Avec plus de 1 600 000 habitants et située dans la partie centrale de l’île, Antananarivo est la capitale politique et économique de la province du même nom et de Madagascar. Au début du XVIIe siècle, Antananarivo fut d’abord une forteresse érigée par les rois Merina qui firent de la ville leur résidence principale. Antananarivo connut un rapide essor sous leur règne alors que les rois contrôlaient la majeure partie de l’île. D’abord construite au sommet d’une colline, la ville s’étend par la suite sur les éminences voisines en investissant les versants et transformant les marécages. Vers 1895, les Français prirent la ville qui devint par la suite la capitale de la colonie française du pays. Lors de l’indépendance du pays en 1960, Antananarivo conservera son titre de capitale de Madagascar.

Antananarivo, signifiant la ville des mille (mille collines ou mille guerriers), fut également francisé en Tananarive qui est également régulièrement utilisé pour nommer la ville. Elle est le centre administratif, culturel et économique de Madagascar. Les industries de textiles, tabac, nourriture et marchandises dérivées du cuir forment la croissance économique du pays.

Bien qu’elle soit située dans une zone intertropicale, la ville est soumise à un climat tropical d’altitude dont la température y est modérée. Les hivers sont secs et froids tandis que les étés sont très pluvieux et doux. Il arrive que des gelées surviennent mais ce sont en de rares occasions. La température moyenne en été est de 25°C (77°F) et en hiver, elle se situe généralement autour des 10°C (50°F).

Tourisme à Antananarivo

Guide gay de Madagascar

La capitale s’étendant sur 18 collines, la première vision de la capitale de Madagascar est plutôt difficile à définir. L’arrivée se faisant généralement en avion, les premiers abords donnent un aperçu d’une ville basse et d’une ville haute aux vieilles bicoques de couleur rouille tout près d’anciennes maisons coloniales, des toits de tuiles, de la pollution, des embouteillages et de la misère très connue des pays du sud. La ville est un condensé de tous ces éléments.

À l’unanimité, la ville possède douze collines sacrées officiellement reconnues dont l’ensemble des trois formant Analamanga qui est le site originel de la ville et Ambohimango, lieu de départ des conquêtes d’Andrianampoinimerina, qui est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Ces douze collines proviendraient du fait que le roi Andrianampoinimerina aurait fait construire un palais sur chacune des collines pour y loger ses douze épouses. Au Nord de la ville se trouve Ilafy où aimait se retirer le Roi Radama II avec ses compagnons de jeux. Ambohidrabiby est celle où le Roi Ralambo y introduisit la viande de zébu vers 1600. La colline Antsahadinta au sud-ouest est le symbole de noblesse et de royauté avec ses nombreux arbres et ses magnifiques choix de randonnées. Aujourd’hui les douze palais n’existent plus mais l’endroit est propice au calme et à la tranquillité de magnifiques randonnées pédestres, en quad ou à vélo.

La capitale étant le siège d’une des universités malgache, elle possède également un observatoire économique, un musée d’art et d’archéologie ainsi qu’un parc botanique et zoologique situé près du centre de la ville.

Le premier palais du premier ministre de la ville fut construit en bois. Par la suite, le premier ministre Rainilaiarivony en fit construire un en pierre. Afin de renforcer son pouvoir, ce premier ministre de l’époque épousa successivement trois reines. Reconstruit en 1976 suite à un incendie, le Musée d’Andafiavaratra (palais du premier ministre) possède aujourd’hui une façade plutôt originale mariant plusieurs styles différents.

Guide gay de Sainte-Marie (Madagascar)

Rova ou le palais de la Reine fut malheureusement ravagé par un incendie en 1995 où de nombreux objets de valeurs furent complètement détruits. Même si le palais donne l’impression d’une coquille vide aujourd’hui, les différents points de vue et de visite s’avèrent tout de même très beaux. La réhabilitation complète du palais est prévue pour le futur.

Tsimbazaza possède de nombreux animaux sauvages ainsi que de magnifiques plantes médicinales. Ce parc botanique et zoologique situé dans la capitale est subventionné par de multiples organismes internationaux. Il regroupe notamment plusieurs espèces de lémuriens, ces petits singes dont les mains ressemblent à celles de l’être humain. Le parc contient de multiples richesses de la flore et de la faune du pays.

La province du même nom que la capitale possède quatre régions, dont Vakinankaratra, Itasy, Bongolava et Analamanga où l’on retrouve de nombreux sites très intéressants dont entre autres les magnifiques Chutes de la Lily.

Tout près de la ville, à environ 25km (15 milles), se trouve le Lemur’s Park. Les tortues, les caméléons et évidemment les lémuriens forment les espèces retrouvées dans le parc. Créé de toutes pièces, ce superbe parc offre une multitude de bêtes et d’arbres qui furent tous importés pour la création du parc. Même si toutes les bêtes d’origine furent importées à l’époque, celles observées aujourd’hui y sont pour la plupart nées dans le parc.

Situé dans la province d’Antananarivo, le lac Tritriva est un lieu magnifique. D’origine volcanique et d’un bleu saisissant, ce lac profond est entouré d’un magnifique sentier permettant une agréable randonnée tout autour du lac. Une légende veut qu’un couple d’amoureux s’y serait précipité et noyé s’étant vu refuser leur mariage.

Toujours dans la province, Ivato, signifiant ‘’lieu de pierres’’ en malgache, est un lieu de pèlerinage où les gens viennent y apporter leurs offrandes aux deux pierres sacrées situées au centre du village. Ivato est également l’endroit où est situé l’aéroport international.

Tourisme gay à Antananarivo (Tananarive)

La scène gay de Madagascar

La ville d’Antananarivo, aussi connu sous le nom de Tananarive, propose qu’une petite scène gay, surtout dédiée aux touristes homosexuels qui visitent Madagascar. Il faut dire que l’ensemble du pays ne propose qu’une petite scène gay. Tout comme pour sa capitale, vous aimerez davantage visiter le centre et le nord du pays en comparaison avec sa scène gay. On ne va pas à Antananarivo pour la culture et sa communauté LGBT bien bien pour sa richesse culturelle et la beauté des paysages. Si vous avez la chance de visiter Antananarivo et vous êtes gay, vous ne serez pas déçu. Vous trouverez quelques bars, hébergements et certaines boutiques dont des sous vêtement sexy homme. Toutefois, c’est au nord que les principaux attraits touristiques sont les plus formidables.