Le Sun publiait cette photo annoncée exclusive du Prince Harry pelotant allègrement l’une de ses amies, Natalie Pinkham. Le tabloïd britannique, titrant « Dirty Harry », précisait qu’elle avait été prise cet été au Boujis. Une nouvelle facétie du playboy des Windsor ? On se dit alors que le sang de Chelsy Davy, rentrée il y a peu en Afrique du Sud, n’a dû faire qu’un tour.

Fait rarissime, il s’agissait en fait d’une grossière erreur de la part du Sun. Non seulement, la photo n’a pas été prise au Boujis mais au Purple Nightclub, mais surtout, elle date de l’automne 2003 ! Dans son édition d’hier, The Sun a présenté des excuses officielles au Prince Harry et à Natalie Pinkham, indiquant qu’il effectuera un don à l’oeuvre charitative de son choix. De courtes excuses (trois phrases) publiées en page 6, tandis qu’un nouveau reportage annoncé en couverture dissertait sur le thème « Is Harry the wildest prince of history ? » et s’étalait en pages centrales accompagné de photos de notre petit rouquin s’alcoolisant, adressant un doigt d’honneur ou donnant un baiser. Sa conclusion : Harry est un adorable petit chenapan qu’il est impossible de ne pas aimer ! Les sujets de sa Majesté semblent du même avis, puisque le prince Harry ne cesse de grimper dans les sondages de popularité.