Indépendant depuis 1975 et faisant partie de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest), ce pays souverain de l’océan atlantique fut une colonie portugaise de 1456 à 1975. Inhabitées jusqu’à l’arrivée des explorateurs portugais en 1456, les îles du Cap-Vert conservent aujourd’hui, même après leur indépendance, l’empreinte des traditions portugaises. Le Gay Voyageur vous invite à découvrir les plus beaux endroits touristiques à faire et à voir du Cap-Vert.

Une visite du Cap-Vert

Guide gay du Cap-Vert

Touché par l’Amérique du Sud, l’Afrique et l’Europe, on y retrouve le mélange racial des trois continents ainsi qu’une culture très riche et très colorée. Les influences de ces trois continents forment un heureux mélange d’une grande richesse culturelle.

Deux séries d’îles composent le Cap-Vert; Santo Antao, Sao Vicente, Santa Luzia, Sao Nicolau, Sal et Boa Vista au nord tandis qu’au sud, on y retrouve Maio, Santiago, Fogo et Brava. L’île de Sal est la plus fréquentée de toutes et l’île de Santiago est la plus grande île de l’archipel du Cap-Vert. Le Cap-Vert est desservi par quatre aéroports internationaux; sur l’île de Sal l’aéroport Amilcar Cabral, sur l’île de Santiago l’Aéroport international de Praia, sur l’île de Boa Vista l’aéroport international et un autre aéroport international sur l’île de Sao Vicente.

D’origine volcanique, les îles du Cap-Vert possèdent en majorité un relief escarpé et sont pauvres en végétation. L’île du grand volcan (Fogo) possède le point culminant avec le Pico do Fogo qui atteint 2 829m (un peu plus de 9 200’) dont la dernière coulée remonte en 1995.

Au Cap-Vert, le christianisme constitue la première religion. Le protestantisme occupe la 2e place tandis que l’islam et le judaïsme tendent à faire leur place peu à peu. La langue officielle est le portugais mais le français et l’anglais sont enseignés dans les écoles du pays. Il existe également des variations de créole propres à chaque région.

Le climat des îles est chaud et sec dont les températures oscillent entre 20 et 25°C (68 à 77°F). Les mois de janvier et février sont souvent touchés par les tempêtes de sable provenant du désert du Sahara.

Tourisme au Cap-Vert

Séjour gay au Cap-Vert

Même si les complexes hôteliers commencent à envahir la place, le Cap-Vert conserve encore son état naturel. La beauté sauvage du pays y est encore au rendez-vous. Le tourisme de masse n’est pas encore majoritairement présent au Cap-Vert.

Plusieurs genres de musique se côtoient dans le pays. La coladeira, le funana, la morna, le batuque et la mazurca ainsi que la musique zouk sont toutes des formes de musique présentes au Cap-Vert. La culture d’origine portugaise et africaine donne au Cap-Vert une allure musicale très colorée et chaleureuse.

La capitale de l’archipel est la ville de Praia sur l’île de Santiago. L’exportation du café, des fruits tropicaux et de la canne à sucre est effectuée à partir du port de la ville. Très développée à Praia, l’industrie de la pêche y occupe une grande place. Praia possède de nombreux bâtiments provenant de l’époque coloniale. L’ancienne mairie et le Palais présidentiel sont des vestiges de cette époque.

Sur l’île Sao Vicente, Mindelo, ville principale de l’île, est considérée comme la deuxième au pays. Mindelo est reconnue comme la capitale culturelle du Cap-Vert. Mindelo doit sa renommée à sa musique et ses musiciens. La célèbre chanteuse Césaria Évora (née à Mindelo) y est sûrement pour quelque chose. Cette voix chaude du pays a révélé au monde entier les beautés et la chaleur de l’archipel atlantique du Cap-Vert et plus précisément de la ville de Mindelo. La musique morna rendue célèbre grâce à sa chanson Sodade (nostalgie) révèle une chaleur tropicale unique.

Afin de jouir du climat, un détour par Tarrafal permet une agréable pause sur une magnifique plage. Tarrafal fut également témoin, à une certaine époque, de l’emprisonnement de prisonniers politiques dans son camp d’emprisonnement situé à 2km au sud de la plage. Même si le camp fut fermé en 1974, il est maintenant possible de le visiter afin de ne jamais oublier ceux qui sont passés par ce camp de concentration.

Les amoureux de la nature en auront plein la vue en se rendant au cratère de Cova par le petit village de Cha de Padre, en visitant la grotte d’Aguas Belas ou en se rendant au jardin botanique L. Grandvaux Barbosa.

Le Cap-Vert est rempli de petits villages pittoresques au cœur même de chacune de ses îles. Même si la végétation n’y est pas très présente, l’archipel offre une multitude de possibilité de visites toutes aussi intéressantes les unes que les autres. Les grands attraits touristiques restent à développer mais les amoureux de villages pittoresques, de musique traditionnelle et de chaleur tropicale sont servis par ces qualités naturelles retrouvées au Cap-Vert.

Si vous aimez le divertissement, vous ne serez certainement pas déçu par le Cap-Vert. On y retrouve une scène culturelle des plus intéressante, et ce, à l’année. Si vous êtes plus du type « casino », les îles qui composent ceux du Cap-Vert n’en offrent aucune. Le Cap-Vert est reconnu pour s’en éloigner. Toutefois, si ce genre de divertissement vous interpelle, sachez que vous pouvez obtenir casino en ligne avis ici.