Rio de Janeiro, tu la connais pour plein de choses (Copacabana, Ipanema, le Corcovado, le Pain de Sucre, les favelas), mais il y a aussi les quartiers Santa Teresa et Lapa. Deux quartiers situés dans le centre, moins extravagants, mais avec un charme bien présent. En partant depuis mon quartier à Rio de Janeiro, j’ai pris le métro jusqu’à l’arrêt Gloria et j’ai découvert un monument aux morts, bâtiment dont je n’avais jamais entendu parler.

En marchant, je suis aussi passé devant le Théâtre et la Bibliothèque, puis je suis arrivé devant la Cathédrale (bâtiment remarquable du fait de sa forme en cône inversé) mais je n’ai fait aucune photo et j’ai vite continué. Le quartier, bien que touristique, ne m’a pas inspiré confiance et vu ce qu’il m’était arrivé à Tahiti, j’ai préféré changé d’endroit. Après quelques centaines de mètres, je suis arrivé devant l’Escalier Selaron et là, je me suis senti plus confiant, mais à quel prix ?

Une journée à Selaron

Une journée nature dans le Jardin Botanique de Rio de Janeiro

Celui de me retrouver au milieu d’une horde de touristes, l’appareil photo autour du cou, à essayer de prendre des selfies devant cet escalier mythique. Tu commences à me connaître maintenant et tu imagines bien que moi aussi j’ai fait ma photo. Enfin j’ai essayé, parce que n’avoir personne à tes côtés relève simplement de l’exploit. Après avoir monté puis redescendu cet escalier, j’ai repris le métro et je suis rentré à mon auberge pour prendre mes affaires, direction la plage pour me rafraichir.

Ce que j’ai aimé de Selaron

+ Avoir vu de magnifiques couleurs
+ Avoir vu la seule mosaïque avec la Tour Eiffel
+ Avoir vu le drapeau du Brésil

Ce que je n’ai pas aimé

– Beaucoup trop de monde
– Impossible d’être seul sur une photo

Ce que j’en ai pensé de Selaron à Rio

J’avais une carte de la ville, prêtée par une personne de mon dortoir, qui ne mentionnait même pas cet escalier. C’est en lisant certains blogs que j’en ai entendu parler et vu que j’étais dans le quartier, j’ai décidé d’y faire un tour. C’est tellement touristique que j’ai failli ne pas m’arrêter et au bout du compte, j’ai vraiment adoré monter ces marches d’un autre genre. Le fait que ce soit gratuit doit grandement contribuer à attirer les touristes et les vendeurs de chapeaux et autres babioles ont bien compris ça, mais c’est vraiment un quartier bohème où il fait bon flâner.