Deux garçons s’embrassent et d’autres sont assis devant un bar et se regardent avec malice, un couple passe en se tenant par la main et un autre garçon qui se trouve de l’autre côté de la rue se mate! « Liberté! », c’est la première image que l’on peut avoir de Cologne : la ville où chacun de nous aimerait vivre.

Köln, Koeln, Cologne, Colonia, voici les nombreux noms de la ville aux mille surprises. Qu’il est bon de se promener dans les rues, de contempler les maisons typiques allemandes aux couleurs vives et les clochers des petites églises. Les plus récentes constructions se mêlent aux constructions les plus anciennes et elles nous détournent joliment de la beauté des jeunes hommes de la ville.

Notre voyage commence le matin avec un riche petit-déjeuner au bar « ERA », le très joli bar gay local, au centre de la ville (Friesenwall, 26). On peut s’y installer à l’intérieur ou, si il fait beau, s’asseoir à sa terrasse située juste devant, dans la rue. Le propriétaire du bar est un italien qui a déménagé pour vivre à Cologne. Les employés de ce bar sont des garçons très intéressants, cordiaux et chaleureux avec les touristes. Ils parlent tous allemand et anglais.

Une fois le petit-déj’ fini, nous avons traversé la rue et fait un peu de shopping. Nous sommes entrés dans le magasin de fringues « MENsports » (Kettengasse, 7) et dans la librairie « Zeus », toutes deux destinées aux gays. Mais la journée est pluvieuse et nous avons besoin de nous réchauffer.

Heureusement, à dix mètres de là se trouve le « Phoenix Sauna » qui possède un sauna finlandais, un système de vidéo, une backroom, des masseurs, un bar et beaucoup d’autres choses encore. Ensuite il ne nous restait plus qu’à retourner sur la Friensenwall au numéro 24, où l’on trouve « Bruno’s », une riche librairie et vidéothèque gay érotique qu’il faut absolument visiter, par-dessus tout pour son vendeur.

Pour le déjeuner, un rapide casse-croûte chez « Nana’s » (Pfeilstrasse, 15) et c’est reparti ! Dans l’après-midi il est fort intéressant de se balader dans le centre de la ville, pour la culture, son histoire son architecture, ses magasins et surtout pour les gays que l’on voit partout!

L’endroit principal pour faire du shopping se trouve aux alentours d’Hohe Strasse. Un conseil, mettez des baskets bien confortables et ouvrez bien les yeux, les drapeaux arc-en-ciel sont partout…

Pour le dîner, il n’est pas possible d’aller à Cologne sans se rendre au « Brennerei Weiss » (Hahnenstrasse, 4), le restaurant gay typique qui se trouve sur la fameuse Rudolf Platz. Son steak à la sauce piquante accompagné de purée de pommes est un délice. Après avoir dîné, il faut absolument faire le tour des nombreux bars que la ville offre à nous (environ 41 !). Le pub « ExCorner » (Schaafenstrasse, 57) est le premier endroit gay historique de Cologne.

Pour finir, la journée, nous nous sommes rendu à la « Chains » (Stephanstasse, 4), endroit cuir où tout est permis. C’est l’unique boite gay de la ville, mais il est possible de trouver de bonnes soirées à thème dans des endroits hétéros. Une journée bien remplie dans la très friendly Cologne pour nous tous !