post-title 10 incontournables en République Dominicaine

10 incontournables en République Dominicaine

10 incontournables en République Dominicaine

10 incontournables en République Dominicaine

La République Dominicaine attire de nombreux touristes chaque année. Une destination particulièrement populaire en hiver. Les touristes du nord aiment fuir l’hiver pour chercher du chaud soleil et les plages. La République Dominicaine est une destination toute désigné pour ceux et celles qui aiment les belles plages et les magnifiques paysages. C’est aussi vrai pour les touristes homosexuels. Même si la République Dominicaine n’est pas une destination gay comme on peut le connaître sur d’autres îles et d’autres destinations, vous aimerez profiter du bon temps! Idéale pour des vacances en amoureux ou en famille, la République Dominicaine est un incontournable en hiver (et en été!)

République dominicaine

République Dominicaine

Un voyage dans le sud, même si on y va souvent pour el sol y la playa, est une occasion rêvée pour se laisser bercer par le rythme des Antilles ou tout simplement prendre le pouls de l’Amérique latine. Et c’est justement lorsqu’on veut pousser la curiosité un peu plus loin que d’autres aspects entrent en ligne de compte, à savoir: les attraits touristiques, l’histoire et surtout les gens et la culture locale.

La République dominicaine, pour celui qui veut repousser les frontières et vivre le pays autrement, a beaucoup plus à proposer que des plages. Le pays offre, pour qui se donne la peine d’en faire le tour, des paysages et une faune variés, une ambiance exotique et des endroits qui ont été les témoins privilégiés de la toute première colonie européenne en Amérique. Selon ses intérêts personnels, donc, certains attraits pourraient bien être des incontournables pour qui veut découvrir ce pays en profondeur et y vivre quelque chose de différent.

Santo Domingo

Santo Domingo

Pour les amateurs d’histoire, de vieilles pierres, de murs décrépis et de rues étroites, Santo Domingo est à ne pas manquer. Christophe Colomb installe son camp de base sur l’île d’Hispaniola, peu après sa découverte du Nouveau Monde en 1492. Santo Domingo, fondée quelques années plus tard, devient le siège du gouvernement des colonies espagnoles sur le nouveau continent. De nombreux bâtiments de la vieille ville coloniale datent de cette époque et ont valu à Santo Domingo une place sur la liste des sites du patrimoine mondial.

À Santo Domingo, il y a possibilité d’hébergement dans plusieurs hôtels coloniaux de la vieille ville ou encore dans des hôtels sur le Malecon, cette longue promenade qui longe le bord de mer. Ceux qui cherchent l’exclusivité et la tranquillité opteront pour l’hôtel El Embajador. L’établissement est à Santo Domingo ce que le Château Frontenac est à Québec ou le Château Laurier à Ottawa au Canada : une vénérable institution qui célèbre cette année son 50e anniversaire et qui est le rendez-vous des gens riches et célèbres dans la capitale.

Gastronomie

Pour la bonne bouffe et prendre le pouls de la culture locale, c’est encore une fois Santo Domingo qui retiendra l’attention. Le restaurant El Conuco, situé dans la vieille ville coloniale, offre des mets créoles et des spectacles hauts en couleurs. En soirée, La Fiesta de Santo Dominguo propose des spectacles en plein air les vendredi et samedi soirs sur la Plaza de Espana. C’est aussi un rendez-vous à ne pas manquer pour l’ambiance et prendre un bain de foule et de culture locale. Après le spectacle, les bars qui donnent sur la grande place permettent de prolonger la soirée dans une ambiance fort agréable. Les oiseaux de nuit termineront la soirée au Guacara Taïna, la plus connue des discothèques de la capitale. Des salles immenses, plusieurs pistes de danse et autant de bars, le tout dans de véritables grottes. Des spectacles de danses folkloriques sont également au programme.

Faire son shopping

Les amateurs de magasinage et les flâneurs du dimanche ne voudront pas manquer le Mercado Modelo à Santo Domingo. S’il y a des boutiques et des vendeurs d’artisanat partout en République dominicaine, on trouve au marché Modelo la plus grande concentration d’artisanat du pays. Si l’édifice central offre surtout l’artisanat de l’île (y compris d’Haïti), le grand marché, qui se veut un lieu de convergence et qui s’étire dans toutes les directions et où l’on trouve de tout, sert de plaque tournante pour tous les minibus qui assurent le transport urbain. Animé du lever au coucher du soleil, le marché Modelo donne le ton et reflète bien les Caraïbes en raison de l’ambiance toute particulière et désordonnée qui y règne. El Conde, la rue piétonnière qui part du parc Colon, est également un lieu de rencontre privilégié des habitants de la capitale avec ses boutiques et ses fast-food. Des airs de merengue, dont on ne semble jamais se lasser sous les tropiques, viennent étouffer le brouhaha de la foule.

Jarabacoa

Les casse-cou se donnent rendez-vous à Jarabacoa. Située à quelque 500 mètres d’altitude, à mi-chemin entre Puerto Plata et Santo Domingo, Jarabacoa est bien loin de la plage et des hordes de touristes. Les intrépides peuvent y faire de l’équitation et du rafting, escalader le Pico Duarte, le plus haut sommet de l’île, goûter la cuisine du terroir et passer quelques nuits dans un petit hôtel, Rancho Baiguate, pour y vivre l’expérience de la jungle.

Sports nautiques

Si vous êtes un amateur de sports nautiques, c’est à Carabete qu’il faut aller. Les vents qui soufflent dans la baie en font, surtout en été, le rendez-vous par excellence des véliplanchistes et des amateurs de surf et de kite-surf. Capitale de la planche à voile, Carabete ne manque pas d’intérêt, notamment pour sa plage qui s’étend sur plus de 3 km et l’ambiance qui y règne. Située non loin de Puerto Plata et de Playa Dorada, Carabete offre de nombreuses possibilités d’hébergement aux dimensions plus humaines et attire surtout une clientèle jeune. S’étirant sur un kilomètre et coincée entre la route et la mer, le village de Carabete offre une concentration de bars, de restaurants et d’hôtels qui n’a rien de dominicain, mais qui est fort sympathique.

Les plages de la République dominicaine

Les plages de la République dominicaine

Les amateurs de plage sont bien servis en République dominicaine. Difficile de faire un choix, diriez-vous, et pour cause. La République dominicaine compte de nombreux sites idylliques. Si les plages de Punta Cana, de Playa Dorada, de Bayahibe, de Playa Bonita (Las Terrenas) et de Playa Grande (à mi-chemin entre Puerto Plata et Samana) valent le détour, celles du parc Del Este et de l’île de Saona, à quelques heures de route de Santo Domingo ou de Punta Cana, comptent parmi les plus belles et les plus sauvages de la République. Saona est l’une des plus riches réserves naturelles du pays. Cette île de rêve, bordée de cocotiers et de sable blanc et entourée d’eaux turquoises, est un vrai paradis. Si l’on ne peut loger sur l’île, on peut s’y rendre dans le cadre d’excursions depuis la capitale, Punta Cana ou Bayahibe.

Parc de Los Haitises

Les amants de la nature font un détour pour visiter le parc de Los Haitises. La République dominicaine compte de nombreux parcs, mais celui de Los Haitises vaut particulièrement le détour. Accessible en bateau depuis Samana ou Sanchez, on y trouve un paysage de pains de sucre à couper le souffle. Des dizaines de rochers sculptés par le temps surgissent de la mer et rappellent la baie d’Halong au Viêtnam. Des mangroves, où vivent une multitude d’oiseaux, et des grottes accessibles à la découverte complètent le décor. De décembre à mars, on peut également observer dans la région des baleines à bosse venues d’aussi loin que le golfe Saint-Laurent pour y passer l’hiver et se reproduire.

Golf

Golf de la République dominicaine

Pour les joueurs de golf, Playa Grande est l’endroit rêvé. Si la République dominicaine compte parmi les plus beaux terrains de golf des Antilles, notamment celui de Casa de Campo près de La Romana, celui de Playa Dorada près de Puerta Plata, et le Bavaro à Punta Cana, celui de Playa Grande offre un lieu exceptionnel et mérite le titre de plus beau terrain de golf du pays. Situé à une heure de route à l’est de Puerto Plata, il a été aménagé en bordure de mer, au sommet de falaises. Il offre une vue imprenable sur Playa Grande. Possibilités d’hébergement au Caribbean Village.

Ocean World

Pour la famille, c’est Ocean World. Ocean World, situé en banlieue de Puerto Plata, saura sûrement plaire à toute la famille. Donnant sur la mer, le site, qui s’agrandit d’année en année, est devenu le plus important du genre et met en valeur la faune de la région. Poissons multicolores, dauphins, spectacles d’otaries et volières présentant les oiseaux de l’île sauront ravir petits et grands. On peut y nager avec les dauphins, les otaries et les poissons tropicaux et aller à la rencontre des requins nourrices. Sun Village, un centre de villégiature (tout inclus) géré par des Canadiens est situé juste à côté d’Ocean World.

Les coqs

Les amateurs de sensations fortes voudront, au moins une fois dans leur vie, aller à la rencontre des machos du village pour assister à des combats de coqs. On trouve des galleras, ces arènes ou se déroulent les combats de coqs, un peu partout en République dominicaine. Considéré comme « le » sport national, le grand intérêt de ce rendez-vous du dimanche réside dans l’ambiance qui y règne. C’est essentiellement une affaire d’hommes. Les coqs sont amenés dans des sacs de jute le jour du combat, puis pesés, le temps de leur trouver un adversaire de leur taille et surtout de même poids. On fixe ensuite des ergots de plastique rigide aux pattes des volatiles pour en faire un combat sans merci. Après avoir testé l’agressivité des antagonistes en les confrontant sans leur donner du lest, on les lance dans l’arène. Dans les gradins, l’atmosphère est survoltée. On réagit à chaque coup d’aile, de bec ou d’ergot. Bientôt, le sang gicle et l’un des deux combattants tombe au tapis. Des pesos changent rapidement de main en fonction des paris gagnés ou perdus avant que deux autres coqs-gladiateurs ne prennent la relève. Pour machos seulement. mes sensibles s’abstenir.

Gay Voyageur : Guide gay et destination gay friendly. Un encouragement aux voyages et à la culture.
Widget Area  |  Info: There are no widgets in selected area, add some please.

Laisser un commentaire



Hébergements gay sur Paris

Loading…