Skip to main content

Pour nos Occidentaux, avoir de l’eau potable aux robinets ou en bouteilles achetée paraît être une évidence. Ce n’est malheureusement pas le cas dans tous les pays ! L’eau est une ressource indispensable pour le bon fonctionnement de votre corps, si celle-ci est douteuse elle peut représenter un danger pour votre santé. Il faut savoir qu’en France l’eau des robinets est extrêmement contrôlée, environ 50-60 prélèvements et analyses avant de se retrouver dans notre verre.

Eh oui, tant que ça!

Vous pensez bien que tous les pays n’ont pas forcément accès à une eau de telle qualité. C’est pour cela que vous devez respecter quelques précautions pour éviter de tomber malade. C’est aussi une façon d’avoir un geste vert en voyage pour notre planète.

4 gestes pour éviter l’eau contaminée

4 gestes pour éviter l’eau contaminée

Comme vous l’aurez compris c’est le premier geste à avoir.

1/ Ne pas boire l’eau du robinet.

Alors nous sommes d’accord que cela va dépendre du choix de votre destination. En Europe ou aux Etats-Uni par exemple vous courez peu de risques. Ce qui n’est pas forcément le cas dans les pays « en voix de développement ». Effectivement bien que les habitants seront probablement habitués à boire leur eau, votre petit corps, lui, ne l’est pas forcément.

Voici une cartographie pour vous aider à y voir un peu plus clair sur l’accès à l’eau potable de chaque pays.

2/Attention aux bouteilles d’eau et aux boissons

Effectivement soyez toujours vigilant aux bouteilles achetées ou servies en restaurant. Vous devez vous assurer que celles-ci soient bien fermées ou décapsulée devant vous. Dans les hôtels vous aurez souvent accès à une petite bouteille d’eau potable dans votre chambre, sinon dirigez-vous à l’accueil pour que l’on vous en fournisse une.

Évitez de boire des jus de fruits et cocktails artisanaux qui sont souvent dilués avec de l’eau. Évitez également les glaçons en précisant que vous n’en souhaitez pas dans votre boisson.

3/ Surveillez votre alimentation

On parle de nourriture ou de l’eau dans cet article ? Je ne comprends plus…

Pas d’inquiétude, je m’explique.

Il existe également un risque avec les crudités, les légumes et les fruits non pelés qui peuvent avoir été nettoyé et rincé avec de l’eau non potable. Choisissez donc de préférence des légumes cuit et épluchez vous-même vos fruits pour éviter tous les risques de contaminations.

4/ L’eau de tous les jours

Bien que cela puisse paraître évident après avoir déjà lu tout ce que nous venons de voir, il est également conseiller de faire attention à l’eau de tous les jours.

J’entends par là qu’il ne faut pas boire l’eau des rivières et des lacs, ce que vous ne feriez probablement pas en France non plus.

Attention aussi à ne pas boire la tasse dans les piscines puisque beaucoup d’entre elles ne disposent pas d’un système d’épuration moderne.

N’avalez pas non plus l’eau lorsque vous prenez une douche ou durant votre lavage de dents.

4 méthodes pour rendre l’eau potable en voyage

4 méthodes pour rendre l’eau potable en voyage

Vous avez plusieurs moyens possibles pour rendre une eau potable en voyage. Certaines de ces techniques sont importantes à connaître puisqu’elles pourront vous être utiles en cas de survie.

1/ Par ébullition

Ce n’est pas forcément la méthode la plus pratique, mais le fait d’ébouillanter votre eau permettra de la stériliser. Vous devrez la faire bouillir entre 1 à 10 min en fonction de la température environnante, en haute altitude par exemple, les bactéries auront une meilleure résistance. Utiliser également un récipient propre.

En cas de survie remplissez votre bouteille en eau douce et placer là à bonne hauteur au-dessus d’un feu.

2/ Par désinfection chimique

Il existe des pastilles pour rendre l’eau potable en voyage. Elles permettent de détruire les bactéries et virus. Il est important de suivre les prescriptions du produit utilisé car les proportions de l’eau ainsi que la durée de décontamination varie d’une marque à l’autre (parfois jusqu’à 2 heures). Ne soyez pas surpris du goût de l’eau qui peut être un peu désagréable.

Cette méthode peut vous être très utile si vous êtes amateur de trek & randonné.

Attention cependant, il est préférable pour les femmes enceintes ainsi que les personnes souffrantes de problème thyroïdien d’éviter l’utilisation de ses pastilles.

Pour notre part nous essayons toujours d’avoir une petite boîte dans notre sac de voyage puisque cela prend peu de place et reste peu coûteux.

3/ Par filtrage

Le principe est simple, vous versez de l’eau dans le filtre qui empêchera le passage des bactéries et des parasites mais pas ceux des virus qui eux seront souvent trop petits.

Récemment j’ai lu et étais sensible à une histoire de 3 matelots qui ont décidé de faire le tour du monde afin d’apporter de l’eau potable à des pays dans le besoin grâce justement à ce fameux procédé de filtrage. J’ai pensé qu’il serait bien de faire part de leur aventure sur mon blog. Voici une petite vidéo explicative.

Par rayonnement ultraviolet

Dernière méthode, pas forcément la plus connue mais le fonctionnement reste simple. En utilisant les rayons ultra-violets en secouant le dispositif (souvent sous la forme d’un stylo) dans l’eau contaminée, vous neutraliserez les micro-organismes présents et vous les empêcherez aussi de se reproduire. L’eau sera ainsi consommable de suite.

C’est à la fois pratique, efficace et rapide (1 à 2 min ). Cependant le dispositif reste assez cher et nécessite des piles.

En cas de survie vous pouvez également reproduire ce procédé grâce au soleil. Remplissez une bouteille plastique à 2/3 d’eau que vous oxygénerez en secouant cette dernière, puis laissez les rayonnements du soleil agir pendant au moins 6 h à 24 h. Si vous devez marcher, attachez votre bouteille dans le dos pour que vos déplacements continuent à oxygéner l’eau, de plus celle-ci gardera un accès au soleil.

Close Menu