La visite du Jardin Botanique a été une journée un peu spéciale vu qu’il s’agissait de la dernière journée de mon tour du monde. Tu vas me dire que j’aurai dû aller profiter de la plage, histoire de prendre un dernier coup de soleil. Ca je l’ai fait oui, mais dans les heures qui ont précédé mon vol retour.

Mon auberge était située à proximité de la plage de Copacabana et pour ne pas marcher plus de six kilomètres et être fatigué en arrivant, j’ai pris le bus. Une petite demi-heure plus tard et mes abdos stimulés, j’étais à l’entrée du jardin. J’ai parlé de mes abdos, non pas que j’ai de magnifiques tablettes de chocolat, mais un trajet en bus à Rio de Janeiro est une expérience et ça secoue tellement que tu fais du sport pour essayer de rester assis et à ta place.

Pour entrer dans le jardin et s’échapper quelques heures du bruit incessant de la ville, le prix était de 10 reals. J’ai commencé par le Jardin Sensoriel où, comme son nom l’indique, tous mes sens étaient en éveil. Puis j’ai déambulé au gré de mes envies à travers les nombreux chemins aménagés et accessibles à tout le monde. Certains points m’ont plus interpelé que d’autres, comme cette allée d’arbres du voyageur, ou ces mini lacs remplis de nénuphars géants, sans parler du magnifique jardin japonais, et de ces gigantesques bambous qui formaient des cabanes et qui m’ont permis de prendre des pauses régulières.

Après quelques heures passées au vert, et juste avant de sortir, j’ai pris une allée qui longeait la route et qui était bordée de gigantesques palmiers ou cocotiers, enfin quelque chose comme ça, et je me suis amusé à prendre des photos à 90 degrés en l’air pour une sensation de perspective. A moins que ce soit un retour en arrière et que ça fasse ressortir de ma mémoire tous ces beaux souvenirs que j’ai vécu pendant ce tour du monde. Après ce petit délire photographique (et/ou nostalgique), je suis remonté au Corcovado mais à pied cette fois-ci, histoire de m’achever un bon coup et ça m’a fait du bien.

Ce que j’ai aimé de la visite du jardin

+ Etre au calme dans une ville qui ne dort jamais
+ Voir des nénuphars géants
+ Photographier à la GoPro avec de la perspective

Ce que je n’ai pas aimé

– Certaines parties du parc sans intérêt
– Rien d’autre

Ce que j’en ai pensé du jardin botanique de Rio

Après avoir vécu l’effervescence de Rio de Janeiro, je suis allé me mettre au vert dans le Jardin Botanique situé en plein coeur de la ville, pour me reposer après avoir passé 221 jours à gambader un peu partout sur la planète. L’entrée du parc n’est vraiment pas chère pour ce que ce lieu a à offrir et j’ai même regretter de ne pas avoir pris mon repas de midi dans ce parc où la douceur de vivre est le maitre mot. J’y retournerai bien volontiers lors de mon prochain passage, sachant que ce parc est tellement grand que je n’en ai même pas vu la moitié.