post-title Faire le tour du monde tout en ayant un handicap : leçon de courage

Faire le tour du monde tout en ayant un handicap : leçon de courage

Faire le tour du monde tout en ayant un handicap : leçon de courage

Faire le tour du monde tout en ayant un handicap : leçon de courage

Connaissez-vous Dimitri le routard? Ce voyageur a fait le tour du monde en visitant plus de 100 pays différents! Le Gay Voyageur a eu la chance de le rencontrer afin de nous parler de sa vision du monde malgré son handicap.

Âgé de 30 ans, Dimitri est hémiplégique de naissance. L’hémiplégique est une paralysie d’une ou plusieurs parties du corps. Il travaille sur Paris depuis de nombreuses années. Son goût à la géographie quand il était étudiant lui a fait découvrir le plaisir du monde et la découverte de notre globe. Avec le temps, Dimitri a vu l’opportunité de voyager et de voir ses expériences comme un formidable tremplin pour se développer et aussi pour rencontrer des personnes.

Soif de la vie et de l’aventure, ce jeune globe-trotter français donne une belle leçon de courage. Les limites se créent par nous même après tout! Par « sa différence », Dimitri a accompli bien plus que plusieurs personnes n’ayant aucun handicap.

Découvrez le tour du monde selon Dimitri.

Handicap et tour du monde

Parmi vos nombreux voyages à l’étranger, quels ont été vos plus belles  destinations touristiques que vous avez visité et pourquoi?

Mes villes préférées sont Istanbul (pour sa beauté, son côté multiculturel entre Europe et Asie, le Bosphore), Katmandu (son architecture est grandiose, les gens sont chaleureux malgré la misère, on est en harmonie avec soi même), San Francisco (ville magnifique, ambiance fantastique, ses montagnes russes et son port donnent un charme fou a la ville) et pour finir, Saint-Petersbourg (pour son histoire, l’architecture de ses églises et le musée de l’Ermitage).

En terme de pays où endroit magique, le Tibet et le Népal sont des endroits fantastiques pour se prendre une claque humaine invraisemblable. La Tanzanie et Zanzibar, pour les magnifiques Safaris et les plages. C’est un savoureux cocktail étonnant. Pour terminer, le Machu Picchu et le Salar d’Uyuni sont 2 mythes absolus en terme de paysages.

Faire le tour du monde et être handicapé

Quelles destinations vous avez moins appréciées et pourquoi?

J ai du mal avec les destinations trop touristiques comme la République dominicaine ou autres destinations ou on prend les touristes pour du bétail. Même ces destinations nous apportent de l’expérience.

Quelles seraient vos prochaines destinations de rêves que vous n’avez pas encore fait et pourquoi?

L’Argentine me fait rêver que ça soit les Chutes D’Iguazu, la Patagonie, le Périto Moreno, Ushuaia. Ça fera l’objet de mon 100e pays.

Tour du monde avec son handicap

Avez-vous déjà vécu des situations désagréables et comment avez-vous fait pour trouver une solution?

Je vais être franc avec vous, j’en ai jamais eu. Faut tirer le meilleur de chaque endroit et le reste, on s’en moque.

Préférez-vous voyager en solo, avec votre partenaire de vie, en famille ou avec amis?

Partir en solo, quand tu pars en circuit ou en club permet de faire de nouvelles rencontres avec des Français. J’ai gardé pas mal d’amis de voyages. Quand tu pars seul en road trip, tu es maître de choisir ce que tu veux faire, de gérer ton budget. Par contre plus compliquer de rencontrer des autochtones à part si tu dors chez l’habitant ou fait du stop.

Dimitri Pilon handicaper et faire le tour du monde

Vous êtes d’orientation hétérosexuelle. Après avoir fait de nombreux pays, comment voyez-vous le milieu du tourisme gay friendly? Selon votre perception, croyez-vous qu’un tourisme d’orientation homosexuelle peut voyager facilement, et ça, dans de nombreuses destinations?

À mon sens malheureusement de ce que je vois. C’est encore compliqué pour une personne homosexuelle de voyager partout. C’est une connerie!  Ça me plait de favoriser la découverte du site, car je trouve que le Gay Voyageur très bien et un bon moyen pour les personnes qui vivent l’homosexualité comme un handicap d’assumer leur différence. Ci on peut les aider dans plus de pays, ça sera vraiment très bien.

Dimitri nous a grandement touché par son témoignage! C’est une chance unique de faire un tour du monde. Pour en apprendre plus sur Dimitri, le Gay Voyageur vous invite à le suivre sur les médias sociaux ou encore sur son blogue.

Articles touristiques similaires

Gay Voyageur : Guide gay et destination gay friendly. Un encouragement aux voyages et à la culture.

Articles touristiques similaires

Laisser un commentaire



Hébergements gay sur Paris

Articles touristiques similaires

Loading…