header image
standard-title Bruxelles

Guide gay de Bruxelles (Brussels)

Bruxelles

Guide gay de Bruxelles (Brussels)

 id=

Bruxelles est sans aucun doute la destination gay de Belgique. Un passage obligé si vous souhaitez les autres destinations belges tels que Bruges, Anvers ou encore Liège. C’est également à Bruxelles qu’on peut y découvrir le plus grand nombre d’établissements gay ou ouvert aux homosexuels, notamment dans son quartier gay situé sur la rue du Marché au Charbon. La vie change sur Bruxelles, tout comme les établissements. Toutefois, la capitale belge reste toujours aussi active et un haut lieu pour le nightlife!

Bruxelles : destination gay

Difficile de s’ennuyer à Bruxelles! Que vous soyez présent pour visiter la Belgique ou encore pour faire la fête, vous aurez toujours quelque chose à faire si c’est ce que vous cherchez! La scène gay de Bruxelles est la principale du pays. C’est également la plus progressive du pays mais aussi l’une des plus libérales d’Europe. Avec une riche histoire, une vie nocturne animée et une gastronomie unique, Bruxelles mérite un détour comme choix de destination gay friendly.

La ville de Bruxelles est habitée par plus de 30% de ses résidents provenant de l’étranger. Siège social de l’Union européenne, plusieurs habitants travaillent de près ou de loin en lien avec ce qui se passe dans leur continent. Il ne faut pas s’étonner que la scène gay de Bruxelles bouillonne d’activité même si la ville n’est pas la plus intéressante en matière de découvertes touristiques.

Ici, vous allez rapidement y trouver le quartier gay de Bruxelles, rue du Marché au Charbon où de nombreux bars gay sont parfois bondés, surtout en été. Les soirées thématiques se succèdent en semaine comme en week-end. Bruxelles, c’est aussi les soirées de danse gay à la légendaire discothèque de La Démence.

Si vous voulez vivre encore plus la vie nocturne gay de Bruxelles, la gay pride est un excellent moment pour découvrir la ville. Ainsi, The Belgium Pride se tient au courant du mois de mai où de nombreux touristes gay et lesbiens débarquent dans la capitale de la Belgique pour vivre ce moment unique dans l’année. La Gay Pride de Bruxelles donne le coup d’envoi aux principales marches de la fierté gay d’Europe. Un autre été et une autre saison de la gay pride commencent!

Bruxelles, c’est plus qu’une scène gay animé et dynamique. Ici, vous aurez plusieurs attraits touristiques de classe mondiale à voir. Ajoutez à cela une ambiance typiquement française, de nombreux musées traditionnels, des bâtiments historiques, la Grand-Place et son marché aux fleurs, Bruxelles a beaucoup à offrir aux voyageurs homosexuels. Les touristes gay et lesbiennes se sentent à l’aise en découvrant Bruxelles.

Bruxelles est une destination agréable de visiter au printemps, en été et à l’automne. Parfois, il peut faire froid en hiver. Le Guide gay de Bruxelles présenté par le Gay Voyageur vous donne les meilleures adresses et les bons plans à faire. Sachez qu’il existe plusieurs activités touristiques à découvrir pour que votre séjour chez les Belges soit des plus agréable.

Loading…

Articles touristiques sur Bruxelles

Loading…

Bruxelles : capitale gay de la Belgique

Certains voyageurs ont une image plutôt négative de la ville de Bruxelles sans même avoir pris le temps de la visiter. Pourtant, Bruxelles est une ville riche en histoire située dans une géographie parfaite! Si Bruxelles n’est pas la Belgique, la capitale des Belges mérite un détour!

Loading…

Gay Life à Bruxelles : Jérôme nous parle de la vie gay à Brussels

Bruxelles, la principale ville gay de la Belgique, propose chaque à année, plusieurs activités aux couleurs de l’arc-en-ciel. C’est l’une des raisons pourquoi que de nombreux touristes homosexuels passent par Bruxelles afin de mieux découvrir la Belgique.

Loading…

Visite gay friendly de Bruxelles pas à pas

Chaque jour, l’Europe se tourne vers Bruxelles pour sa vie politique et culturelle. Bruxelles est une destination gay friendly qui attire chaque année des milliers dede touristes. Aujourd’hui, les touristes homosexuels arrivent en grand nombre pour y découvrir une ville pleine de vie.

Loading…

Gay Life à Bruxelles : Mathieu nous parle de la vie gay à Brussels

Bruxelles est l’une des villes gay friendly qu’il faut visiter au moins une fois dans sa vie. Parmi les grandes villes d’Europe, Bruxelles ouvre le bal de la saison des Gay Pride. C’est une activité fort populaire pour ceux et celles qui aiment faire la fête et célébrer la diversité. Avec Mathieu, il nous propose de faire la visite du Bruxelles gay friendly!

Guide gay de Bruxelles

Bruxelles n’est pas que la capitale de l’Europe, le pouls de l’Union européenne et le carrefour entre Londres, Paris, Amsterdam et Cologne. Discrète, peu exubérante, elle n’en est pas moins une ville de bons vivants où les plaisirs sont innombrables : une chère succulente (fruits de mer, gaufres croustillantes, moules et pralines, faisans et truffes, bières innombrables…), des cafés fraternels où l’on se réfugie les longues soirées d’hiver, des musées originaux, une architecture passionnante, la forêt à deux pas, une ambiance à la fois cosmopolite et conviviale. Située à 90 minutes de Paris, à la fois capitale et provinciale, apaisée et cosmopolite, verte et pressée, Bruxelles ne serait-elle pas la la ville où il fait bon vivre ?

  • Superficie : 161 km² (1,5 x Paris)
  • Indicatif téléphonique : 02
  • Population : 978 000 habitants
  • Peuples : 100 nationalités différentes (notamment des immigrés marocains, zaïrois, turcs.) et de très nombreux fonctionnaires internationaux
  • Langues : français et flamand Religions : catholicisme, protestantisme, islam, judaïsme

Devenue siège de l’OTAN et de l’Union européenne, Bruxelles accueille un nombre toujours croissant de fonctionnaires internationaux. Plus de 120 organisations y ont leur siège et Bruxelles est aujourd’hui en deuxième position pour le nombre de représentations diplomatiques dans le monde. Toute l’activité économique de la ville gravite et se développe autour de cette manne.

Infos pratiques

Visa : aucun visa n’est nécessaire pour les ressortissants européens, suisses et canadiens (si le séjour de ces derniers n’excède pas 90 jours).
Santé : aucun risque sanitaire
Décalage horaire : Même heure qu’à Paris, GMT/UTC + 1
Poids et mesures : le système métrique est en vigueur
Electricité : 220 V, 50 Hz

Quand partir à Bruxelles

Aucun extrême climatique n’est à redouter à Bruxelles : avril à septembre sont les mois les plus chauds, mais attendez-vous à un ciel gris et à de la pluie même à cette période.

Fêtes et festivals

Mis à part les célébrations catholiques traditionnelles, les mois les plus festifs à Bruxelles sont juillet et août, pendant lesquels se tiennent notamment l’Ommegang (« promenade » en flamand), procession en costumes remontant au XIVe siècle, la Foire du Midi, grande foire populaire qui dure un mois entier, la Fête nationale du 21 juillet et sa parade militaire, le Tapis des fleurs (tous les deux ans, 800 000 bégonias recouvrent la Grand-Place). Mais n’oublions pas le Carnaval, la Foire des antiquaires (janvier), la Foire du chocolat (le week-end de la Saint-Valentin), le Festival de la bande dessinée et le Concours musical international Reine-Elisabeth (mai), le grand Marché de Noël (trois jours à la mi-décembre).

Coût de la vie et argent

Monnaie : l’euro (EUR)

Prix moyen pour les hôtels et les restaurants

Comptez de 7 à 10 euros pour un repas économique, de 10 à 23 euros pour un repas pris dans un petit restaurant. Une chambre dans un hôtel modeste vous reviendra à 30/40 euros, en catégorie moyenne à 40/69 euros, dans un établissement haut de gamme à plus de 76 euros. Si vous êtes peu dépensier, vous pouvez vous en sortir avec un minimum de 50 euros par jour environ, mais 60 euros semblent plus raisonnables.

Le pourboire n’est pas obligatoire, mais il est chaudement recommandé (5/10%) ; quand au marchandage, on ne peut guère le considérer comme un passe-temps national !

Environnement

La Belgique n’a pas une très bonne réputation en matière d’environnement. Dans les années 70, les urbanistes (plutôt les politiques) ont choisi de privilégier la voiture. Résultat la ville est aujourd’hui creusée de tunnels, surmontée d’auto-pont et sillonnée de grandes voies de circulation et si le trafic y est plus fluide qu’ailleurs, la voiture occupe le pavé de la capitale.

Bruxelles souffre de pollution, de dégradation urbaine et d’une mauvaise gestion des déchets. Malgré tout, avec ses 1 700 hectares de forêts et ses 900 hectares d’espaces verts, elle est l’une des villes européennes les plus boisées ; la forêt de Soignes, grande forêt domaniale, se dresse à sa lisière sud-est. Vous n’aurez guère de temps à passer dans les transports pour faire une petite balade dans les bois et les forêts de la ville.

Geographie

Bruxelles se trouve dans la vallée de la Senne, affluent de la Schelde, le plus grand fleuve de Belgique. Le paysage, on s’en doute, est généralement très plat.

Climat

Le climat est doux et océanique ; l’hiver et l’été sont marqués par des vents d’ouest et de sud-ouest. Juillet et août sont les mois les plus chauds, mais parfois aussi les plus pluvieux ! Les températures hivernales sont souvent hivernales et les Bruxellois ont l’habitude de la neige.

Faune et Flore

Dans les années 60, les promoteurs ont mené la vie difficile au patrimoine architectural bruxellois. L’aménagement routier à fait des grandes avenues de la ville des autoroutes avec de nombreux tunnels. Ceci dit, Bruxelles est parsemé de parcs et autres bois qui rendent la ville autrement plus verte que la plupart des capitales européennes.

Comment se rendre à Bruxelles

L’aéroport international de Bruxelles est Zaventem, à 14 km au nord-est, mais Bruxelles est un carrefour de communications ferroviaires (elle dispose de trois principales gares ferroviaires) et il est très facile de s’y rendre en train (InterCity, Thalys). La compagnie de bus Eurolines vous y mène également. Enfin Thalys vous emmène à Bruxelles, au départ de Paris, en 90 minutes exactement, et continue vers Amsterdam.

Comment circuler au centre-ville de Bruxelles

Bruxelles est encadrée par un super-périphérique, le Ring, et par un « Petit Ring » enserrant le centre-ville, qui se divise en deux parties : le bas (qui comprend la ville médiévale et la plupart des sites touristiques) et le haut, traditionnellement lieu de prédilection de l’élite francophone. Vous pourrez vous déplacer assez facilement en transports publics – métro, bus et trams. La conduite automobile est assez sportive, s’agrémentant de nids-de-poule, de tunnels et d’embouteillages, de conducteurs agressifs et d’une priorité à droite absolument incontournable.

Hébergements gay sur Paris

Loading…