homme avec une femme ayant des enfants), les signes d’un changement fait crainte le pire pour le tourisme gay à Maspalomas. Les signes d’absence de soutien envers le tourisme LGBT semblent est réelles.

Pourtant, l’île de Grande Canarie est réputée depuis des années pour être la destination gay chouchou en Europe. Le tourisme LGBT rapporte des millions dans les coffrent de Grande Canarie mais aussi aux nombreux entrepreneurs locaux. Avec cette situation plutôt délicate, le mécontentement gronde de plus en plus parmi les commerçants et les intervenants du tourisme gay sur l’île. Une pression s’organise afin de redonner la note de noblesse LGBT de Grande Canarie auprès des voyageurs homosexuels.

Des mesures qui font mal au tourisme gay

Vacance à Maspalomas

Même s’il y a eu plusieurs faits qui semblent indiqué un éloignement des élus face au tourisme LGBT, toutefois, deux mesures récentes ont particulièrement atteint la communauté gay locale et qui ont un véritable impact sur le tourisme gay. Les mesures sont : l’interdiction de circuler librement dans les populaires dunes de Maspalomas et la destruction du kiosque numéro 7, où se trouve notamment la plage gay de Maspalomas. Plusieurs ont exprimé leur incompréhension face à ces décisions radicales et surprenante, prises sans aucune concertation et sans prévenir la population.

De nombreux commentaires sur les médias sociaux indignés n’ont pas manqué de se faire entendre en réponse à cette situation. Depuis que le gouvernement a mis en place les nouvelles règles, on peut lire régulièrement les commentaires négatifs sur ce sujet sur Facebook et d’autres plateformes.