header image
standard-title Bagan, la ville perdue du Myanmar Visite les temples de Bagan

Bagan, la ville perdue du Myanmar

Visite les temples de Bagan
 id=

Avez-vous eu la chance de visiter Bagan? Sans aucun doute l’une des destinations les plus magiques du Myanmar. De plus en plus de touristes homosexuels se rendent à l’ancienne Birmanie pour notamment y visiter Bagan. Il y a plusieurs raisons qui expliquent cette nouvelle fascination des touristes face à cette destination.

Comme le Myanmar est sorti d’une guerre civile, il est devenu sécuritaire de visiter une grande partie du pays, même si certaines régions restent encore déconseillées. Bagan et les principales villes du Myanmar comme Mandalay, Ngapali ou encore Yangon sont sécuritaires. Comme cette destination n’est pas encore populaire comme sa voisine la Thaïlande, il est fortement conseillé de visiter le Myanmar et Bagan prochainement plutôt que d’attendre le tourisme de masse. En contrepartie, le coût des chambres d’hôtel et le transport sont plus chers que dans d’autres pays de l’Asie. Cela ne devrait pas empêcher un amoureux de ce continent de découvrir Bagan!

Visite de Bagan

Visite de Bagan

Faire une visite à Bagan, c’est faire de magnifiques découvertes. Nous sommes descendus du ciel lorsque la lumière trouble de l’aube a percé les ruines d’une ville perdue. Des myriades d’ombres de flèches scintillantes et de montagnes de grès et de briques rouges, d’incroyables sanctuaires sacrés, dont plus de 2 000 d’après les sondages archéologiques, s’étendent sur cette plaine poussiéreuse. Ce vaste mirage est tout ce qui reste après que les armées de Kubla Khan aient saccagé et incendié une ville jadis la plus riche et la plus raffinée d’Asie. Nous avons atterri à Bagan, déjà impressionnés par son énorme taille et par l’ombre de son histoire qui s’étend à travers le temps.

La plupart des monuments les mieux préservés sont situés dans une zone désignée zone archéologique de Bagan et c’est là que nous avons commencé notre exploration. Beaucoup de zedis bouddhistes (stupas) de Bagan contiennent des chambres intérieures voûtées avec des images et une iconographie spectaculaires de Bouddha. Ces chapelles paisibles sont des oasis de fraîcheur qui sont devenues un répit bienvenu à mesure que le soleil montait plus haut dans le ciel. Les chaussures et les chaussettes doivent être enlevées avant d’entrer dans un sanctuaire ou de l’escalader. De nombreux monuments sont à plusieurs niveaux, avec des escaliers menant à des vues impressionnantes d’anciennes structures s’étendant presque à l’infini au loin.

Les temples de Bagan

Les temples de Bagan

On retrouve de magnifiques temples à Bagan, encore plus intéressants que les temples de Mrauk-U. Les plus grands monuments ont été érigés par les rois de Bagan et ont été construits pour impressionner. Les portes voûtées monumentales supportent des tonnes de briques et de sculptures de grès délicatement rendues. Les antichambres peintes avec des milliers d’incarnations de bodhisattva en méditation sont protégées par d’énormes anges gardiens dont les mains délicatement incurvées empêchaient les adorateurs de se réfugier dans le sanctuaire intérieur. Là, des prêtres et des dynasties aristocratiques se prosternèrent devant des visages qui brillaient de l’ombre via des projecteurs naturels de lucarnes stratégiquement placées. Notre guide a fait remarquer que l’expression d’un Bouddha dominant était habilement sculptée de telle sorte que son expression passait de la contemplation sérieuse à la contemplation gaie à l’approche de l’autel, un effet magique qui n’était plus limité à celui du sang royal.

Des peintures murales vieilles de 800 ans ornent de nombreux intérieurs de sanctuaires. Les gardiens assoiffés allument des ampoules nues dans des lanternes faites maison pour éclairer des panoramas fragiles et délicatement peints. Des scènes de la vie quotidienne se mêlent à des épisodes de la vie de Bouddha et aux célébrations rituelles d’un empire riche et pieux qui les a créées. Observez attentivement et vous découvrirez des représentations sensuelles discrètes d’interactions humaines et des motifs décoratifs inspirés des jardins luxuriants qui ornaient autrefois cette grande ville.

Les attraits touristiques de Bagan

Les attraits touristiques de Bagan

Le marché local offre un changement de rythme agréable par rapport à la visite des temples. Cherchez parmi les stands d’artisanat local et d’art populaire, d’instruments de musique et de marionnettes birmanes. Les marchands des tribus ethniques régionales, vêtus de vêtements traditionnels colorés, viennent ici pour vendre leurs marchandises. D’impressionnants tas de produits frais ont l’air délicieux, y compris des monticules de tomates rouges et de curieuses céréales provinciales. Montez dans une calèche pour une visite charmante du village.

Bagan est également célèbre pour ses laques raffinées. De nombreux artisans de la laque ont déménagé dans un seul endroit, ce qui facilite la visite de leurs ateliers. Les motifs autochtones sont abondants, des bols à soupe en forme de citrouille aux assiettes et boîtes délicatement gravées, gravés à l’eau-forte par des artisans pour révéler les couleurs vives de la laque après couche de laque appliquée à la main. Il existe également un certain nombre de techniques contemporaines surprenantes utilisées pour fabriquer des objets de décoration qui se démarqueraient dans n’importe quelle maison ou bureau élégant et moderne.

À la fin de la journée, nous avons grimpé au sommet d’un des temples orientaux, pour absorber la lumière de l’heure magique. Sur les allées poussiéreuses, les bergers ont ramené leurs chèvres vers leurs enclos et leurs chars à bœufs ont quitté les champs. Avec juste un peu d’imagination, nous pourrions imaginer Bagan telle qu’elle était autrefois – une métropole florissante de monastères, de marchés et de maisons au milieu de pagodes scintillantes au bout de diamants et de palais fantastiques fleurissant vers le ciel. Le soleil descendait paresseusement vers les montagnes à l’ouest, transformant la rivière Irrawaddy en un ruban d’or liquide. Tout ce qui nous entourait, depuis les champs de terre rouge jusqu’à la couleur de notre peau, était bruni et brillait d’une lueur cuivrée. Au fond de la rêverie, nous avons réalisé que la gloire de Bagan perdu est toujours bien vivante.

Widget Area  |  Info: There are no widgets in selected area, add some please.



Hébergements gay sur Paris

Loading…