header image
standard-title Le Liban : une scène gay animée et de superbes centres d’intérêt historiques La scène gay du Liban

Le Liban : une scène gay animée et de superbes centres d’intérêt historiques

La scène gay du Liban
 id=

Débutez votre voyage au Liban à Beyrouth, dans le centre ville historique restauré. Ici, les bâtiments ottomans (du 19ème siècle) et les très belles demeures françaises (construites sous mandat français de 1920 à 1943) côtoient des trésors archéologiques tels que les thermes romains, très bien conservés.

Le centre de ville de Beyrouth est traditionnellement un lieu où se mêlent les différentes religions présentes sur le territoire libanais et qui possède encore de splendides édifices religieux : des mosquées, une église catholique maronite, une église orthodoxe grecque, une église protestante, une église arménienne et une synagogue construite au début du 20ème siècle. Les secteurs ouest et est de Beyrouth se situent de part et d’autre du centre ville.

La corniche qui fait face à la Méditerranée et longe le secteur ouest de la ville est le lieu de rencontre le plus prisé des gays libanais. A toute heure, et plus spécialement après le coucher du soleil, les plus beaux garçons de la ville se promènent le long de la corniche et flirtent sans scrupule les uns avec les autres. N’oubliez pas de faire une halte au Buri Al Hamam ou Rochers des pigeons, la seule attraction naturelle de la ville, pour y prendre une photo.

L’Hôtel Riviera, situé le long de la corniche près de l’Université Américaine de Beyrouth, est aussi un endroit gay-friendly. Les voyageurs peuvent rester à l’hôtel ou acheter un ticket global ouvrant droit à la piscine, aux restaurants dont un sushi-bar d’extérieur, à la salle de remise en forme aux équipements nautiques.

De nombreux gays de la ville passent leurs moments libres au Riviera et se prélassent autour de la piscine parés de maillots de bain très tendance. A une demi-heure de route au nord de la ville, près de la ville historique de Byblos (la plus ancienne ville inhabitée au monde), se trouve une magnifique plage appelée Paradise Beach. Située dans une baie isolée, avec les montagnes du Liban en arrière-plan et le château du 12ème siècle hérité des Croisades au loin, Paradise Beach est le repaire des gays, locaux et touristes. Labiba, la propriétaire d’un restaurant minuscule servant de la cuisine libanaise, est la gardienne de la plage. Elle s’assure qu’aucun individu mal intentionné ne vienne perturber les visiteurs. Au coucher du soleil sur la Méditerranée, les habitants de la ville s’habillent de manière très élégante et rejoignent les bars et les clubs de la ville. Dans le secteur est de Beyrouth, où est concentrée la vie gay, vous trouverez le bar-restaurant Babylon (près de la rue Monnot) et le bistrot libanais L’Olivier.

Plus au nord, près de Sin-El-Fil, Plus au nord, près de Sin-El-Fil, on trouve le très branché B018, une boîte de nuit construite sous terre et aménagée avec un décor de bunker, et Acid, à quelques minutes de route de là, qui ressemble à un temple grec et est le lieu gay le plus fréquenté du pays. Pour d’autres distractions nocturnes, on peut aller au Casino du Liban, au nord de Beyrouth, près de Jounieh.

Si les bars et boîtes ne sont pas votre truc, le Liban possède de nombreux bains turcs gay-friendly. Bien que les bains turcs ne soient pas gays au départ, ils sont principalement fréquentés par des homos. A Beyrouth, Hammam Al-Nouzha, à proximité du centre ville, est bien équipé et animé par des masseurs au physique très agréable.

A Bourj Hammoud, au nord de Beyrouth, près de Dora, Hammam Schehrazade, dans un bâtiment de style neo-ottoman, propose sauna, hamma, douches et masseuses. Quant au populaire Hammam Al-Abed, il est situé dans le nord du Pays, à Tripoli.

Widget Area  |  Info: There are no widgets in selected area, add some please.



Hébergements gay sur Paris

Loading…