Des milliers d’individus ont réalisé une marche spontanée dans les rues du centre-ville après l’annulation du défilé de Fierté LGBTQ Montréal annoncé très tôt ce dimanche par manque de bénévoles sur place. La majorité des gens attendent des réponses bien précises sur cette situation un peu fâcheuse. L’équipe chargée de la réalisation de cet événement souligne que cette situation serait dû à un manque de fond. Le Gay Voyageur y était!

Annulation de la marche des fiertés de Montréal 2022

Annulation de la marche des fiertés de Montréal 2022

Dans l’après-midi de ce dimanche, on apercevait deux groupes mobilisés dans les rues de Montréal. L’un de ces groupes dirigé par un camion décoré de banderoles de l’« Afro Pride », s’est lancé de la rue Metcalfe pour prendre la direction du Village en empruntant la rue Saint-Catherine. Si vous connaissez plus ou moins bien la ville, découvrez le guide gay de Montréal.

« Tout le monde hait la police » et « Pride is a riot, not a parade », scandaient les individus qui se trouvaient à l’avant du second groupe, plus grand, qui a exécuté la marche au niveau de la rue Sherbrooke. Ce groupe a ensuite emprunté la rue Saint-Laurent, entre autres, après s’être mobilisé très rapidement depuis la place Émilie-Gamelin.

Là s’étaient regroupées une très grande foule en début d’après-midi, mécontent et déçue du fait que la marche ait été annulée à la dernière minute. Annoncé ce dimanche matin aux environs de 9 h, Fierté Montréal ( groupe en charge de l’organisation de cet événement) a plaidé qu’il lui manquait près de 80 bénévoles pour pouvoir garantir la sécurité du défilé. C’est la première marche qui devrait se tenir après les trois en d’annulation pour raison de sécurité sanitaire.

Des témoins de cette marche spontanée dans les rues de Montréal

Des témoins de cette marche spontanée dans les rues de Montréal

« Nous ne pouvons pas accepter cela, ils auraient dû lancer un appel aux bénévoles et nous aurions été nombreux à nous manifester », a déclaré William Beaudoin, un manifestant découragé venu pour prendre part au défilé du centre-ville malgré tout.

« Cela n’est pas du tout normal qu’on vienne nous dire à seulement quelques heures qu’il manque 80 personnes alors qu’il existe plusieurs agences de sécurité privée qui sont en mesure d’apporter le double de ça en une demi-heure », a déploré de son côté Luc-Alexandre Perron, un manifestant de longue date.

Un manque de bénévoles

Un manque de bénévoles

« C’est vraiment un effectif insuffisant qui nous a contraint à annuler », a souligné une porte-parole de Fierté Montréal, Nathalie Roy. En ce qui concerne les activités qui auraient dû être réalisées dans le cadre du festival Fierté Montréal sur l’esplanade du Stade olympique, elles sont maintenues, notamment le fameux spectacle de fin avec Pabllo Vittar, ajoute-t-elle.

Pour Simon Gamache, directeur général de Fierté Montréal, seulement 80 bénévoles ont manqué dimanche matin afin de pouvoir sécuriser tout le trajet. Jusqu’à la nuit du samedi, l’organisation avait toujours l’espoir de parvenir à mobiliser les ressources nécessaires, dit-il, bien conscient que l’annulation d’un événement d’une telle importance envoyait directement une très mauvaise image.

« Au cours de cette semaine, nous avons eu des enjeux pour nos activités, tant au centre-ville qu’à l’Esplanade, cependant nous avons réussi à livrer, donc nous espérions être capable. Malheureusement, ce matin c’était très clair qu’on n’y parviendrait pas », déclare Simon Gamache.