Skip to main content

Passer la nuit dans la nature à deux, loin du tumulte de la ville, cela vous tente ? Pour camper dans les meilleures conditions, vous devez adapter votre équipement outdoor à votre destination et aux températures de saison. Zoom sur ce qu’il faut prévoir pour passer un moment cosy sous les étoiles.

Le sac de couchage, indispensable pour le camping

Élément central, il n’y a pas de camping sans sac de couchage. Comment le choisir ? Pour dormir à deux, on se laisse tenter par un modèle duo. Mais le sac de couchage doit aussi se choisir en fonction des conditions climatiques. Même à deux et en vous serrant, vous risquez d’attraper froid si vous choisissez un modèle qui n’est pas adapté au grand froid.

Sac de couchage : les différents modèles

Le type de sac de couchage doit être adapté à votre destination et à votre programme. Misez sur la légèreté et le confort d’un sac de couchage ultra light ou d’un sac bivouac si vous partez pour un trek ou une randonnée de plusieurs jours à deux. Ce modèle non matelassé et au confort plutôt sommaire a l’avantage d’être léger et facile à transporter. Prévoyez tout de même un tapis à placer en dessous pour protéger votre dos.

Le sac de type momie est plus confortable parce qu’il est généralement matelassé. Il est aussi mieux adapté au grand froid que le sac de couchage bivouac. En forme de sarcophage, il épouse la forme de votre corps et agit comme une barrière entre le sol et vous. Il est un peu plus lourd et plus encombrant que le modèle de bivouac, mais sera adapté si vous partez pour une randonnée courte en amoureux.

Le sac de couchage, indispensable pour le camping

Si vous rejoignez un emplacement fixe dans un camping village, comme celui de Palavas dans l’Hérault, vous pourrez choisir un sac de couchage plus confortable et à deux places. Vous retrouverez ce modèle chez certaines marques et boutiques camping.

Quel garnissage pour le sac de couchage ?

Le sac de couchage est garni d’un isolant pour une meilleure protection contre le froid. Il s’agit généralement de duvet, d’une matière synthétique ou d’un mélange des deux. Le duvet d’origine animale est léger, durable et il se comprime facilement. Le sac de couchage garni de duvet est particulièrement adapté dans un environnement froid et sec. Il est par contre plus cher et peut provoquer des allergies.

Les matières synthétiques ont plusieurs avantages : elles sont non allergènes, sèchent rapidement et protègent du froid même mouillées. Le sac de couchage au garnissage synthétique est donc adapté aux conditions humides. Les sacs de couchage hybrides combinent, quant à eux, synthétique au niveau du dos et duvet sur l’avant du corps. Le garnissage du sac de couchage le rend particulièrement sensible au feu. Vous devrez donc faire particulièrement attention aux sources de chaleur, comme les feux de camp ou le barbecue.

Température extérieure

Les sacs de couchage sont conçus pour différents niveaux de température extérieure : entre -10 et 0°C, 0-10°C, 10-20°C et plus de 20°C. Le choix de votre sac de couchage doit se faire en fonction de la température de confort indiquée dessus. Il faut idéalement que cette valeur soit égale à la température extérieure.

Si vous prévoyez par exemple de camper au village Secrets de Camargue à Grau le Roi ou à Joncar Mar à Rosas en Espagne, les températures estivales minimales sont plutôt douces. Optez alors pour un sac de couchage dont la température de confort se situe autour des valeurs de saison.

Vous préférez une destination plus fraîche, comme De Heerenberg aux Pays-Bas ou Out in the Open dans les Cornouailles en Angleterre ? Les températures minimales au printemps sont froides et ne dépassent la barre des 10°C que de peu en été. De plus, ces campings sont entourés de verdure et d’eau qui ont tendance à amplifier la sensation de froid. Choisissez donc votre sac de couchage en fonction des températures prévisionnelles et prêtez aussi une attention particulière à la température limite, ou extrême, du modèle. Si la température extérieure est inférieure, vous risquez de prendre froid à l’intérieur, même si vous vous recroquevillez dedans.

Spécial grand froid

Vous aimez le grand froid ? Si vous êtes bien équipés, vous pouvez très bien passer de bons moments en amoureux, même en saison froide. La règle de la température s’applique également ici.

Pour camper en haute montagne ou en hiver, le choix du sac de couchage n’est pas qu’une question de confort, mais aussi de survie. Pendant la nuit, la température chute et vous risquez l’hypothermie en l’absence d’équipement de sport outdoor adapté. Vous choisirez alors votre sac de couchage parmi les modèles > -10°C ou entre -10 et 0°C, en fonction de la température qu’il fait sur site, de nuit et en extérieur.

Bivouac, sarcophage ou double ? Le sac de couchage grand froid se choisit tout d’abord pour se protéger et ensuite selon vos envies. Certaines marques d’équipement outdoor joignent l’utile à l’agréable et vous proposent des sacs de couchage doubles aussi efficaces contre le froid que des modèles à une place.

Le reste de l’équipement outdoor

En dehors du sac de couchage, vous devrez aussi prévoir une tente et des matelas pour camper dans de bonnes conditions.

La tente

Il en existe plusieurs sortes :

  • tente dôme, ou igloo ;
  • tente tunnel ;
  • tente pyramidale ;
  • tente suspendue.

Vous avez du mal à choisir ? Si vous partez en voyage, les modèles légers et faciles à monter-démonter sont les plus adaptés. Par contre, si vous partez en voiture pour camper sur un lieu fixe, vous pourrez choisir un modèle plus lourd et plus solide. Si le montage vous fait peur, vous pourrez toujours compter sur la gentillesse de vos voisins pour l’installation.

Le matelas pour le camping

Cet élément est indispensable, d’autant plus si votre sac de couchage n’est pas matelassé. Il protège votre dos des irrégularités du sol. Si vous n’êtes pas véhiculé et que vous prévoyez de bivouaquer, les tapis légers en mousse seront les moins encombrants.

Par contre, si vous vous déplacez en voiture, vous pourrez opter pour des modèles plus confortables, comme ceux à gonfler. Ces deux types de matelas n’offrent pas énormément d’isolation, contrairement aux matelas pneumatiques avec isolation intégrée.

Close Menu