Santiago ou Santiago du Chili est la capitale de ce pays d’Amérique latine. La ville est également le principal centre urbain du pays. Divisée en 37 communes, elle compte plus de 7 millions d’habitants équivalent à environ un tiers de la population totale du Chili. Dans toute l’Amérique latine, elle présente la meilleure qualité de vie, elle arrive au septième rang des villes les plus peuplées et elle est au troisième rang dans le palmarès des villes les plus riches. Séparée de la Région de Valparaiso et de l’Océan Pacifique par la cordillère de la Costa à l’ouest, la ville est dominée à l’est par la Cordillère des Andes.

Un séjour à Santiago

Guide gay de Santiago

Pedro de Valdivia fonda la ville en 1541. Elle portait alors le nom de Santiago del Nuevo Extremo. Santiago lui a été attribué en l’honneur de l’apôtre espagnol Saint-Jacques. Son tracé lui fut donné selon les normes coloniales par Pedro de Gamboa. Santiago possède aujourd’hui plus de 100km de lignes de métro, un système très dense de taxis collectifs ainsi qu’un système de bus. Certains travaux sont également prévus pour agrandir le réseau afin de permettre une meilleure circulation dans la capitale.

La capitale est soumise à un climat méditerranéen. Les étés à Santiago sont très chauds avec des températures atteignant facilement les 28°C (82°F) du mois de novembre au mois de mars souvent sans précipitation tandis que les hivers y sont relativement doux avec des températures moyennes d’environ 8°C (46°F) accompagnés de pluies courtes la plupart du temps mais tout de même assez violentes. Les inondations sont courantes en hiver dû au manque d’un système d’égouts adéquat.

Tourisme à Santiago

Destination gay de Santiago

Cette métropole, comme la plupart des grandes villes du sud, est prise avec un problème grandissant de trafic et de pollution. Malgré tout, elle reste une ville à visiter avec ses quartiers animés et ses nombreux musées. Même si elle a perdu une grande partie de son héritage architectural sous l’effet d’incendies et de nombreux séismes, la ville vaut tout de même le détour. Avec son choix intéressant de promenades en montagne, de promenades urbaines, son vaste assortiment de musées et quelques autres surprises, la ville vaut la peine de s’y attarder le temps d’une visite.

La Plaza de Armas (place des armes) est le cœur de la capitale. Avec ses nombreux marchands ambulants, il est toujours animé. Il est agréable de s’attarder des ses îlots de verdure aux multiples jets d’eau et aux grands arbres le temps d’un cirage de chaussure perpétué par l’un des nombreux cireurs disponibles sur place. Tout autour, il est possible de retrouver la Municipalidad, le Museo historico, le palacio de la Real Audiencia ainsi que la cathédrale. Autrefois agrémenté d’arbres et de bancs tout autour de la place, l’espace réservé leur est maintenant limité au carré central de la place.

Alors que bien d’autres bâtiments sont disparus suite aux incendies et aux tremblements de terre, l’Iglesia catedral est encore debout. Édifiée en 1748, elle est d’un style assez sobre comparativement à l’architecture exubérante coloniale espagnole habituelle.

Une visite gay friendly de Santiago

La scène gay de Santiago

Le siège actuel du gouvernement se trouve dans la Moneda qui fut construite entre 1784 et 1799. Toesca, architecte italien, en est l’auteur. Érigée à l’époque pour abriter la frappe de la monnaie, les présidents de la République l’utilisèrent comme résidence à partir de 1846. Aujourd’hui à tous les deux jours, il est possible d’assister à la relève de la garde avec le cérémonial, la musique et tout le rituel habituel.

Pour agrémenter la visite de la ville, le Musée d’Art Précolombien, le Musée National des Beaux-Arts, le Musée d’Art Contemporain et le Musée Nationale Historique sont à voir absolument.

Pour les amoureux des bâtiments religieux, le Temple de Santo Domingo et la Cathédrale de Santiago sont des incontournables.

Pour se divertir, les visiteurs pourront s’amuser dans le quartier très animé Bellavista. Ce quartier très apprécié porte le surnom de ‘’le Montmartre de Santiago’’, ce qui en dit long sur les possibilités de divertissement dans Bellavista.

Construit par la NASA, le Centre d’Observation attirera les scientifiques amateurs afin d’y observer les satellites.

Pour terminer la journée en beauté, une balade en téléphérique amenant les visiteurs au sommet de la colline de Cerro San Cristobal afin d’admirer la vue panoramique sur la capitale est essentiel. Il est également possible d’agrémenter le tout par une promenade des plus agréables dans le Parc de la Campana afin de jouir de sa magnifique palmeraie.

Pour bien se rappeler de cette journée, les visiteurs pourront se procurer de magnifiques objets en céramique, en osier ou en argent ainsi que des vêtements traditionnels tels que tapis, ponchos et bijoux en agate, onyx, jade ou améthyste.