post-title 10 questions sur le tour du monde par 3 globe-trotters

10 questions sur le tour du monde par 3 globe-trotters

10 questions sur le tour du monde par 3 globe-trotters

10 questions sur le tour du monde par 3 globe-trotters

Depuis que l’homme existe, découvrir les contrés lointaines et explorer notre belle terre, fascine plus d’une personne! Faire un tour du monde est un cadeau que l’on se fait à soi-même.

Tour du monde en 10 questions

Pour commencer une réflexion sur la viabilité d’un projet tel que faire le tour du monde, rien de mieux que d’en parler à des gens. Avec internet, nous avons cette chance d’avoir accès à des informations importantes pour mieux planifier notre tour du monde.

3 globe-trotters ayant fait au moins une fois le tour du monde, répondent aux questions du Gay Voyageur. Des questions qui pourront sans doute vous éclairer dans votre exploration du projet!

L’Oiseau Rose

L'Oiseau Rose

Q. Combien de temps avez-vous parti le plus longtemps lors de votre tour du monde?
R. J’ai voyagé sur une période de 15 mois. Essentiellement en Asie et en Amérique du Sud.

Q. Quel est ou quels sont les pays que vous avez le plus aimés et pourquoi?
R. Je ne peux pas vraiment répondre à cette question, car j’ai apprécié tous les pays que j’ai traversés d’une manière totalement différente… Il n’est pas possible de comparer l’Inde, le Vietnam et la Bolivie par exemple.

Q. Qu’est-ce qu’un tour du monde vous apporte comme être humain?
R. Je pense qu’il est toujours bon de découvrir le monde qui nous entoure. De sortir de notre bulle et de découvrir d’autres cultures, d’autres manières de vivre et de penser… Cela doit amener à une certaine ouverture d’esprit et l’on se rend compte que toutes les choses matérielles qui nous entourent comptent peu finalement. Mais je ne saurais dire si ce tour du monde m’a changé ou non. Certainement, mais c’est tout en nuances…

Q. Quels ont été les plus beaux moments de votre tour du monde?
R. J’ai récemment publié un article où j’évoque toutes les activités un peu hors du commun que j’ai effectuées durant ce long voyage. J’ai effectué un baptême en parapente au Népal, j’ai nagé avec des requins-baleines aux Philippines, j’ai dormi à la belle étoile dans le désert en Inde… Ce sont des moments magiques ! Néanmoins, j’ai également beaucoup apprécié les moments où je ne faisais rien de spécial. Où je déambulais tranquillement dans les rues, où je découvrais de nouvelles saveurs, etc…

Q. Préférez-vous faire un tour du monde en solo ou accompagner? Quelle la différence entre les deux dans le concret d’un tour du monde?
R. Je préfère voyager avec mon compagnon. Tout simplement parce que c’est mon âme sœur et que j’aime profiter de mes voyages avec lui. J’ai déjà voyagé seule auparavant et c’est une autre expérience… Il n’existe pas une manière de voyager meilleure que l’autre, il suffit de suivre son instinct, ce dont on a besoin.

Q. Quels sont les plus grandes difficultés de faire un tour du monde?
R. Très franchement je n’ai pas eu de difficultés majeures avant de partir et pendant le voyage… Je m’adapte facilement à tout, notamment aux changements, car ça me fait du bien. J’ai préparé mon tour du monde sur un coup de tête en quelques semaines à peine. Je n’ai pas planifié le trajet ni même défini les pays que je souhaitais visiter… Tout s’est fait au fur et à mesure, selon mes envies du moment. C’est un petit peu moins facile de rentrer. J’en parle d’ailleurs dans un article intitulé « il faut bien rentrer un jour ? » . Il n’est jamais facile, après un voyage comme celui-ci, de rester sagement en place dans une ville déjà connue. On a envie de continuer à découvrir des tas de choses !

Q. Nommer une raison de faire le tour du monde au moins une fois dans sa vie?
R. Je dirais tout simplement qu’il faut faire un tour du monde si l’on en a envie ! A partir du moment où l’envie de prendre le large devient trop forte, il faut se lancer sans rien n’attendre en retour et se laisser porter par le voyage.

Q. Avec combien d’argent avez-vous parti lors de votre premier tour du monde?
R. J’ai voyagé avec mon compagnon sur 15 mois pour un prix total de 12 000€ (soit 8 000€ par personne, tout compris). J’ai essentiellement voyagé dans des pays où le coût de la vie est faible et j’ai toujours fait bien attention aux dépenses en choisissant des auberges de jeunesse très bon marché par exemple.

Q. Quels sont les préparatifs et les actions que vous posez avant de vous préparer pour un tour du monde?
R. Je vais avoir du mal à répondre à cette question étant donné que je n’ai quasiment rien préparé. J’ai dû surtout donner ma lettre de démission, vendre tous mes meubles et donner mon préavis ! Ce fut relativement simple et très rapide. Ensuite, l’on achète un bon sac à dos et l’on est dans l’avion, l’aventure commence !

Q. Dans votre sac à dos pour un tour du monde, quels produits/articles sont essentiels dont on ne pense pas d’apporter et quels sont les produits/articles inutiles? Parlez-nous de votre expérience de votre sac à dos!
R. Il est utile d’emporter un drap de sac pour se glisser dedans quand la literie d’un hôtel laisse à désirer. Une lampe dynamo est également pratique dans certains cas. Je dirais qu’un sac de couchage est inutile dans la majorité des tours du monde. Une moustiquaire ne sert pas à grand-chose également… Il est également inutile d’emporter beaucoup d’affaires de rechange puisque tout est disponible sur place à moindre coût.

Un tour du monde, c’est tourner autour de soi et tourner autour de ses rêves ! 
yes

Votre Tour du Monde

Votre Tour du Monde

Q. Combien de temps avez-vous parti le plus longtemps lors de votre tour du monde?
R. Je suis un slow traveller addict, c’est à dire que je préfère partir habiter dans des pays quelques temps plutot que d’enchainer les destinations en peu de temps. J’ai donc vécu 6 mois en Amérique Latine au Pérou, 5 mois au Québec ou en Chine, …

Q. Quel est ou quels sont les pays que vous avez le plus aimés et pourquoi?
R. La Bolivie pour ses magnifiques paysages, la Colombie pour la gentillesse de ses habitants!

Q. Qu’est-ce qu’un tour du monde vous apporte comme être humain?
R. Une incroyable claque dans la tête sur la diversité de notre belle terre et une fin sur ENORMEMENT de préjugés. Si on ne fait qu’écouter les médias, la Colombie serait par exemple un pays ou il ne faudrait jamais se rendre… Et pourtant, en un mois de voyage, je n’ai jamais eu de soucis. Vraiment jamais !

Q. Quels ont été les plus beaux moments de votre tour du monde?
R. Pas de moment en particulier, si ce n’est la découverte de la Laguna Verde en Bolivie qui est la plus belle chose que je n’ai jamais vue!

Q. Préférez-vous faire un tour du monde en solo ou accompagner? Quelle la différence entre les deux dans le concret d’un tour du monde?
R. Je préfère être accompagné pour partager les moments que je vis, mais partir seul donne moins de contraintes et permet sans doute de rencontrer encore plus de monde sur la route, et de se découvrir soi-même!

Q. Quels sont les plus grandes difficultés de faire un tour du monde?
R. Avant de partir : Comprendre qu’on ne peut tout organiser de A à Z, et encore moins tout budgétiser à la lettre.
Pendant le tour du monde : Au moyen terme, continuer à se rendre compte de la chance que l’on a de voyager autant et surtout de ne pas avoir de blues du voyage.
Retour : Ne pas être triste que cela soit fini, mais être heureux de l’avoir vécu!

Q. Nommer une raison de faire le tour du monde au moins une fois dans sa vie?
R. Le monde est si grand qu’il faut bien prendre du temps pour le découvrir rapidement!

Q. Dans votre sac à dos pour un tour du monde, quels produits/articles sont essentiels dont on ne pense pas d’apporter et quels sont les produits/articles inutiles? Parlez-nous de votre expérience de votre sac à dos!
R. Une boussole peut être très très utile, tout comme un sac de couchage. Trop de tee shirts, pantalons etc seront cependant inutiles. Je conseille que le sac à dos ne fasse pas plus de 10 kilos pour un confort pendant le voyage!

On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va – Christophe Colomb
yes

Tour du Mondiste

Voyage Autour du Monde

Q. Combien de temps avez-vous parti le plus longtemps lors de votre tour du monde?
R. Bonjour, on est parti Sylvain et moi voyager autour du monde pendant 1 an entre 2008 et 2009. Depuis, on continu de voyager régulièrement. Je pars plusieurs mois chaque année à l’étranger. Sylvain un peu moins depuis qu’il est papa.

Q. Quel est ou quels sont les pays que vous avez le plus aimés et pourquoi?
R. L’indonésie c’est mon coup de coeur. Ce pays à une place particulière pour moi d’abord parce que c’est le premier pays dans lequel j’ai voyagé seul. C’est un pays incroyablement accueillant. On entend dire cette phrase souvent à propos de bon nombre de pays, mais en Indonésie pas de doute, c’est un fondement de la culture. Les gens m’ont invité chez eux bien souvent et n’hésites pas à rendre services. Ils sont sincèrement curieux des étrangers sans attendre rien en retour. Et puis, l’indonésie c’est beau ! C’est le pays pour ceux qui aiment la mer turquoise, les poissons multicolors, les plages paradisiaques, les paysage luxuriants, les volcans, les jolis petits villages.

L’indonésien c’est certainement la langue la plus facile à apprendre au monde. En quelques semaines on a les rudiments pour s’éloigner des gros tracés touristiques et on est vraiment récompensé.

Et puis j’y ai vécu des rencontres et des expériences géniales. Faire une traversée de quelques jours sur un des énormes bateaux surpeuplés de la compagnie Pelni, ça vaut vraiment le détour.

Q. Qu’est-ce qu’un tour du monde vous apporte comme être humain?
R. Bon. Faire un tour du monde, c’est vivre plus et plus fort. On en prend plein la tête et plein les yeux. Ca assouvi ce gros caprice de vouloir tout voir maintenant. Mais finalement ce n’est qu’une introduction au voyage qui donne une idée un peu générale du monde.

Humainement, vivre un voyage sur une très longue durée ça m’a fait découvrir un sentiment de liberté qu’on ne connait jamais dans la vie « normale ». Demain sera ce que j’en décide. J’ai rencontré aussi bien des locaux que d’autres voyageurs qui vivent de façon bien différente et ça a été incroyablement enrichissant. J’ai appris que la vie n’est peut être pas si compliquée et que rien ne me forçait à vivre une vie routinère dans un boulot chiant.

Et puis j’en suis sorti en pleine santé, plus cultivé, j’ai appris de nouvelles langues étrangères, et surement un peu moins con.

Q. Quels ont été les plus beaux moments de votre tour du monde?
R. Ma première traversés sur un des énormes bateaux Pelni dont je parlais plus haut. C’était entre L’ile de Flores et Kupang en Indonésie. Seul touriste à bord, j’ai acheté ma grande feuille en plastique sur laquelle j’ai installé mon petit campement directement sur un des ponts, dehors. Tous ceux qui débordent de l’intérieur font pareil. Il y a monde pas possible qui se serrent partout sur les pont, les couloirs, même dans les bateuxde sauvetages. Et puis tout le monde se parle, cuisine, jouent aux cartes. C’était roots mais surtout « bien bien convivial »

Y a eu d’autres expériences de ce genre. Pour résumer, paf paf : les meilleurs moments sont ceux ou j’ai rencontré des gens différents, intéressants, et surtout sympas dans des situations dépaysantes et détendues.

Q. Préférez-vous faire un tour du monde en solo ou accompagner? Quelle la différence entre les deux dans le concret d’un tour du monde?
R. J’aime les deux.

En solo on est plus flexible. C’est plus facile de saisir les opportunités, et puis on se pousse plus le cul vers les autres. Les autres aussi, particulièrement les locaux viennent peut être aussi plus facilement vers vous.

On est rarement seul finalement. On trouve toujours un compagnon de voyage sur la route. Et puis on apprendsur soi-même. Mais finalement c’estrare d’être vraiment en solo on trouve presque toujours un compagnon de voyage (un autre voyageur au long cours) pour partager un bout de route.

Avec un pote on partage des moments chouettes et ça renforce une amitié ça. On fait des économies. On se pousse quand on à la flemme. On a ses délires de potes. Et puis on a quelqu’un qui partage des souvenirs des voyages et qu’on revoit. C’est bien ça.

Q. Quels sont les plus grandes difficultés de faire un tour du monde?
R. Avant de partir : C’est partir. Moi je suis souvent pris dans mon inertie de vie. Faut faire le pas.
Pendant le tour du monde : Perdre de vue des gens avec qui ont était devenue ami.
Retour après le voyage : Travailler, reprendre une vie plus calme, être fauché.

Q. Nommer une raison de faire le tour du monde au moins une fois dans sa vie?
R. Ce qui est intéressant c’est de faire un long voyage de plusieurs mois pas forcemment un tour du monde. Ca rend heureux (en général)!

Q. Avec combien d’argent avez-vous parti lors de votre premier tour du monde?
R. En tout et pour tout j’ai dépensé 11000 euros. C’était en 2008-2009.

Q. Quels sont les préparatifs et les actions que vous posez avant de vous préparer pour un tour du monde?
R. Le sujet est vaste et dépend pas mal du type de voyage que vous voulez faire : en famille, en vélo, en faisant du volontariat, petit ou gros budget, avec ou sans avion. Allez voir surwww.tourdumondiste.com. Le site détaille tout ça.

Q. Dans votre sac à dos pour un tour du monde, quels produits/articles sont essentiels dont on ne pense pas d’apporter et quels sont les produits/articles inutiles? Parlez-nous de votre expérience de votre sac à dos!
R. En général c’est plutot le contraire on prend trop de choses. La seule chose essentielle c’est un bon sac. Moi, mon petit luxe c’est de prendre un hamac ultra léger et des palmes si je vais dans un endroit approprié, et puis des petits instruments de musique. Mais c’est très personnel. Des grosses chaussures de randonnées c’est souvent inutile et encombrant mais tout dépend du voyage. Et personnellement je conseille de se passer d’un ordinateur. C’est un objet cher qu’on a peur de se faire voler ou de casser et ça renferme sur soi-même. Je reconnais que c’est ympa de se matter un petit film parfois mais ça vaut pas le coup. Après chacun fait ce qu’il veut. L’important est de prendre un sac léger, pas trop encombrant. Le mien fait 8 ou 9 kilos max. On trouve généralement le moyen d’acheter ce qui nous manque en cours de route en cas de soucis.

Un tour du monde c’est une introduction du monde.  
yes

Articles touristiques similaires

Gay Voyageur : Guide gay et destination gay friendly. Un encouragement aux voyages et à la culture.

Articles touristiques similaires

1 avis de voyageur

  1. Pingback: 10 questions sur le tour du monde par 3 globe-trotters | Gay Voyageur

Laisser un commentaire



Hébergements gay sur Paris

Articles touristiques similaires

Loading…