La capitale du Cambodge est située dans le sud du pays au confluent du Mékong et du Tonlé Sap. Phnom Penh abrite un million et demi d’habitants dans sa municipalité. Construite au croisement de quatre rivières dont le Bassac, le Tonlé Sap, le Mékong aval et le Mékong amont, la ville comprend également d’autres étendues d’eau dont le lac Pempeay, les 2 lacs Boeung Trabek et le lac Boeung Kak.

Phnom Penh devint le siège du gouvernement vers 1866 sous le règne de Norodom 1er. Avec les colonisateurs français, le village devint alors une grande ville suite à la construction du port et des nouvelles routes. Les nombreuses villas coloniales et les édifices Art déco furent majoritairement érigés à cette époque. Suite à cet agrandissement de la ville de Phnom Penh, dans les années 1920, la ville est devenue communément connue comme la ‘’perle de l’Asie’’.

Destination gay de Phnom Penh

Phnom Penh fut utilisée, comme le reste du pays, comme base militaire par l’armée Vietcong durant la très connue guerre du Vietnam. Les Khmers rouges, les troupes du sud du Vietnam et leurs alliés, les vietcongs et les troupes gouvernementales se livrèrent une grande bataille et des milliers de réfugiés fuirent alors le Vietnam pour se rendre au Cambodge et envahirent la capitale. Durant cette période, deux millions d’habitants formèrent la population. Peu après, la ville tomba sous les Khmers rouges et la ville fut évacuée de force. Il ne fallut pratiquement qu’une journée pour vider la ville totalement et la laisser à l’abandon. C’est également à cette époque que l’école Tuol Svay Prey fut transformée en prison et en centre de torture S-21 devenue aujourd’hui le musée Tuol Sleng accompagné d’un mémorial dédié aux victimes du régime.

La ville de Phnom Penh bénéficie d’un climat tropical. Deux saisons distinctes la traversent. Du mois de mai au mois d’octobre, la saison des pluies sévit dans la ville apportant des températures pouvant aller jusqu’à 47°c (116°F) accompagnée d’une forte humidité. Du mois de novembre à avril, la ville est touchée par la saison sèche accompagnée de températures plus basses.

Tourisme à Phnom Penh

Guide gay de Phnom Penh

La capitale de Phnom Penh offre aux visiteurs une panoplie de luxueux bâtiments érigés sur de larges avenues. La politique d’embellissement de la ville à l’époque de Norodom Sihanouk a donné à la capitale un charme très particulier. Même s’il est difficile de circuler dans ses rues dû aux nombreux embouteillages, les bâtiments comme le Palais royal ou les façades coloniales du quai Sisowath sont un véritable régal pour les yeux. La ville possède également un atout supplémentaire avec ses marchés très animés.

La ville de Phnom Penh possède son Musée national des Beaux-Arts abrité dans un magnifique bâtiment tout rouge à l’architecture khmère traditionnelle (de là la couleur rouge). Il fut construit par les Français en 1920. Le musée possède une collection de trésors inestimables dont entre autres les chefs-d’œuvre de l’art khmer.

Tuol Sleng ou le Musée du Crime génocidaire est l’ancienne école devenue un centre de torture pour ensuite devenir le musée que l’on connaît aujourd’hui. Témoin des pires tortures engendrées par les Khmers rouges où près de 15 000 personnes y passèrent avant d’être exterminées dans le camp de Choeung, l’histoire du musée, autrefois baptisée S-21 par les hommes de Pol Pot, nous rappelle certains camps de concentration nazis où la torture primait et où la vie humaine n’avait aucune valeur.

Initialement la zone du Lac Boeng Kak devait rassembler au célèbre Bois de Boulogne. Les squatters et la guerre en décidèrent autrement. Il est aujourd’hui le quartier routard de la ville avec ses multiples agences de services, ses restos, ses pensions et ses jolies maisons basses.

De nombreux marchés se côtoient dans la ville de Phnom Penh. Le marché central est au centre de la vie quotidienne de la ville. La circulation autour du marché est très intense et complètement folle. Cet important lieu d’échange de la ville abrite tout près de 2 000 stands répartis sur cinq divisions principales. Il est possible de tout trouver dans le marché central et la visite est mémorable tant par l’ambiance que la route pour s’y rendre.

Le préféré des touristes est souvent le marché russe ou psaar Tuol Tom Pong. C’est l’endroit par excellence pour y trouver les meilleurs souvenirs à rapporter. Son nom lui vient de la période vietnamienne où les Russes le fréquentaient régulièrement. Le marché russe est le plus typique de la ville. Il est bondé, vieillot et très excentré et il est extrêmement visité par les touristes.

Le vieux marché ou psaar Chah vaut également le déplacement. Même s’il est relativement modeste, il est tout de même très populaire. Le marché offre des gadgets, des bijoux mais il est très intéressant surtout pour ses stands de nourriture et de vêtements typiques.

Même s’il offre une allure de pagode ancienne, le Palais royal de Phnom Penh ne date que du XXe siècle. D’inspiration traditionnelle khmère, le palais a beaucoup d’allure avec ses longues galeries, ses cours fleuries, ses colonnes et ses balcons, ses façades sculptées et ses toits de tuiles.

Le sanctuaire le plus sacré de la ville est situé au sommet d’une petite colline. Il est très populaire auprès des adorateurs de Bouddha. Le Wat Phnom est très typique du pays et offre une allure très particulière étant totalement entouré d’arbres peuplés de singes.