Progressif, libéral, tolérant, du moins par rapport à ses voisins orientaux, la scène gay de Prague est en train de devenir l’une des destinations les plus populaires chez les touristes gay dans le monde. Les habitants de la République tchèque sont tolérants face à un voyageur gay. Mieux encore, le pays propose des lois plus innovantes sur la question des droits des gays et lesbiennes que leurs voisins.

Lire + sur le guide gay de Prague

Guide gay de Prague

Destination gay de Prague

Depuis les années 1990, le tourisme LGBT est en plein essor. Les voyageurs qui visitent Prague tombent sous le charme des siècles d’histoire, une beauté qui rivalise avec de magnifiques villes comme Paris tout en proposant des bières parmi les meilleurs au monde. La vie nocturne de Prague est parmi les plus intéressantes de toute l’Europe. La communauté gay de Prague est la plus grande et la plus dynamique de l’ex Europe communiste. Plus audacieuse, plus lumineuse et plus fabuleuse que les villes voisines comme Varsovie, Tallin, Cracovie ou même Budapest. Prague pourrait devenir la plus grande scène gay du monde.

De toute évidence, être gay ne définit pas les attractions touristiques que la plupart d’entre nous voudront voir dans une ville comme Prague. La plupart des voyageurs homosexuels voudront tout simplement consulter les meilleures choses à faire et à voir lors d’une première visite à Prague. Il y a tellement de choses à faire dans cette magnifique ville. Vous pouvez autant faire des choses simples comme prendre un café au coeur de la ville ou visiter le centre-ville et ses joyeux. Parmi les attraits incontournables à faire, il y a bien entendu le Château de Prague, la Vieille-Ville, le Ballet de Prague ou encore le Marché de Noël si vous y êtes en décembre.

La scène gay de Prague

La scène gay de Prague

La scène gay de Prague surprend plus d’un touriste. Lorsqu’on demande aux voyageurs homosexuels s’ils pensent que Prague est une destination gay, les touristes sont aussi surpris quand on leur annonce comme quoi que Kuala Lumpur, Istanbul ou Bogota l’est tout autant.

Prague est une ville magnifique à visiter, surtout entre les mois de mai et août. La ville attire toutefois du tourisme de masse et il arrive parfois que les principaux attraits touristiques soient bondés par les touristes. La vieille ville de Prague mérite un arrêt, car c’est ici qu’on y retrouve la vie nocturne, les meilleurs hôtels, les bons restaurants et une scène gay des plus intéressante.

Visite gay de Prague

Voyage gay à Prague

Prague est souvent une destination choisie pour des vacances de courtes durées, pour un break de quelques jours. En effet, elle est une des plus belles villes d’Europe. Avec une architecture vieille de plus de 10 siècles, le plus grand château fort du monde, ses collines, bois et montagnes aux décors fantastiques, Prague transporte ses visiteurs dans un monde de conte de fées. Mais vous trouverez aussi des théâtres, opéras et ballets. Prague est une des villes les plus ouvertes et tolérantes de l’Europe de l’est et la reconnaissance par la loi des relations entre personnes du même sexe en 2006, a été une première étape vers plus de tolérance et fait de Prague, un exemple à suivre.

Le quartier gay de Prague, « Vinohardy » est proche du centre ville et concentre plus de 30 établissements gays. Mais Prague voit le nombre de ses établissements gays et gay-friendly augmenter de jours en jours. Elle possède aussi un festival annuel du film gay et lesbien, le « Mezipatro ». Quant à la Gay Pride de Prague, elle a lieu chaque année en Août.

Destination Prague

Eclipsé par quarante ans de communisme, le cours historique de la Bohême, Prague (Praha), brille à nouveau de tous ses feux. Après l’effondrement des régimes communistes, en 1989, l’élection à la présidence de Vaclav Havel, philosophe et dramaturge, a marqué l’entrée du pays dans une nouvelle ère de démocratie et de liberté.

Lire + sur la destination gay de Prague

Prague, la « ville aux cents clochers », n’a rien perdu de son charme : son centre médiéval, ramassé autour d’un labyrinthe de ruelles pavées, d’anciennes cours, de passages obscurs et d’églises, mêle les styles roman, gothique, baroque et Art nouveau, sous la protection d’un château vieux de onze cents ans. L’effervescence que connaît actuellement la ville, renommée pour sa passion de la musique et de la littérature, n’a pas chassé sa douceur de vivre.

La Révolution de velours de 1989, qui a libéré les Tchèques du communisme, a légué à l’Europe le joyau d’une ville qui se tient aux côtés de piliers comme Rome, Paris et Londres. Sans surprise, les visiteurs du monde entier sont venus en masse, et par une chaude journée d’été, on a l’impression de partager le pont Charles avec la moitié de l’humanité. Mais même les foules ne peuvent pas nier le spectacle d’un pont en pierre du XIVe siècle, d’un château perché et d’une jolie et paisible rivière – la Vltava – qui a inspiré l’une des pièces les plus fascinantes de la musique classique du XIXe siècle, Smetana Symphonie de Moldau.

Les galeries d’art de Prague n’ont peut-être pas le charme du Louvre, mais l’art de Bohême offre beaucoup à admirer, des retables gothiques rougeoyants du couvent de Sainte-Agnès à l’art luxuriant d’Alfons Mucha, en passant par la magnifique collection de surréalistes du XXe siècle , cubistes et constructivistes dans le Veletržní Palác. La sculpture étrange et spirituelle de David Černý ponctue les espaces publics de Prague. La ville elle-même offre un mélange d’architecture époustouflante, allant des verticales élancées du gothique à l’exubérance du baroque à l’élégance sensuelle de l’art nouveau et aux pommeaux ciselés des façades cubistes.

La meilleure bière au monde vient de s’améliorer. Depuis l’invention de Pilsner Urquell en 1842, les Tchèques sont célèbres pour avoir produit certains des meilleurs brasseries du monde. Mais les marques de renommée internationale – Urquell, Staropramen et Budvar – ont été égales, et même dépassées, par un groupe de bières et de microbrasseries tchèques régionales qui suscitent un intérêt renouvelé pour la brasserie traditionnelle. Jamais auparavant les pubs tchèques n’avaient proposé une telle gamme de brasseries. Vous aurez maintenant à vous faire une idée de ce que sont Kout na Šumavě, Primátor, nětice et Matuška.

Le dédale de ruelles pavées et de cours cachées de Prague est un paradis pour le vagabond sans but, vous invitant toujours à explorer un peu plus loin. À seulement quelques pâtés de maisons de la place de la vieille ville, vous tomberez sur d’anciennes chapelles, des jardins inattendus, des cafés sympas et des bars à l’ancienne sans guère de touristes. L’une des grandes joies de la ville est son potentiel d’exploration. Des quartiers tels que Vinohrady et Bubeneč peuvent récompenser l’aventurier urbain d’innombrables camées mémorables, du soleil couchant aux dômes des églises, jusqu’aux accents de Dvořák flottant depuis une fenêtre ouverte.

Le climat est de type continental humide, caractérisé par des étés chauds et pluvieux, des hivers froids et neigeux et une météorologie généralement instable. De juin à août, la température peut varier de 12 à 22°C. De décembre à février, les températures descendent fréquemment en dessous de zéro. Les mois les plus secs (janvier à mars) restent néanmoins pluvieux (un jour sur trois), tandis que les longues périodes d’ensoleillement estival sont souvent perturbées par des orages soudains et violents. Les mois les plus agréables sont mai et septembre. Si l’air pragois est généralement respirable, les inversions thermiques hivernales rendent l’atmosphère particulièrement malsaine, les gaz d’échappement et les fumées polluantes n’arrivant plus alors à se disperser.

Ruzyne, l’unique aéroport international de la République tchèque, se situe à 17 km à l’ouest du centre-ville, à 40 minutes en bus. Il est desservi par de très nombreuses compagnies aériennes internationales dont la CSA Czech Airlines, la compagnie d’État. La concurrence fait actuellement rage, rendant les conditions de voyage particulièrement favorables. CSA Czech Airlines assure un ou deux vols quotidiens au départ de Paris, à quoi s’ajoutent quatre dessertes quotidiennes avec Air France. Prague est reliée par train aux principales grandes villes européennes ; il existe un train direct quotidien Paris-Prague. Si vous préférez le bus (14 heures de voyage), la compagnie Eurolines offre le plus grand choix ; ses véhicules sont confortables.

Si vous arrivez à Prague par avion, le bus n°119 relie l’aéroport à la station de métro Dejvicka toutes les 10 minutes. La ligne 254, moins fréquente, suit le même trajet. Comptez 45 minutes, métro compris, pour rallier le centre-ville. Le système pragois de transports en commun (DP) est bon marché, bien développé et facile d’utilisation. Le métro, conçu par les Soviétiques, est le transport le plus rapide, mais les trams sont plus agréables. La Carte Prague, valable 3 jours, permet aux touristes d’utiliser l’intégralité du réseau et donne accès à la plupart des musées municipaux et nationaux. Rouler à vélo ou conduire à Prague, en revanche, n’est pas une partie de plaisir !

Articles touristiques sur Prague

Prague se dévoile comme destination gay friendly

Prague s’inscrit parmi les destinations gay les plus intéressantes d’Europe. Impossible de s’ennuyer en visitant la capitale de la République tchèque. La scène gay de Prague est parmi les plus...

En savoir plus

Établissements gay-friendly