Située au bord de la mer Méditerranée, Alger est la capitale et la plus grande ville de l’Algérie. Avec plus de trois millions d’habitants, elle est l’une des plus grandes villes de la planète. Bâtie dans le Sahel algérois sur les contreforts des collines, la ville est érigée sur un dénivelé d’environ 150 mètres. Suite aux fortifications ottomanes, de nouveaux quartiers dont les premiers européens, ont vu le jour le long du bras de la colline. Le développement de la ville s’effectue vers le nord-ouest par la suite, tout d’abord au pied du mont Bouzareah puis ensuite le long de la corniche. Au-delà de l’Oued El Harrach, l’étalement urbain se poursuivra ensuite vers l’est pour se terminer au sud et au sud-ouest. Le Gay Voyageur vous invite à Alger, votre premier arrêt en Algérie.

Une visite d’Alger

Une visite d'Alger

La ville, par sa situation géographique, est fortement touchée par les inondations et étant également située sur une zone sismique sensible, Alger est menacée par plusieurs failles. Les risques de séismes importants sont très présents. Le dernier séisme meurtrier a coûté la vie à plus de 20 000 personnes.

Surnommée ‘’la Blanche’’ ou ‘’la Joyeuse’’ la ville est le chef-lieu de la wilaya (subdivision administrative algérienne) à laquelle elle donne son nom. Cette métropole méditerranéenne est aujourd’hui ouverte sur le monde. La vieille ville d’Alger est classée à l’Unesco comme patrimoine mondial dû à ses vestiges de l’époque précoloniale. Avec ses joyaux d’art mauresque et ses ruelles, elle demeure une référence architecturale encore aujourd’hui.

Comme le reste du pays, la population de la ville pratique l’Islam en grande majorité et la langue parlée est l’arabe.

La ville bénéficie d’un climat méditerranéen. Les étés sont chauds, secs et très longs tandis que les hivers y sont plutôt doux et humides. Les averses de neige sont plutôt rares mais les pluies verglaçantes sont assez fréquentes. En été, les précipitations sont souvent abondantes et même parfois diluviennes. De la mi-juillet à la mi-août, il fait habituellement très chaud, les températures pouvant varier entre 26 et 30°C (77 et 86°F).

L’Algérie est dotée de contrées magnifiques auxquelles ses voisins d’en face, les Français, semblent très attachés. Après environ une dizaine d’années sans véritable tourisme, le pays ouvre à nouveau ses portes et la capitale de la culture arabe attire de nouveau les touristes en ses lieux.

Tourisme à Alger

Tourisme à Alger

Lorsqu’on survole la ville, il est facile de comprendre pourquoi on la surnomme ‘’la Blanche’’. Alger offre une vue exceptionnelle et l’impression d’être totalement de couleur blanche. Cette grande métropole de culture arabe offre une culture, une histoire et un dépaysement exceptionnel aux touristes.

‘’Lalla Myriam’’, Madame Afrique ou tout simplement la basilique Notre-Dame d’Afrique a été érigée en 1872. Souvent considérée comme le miroir de la basilique Notre-Dame-de-la-Garde de Marseille, Madame Afrique a son chœur orienté au sud ouest au lieu d’à l’est comme toutes les autres. La Basilique Notre-Dame d’Afrique est très particulière. Cette basilique chrétienne est surmontée d’une coupole, elle fut construite sur un plan byzantin et elle est située en pays musulman; ce qui en fait un monument exceptionnel. Les amoureux des monuments religieux et particuliers aimeront cette basilique et pourront également se régaler avec une promenade au Cimetière Saint-Eugène. Les stèles blanches du cimetière offre un coup d’œil incroyable un peu à la manière de ‘’la Blanche’’.

Vestige du passé, l’ancien palais aujourd’hui converti comme le Musée des Arts et Traditions Populaires d’Alger est situé dans la rue Souk El Djemâa dans la partie basse de la médina d’El Djazair. Les amateurs de traditions et d’arts locaux seront servis par la visite du musée.

Autre vestige de l’histoire ayant longtemps constitué le centre de la ville, la Place des Martyrs est située au pied de la Casbah (citadelle). Les Algériens l’appelaient ‘’place du cheval’’ dû à la statue équestre du Duc d’Orléans. Il fut un temps où l’endroit était un lieu privilégié pour s’ouvrir sur l’Algérie. Elle était également appelée la ‘’place du Gouvernement’’. Alger étant une ville d’époque, ses monuments relatent son histoire par leur seule simple construction. Par exemple, l’architecture du Mausolée royal de Maurétanie vaut à elle seule le déplacement; la Grande Poste, le Palais des Rais, la Grande Mosquée et plusieurs autres monuments témoignent d’une architecture époustouflante offrant aux touristes le dépaysement attendu.

Les amateurs de la nature sont également servis par des endroits tels que le Massif du Djurdjura, cette chaîne montagneuse située au bord de la méditerranée où le parc national abrite de nombreuses espèces animales telles que le singe magot, le faucon, l’aigle botté, le sanglier ou le sitelle kabyle. Les Gorges de la Chiffa sont également intéressantes avec son ruisseau des Singes où l’on peut admirer les petits singes vivant en toute liberté. Le Parc Zoologique et des Loisirs d’Alger et le Jardin d’essai, offrant des jardins et des plantes exotiques, valent également le détour.