Lorsque le lit du fleuve de la Turia s’est transformée en immense jardin botanique, la Cité des Arts et des Sciences est née ! Et en son sein loge le plus grand aquarium d’Europe… Mais nous y reviendrons en temps voulu (clin d’oeil). Enfourchez donc votre vélo ou vos chaussures de randonnée, car voyez-vous, le métro et le tramway ne desservent pas certains quartiers de la ville, dont justement la fameuse Cité auquel nous allons parler, comme par hasard. Vous êtes prêts pour une incroyable visite de Valence ?! Go !

La Cité des Arts et des Sciences :

Guide gay de Valence

En haut du pont de l’Assut d’Or, la construction la plus haute de la ville, on découvre en contre-plongé un édifice encore plus impressionnant. Situé dans les jardins de la Turia, afin de vous permettre une agréable balade verdoyante après avoir fait chauffer votre matière grise, la Cité des Arts et des Sciences est un vaste complexe éducatif imaginé par… Oui bon, on va zapper toute la partie « informations inutiles » (ce qui ne veux pas dire inintéressant, attention) pour se concentrer sur ce bâtiment aux allures australiennes (les bons élèves comprendrons, ah, ah, ah !). Visuellement, on prend déjà une petite claque amicale sur la joue. Culturellement parlant, l’espace ludique est étudié pour plaire aux petits et aux grands, proposant multiples activités demandant de se servir de ses neurones — et de ses muscles parfois, urgh… On découvre au cours de l’exploration un gigantesque aquarium, l’Oceanografic, le parc maritime le plus grand d’Europe est assurément notre deuxième claque de la journée ! Les poiscailles nous font chavirer le coeur tant il y en a de différents et de colorés, au point qu’on fini les yeux écarquillés, la bouche ouverte, en voyant des licornes !… A moins qu’il ne s’agissait pas vraiment de licorne ? Passons. S’il y a l’incontournable couloirs aux squales, j’ai appris qu’il était également possible de passer une nuit en leur compagnies… Pas dans l’aquarium, bien entendu (rire) !

Marché Central de Valence :

Destination gay de Valence

Certains prétendent qu’il s’agit d’un petit voyage dans l’Art Nouveau, agrémenté d’odeurs persistantes et de brouhaha incessant, valsant en un ballet assourdissant. Il semblerait qu’on ait affaire ici au plus grand marché couvert d’Europe ! Notez que je ne le savais guère en pénétrant dans cet endroit aux milles saveurs (rire).

Avec plus de milles stands aux étals chatoyants, parfumée, joliment orchestré, il est aisé de perdre ses repères dans ce maelström de saveurs et de couleurs ! On trouve des légumes volumineux, des fruits gourmands, des jambons énormes et secs, de la viandes à vifs, des poissons frais, des fruits de mer iodés, des épices exotiques, des herbes à pléthore… De quoi remplir son frigo de produits de saison, et local de surcroît !

Ouvert du lundi au samedi de 7h30 à 14h30, un monde exponentiel viens chaque matin faire leur course, afin de conserver la meilleure des qualités. Pourquoi pas vous ? Vous pourriez vous laisser tenter par une barquette de fraise d’un rouge saisissant à un bon prix ? Des salades de fruits fabriqué sur place ? Boire un grand verre d’horchata de chuffa ? Appréciez cette atmosphère grouillante de vie, enivrez-vous des senteurs planant dans l’air !

Les jardins de la Turia

Visite gay de Valence

Vous commencez à me connaître, moi et ma fascination pour les parcs, les jardins et autres espaces de verdure dépaysants. Eh bien, pour votre plus grand plaisir, je reviens vers vous avec la Turia, ce petit coin de paradis traversant le tumulte de Valence ! Et c’est loin d’être tout, car des parcs on en a à la pelle ! C’est pourquoi, à la fin de ce billet, j’ai une petite surprise qui saura, je l’espère, éveiller l’enfant qui sommeil en vous.

Qu’est-ce que c’est ?

Découvrir gay de Valence

Si on le surnomme volontiers le « poumon vert de Valence », il faut l’avouer, la circulation alentour reste tout de même présente, contrairement au Retiro de Madrid où l’on n’entends plus rien. Cependant, ces 7 kilomètres verdoyant, aménagé et travaillé, donnent à ce fleuve desséché une allure sportive, plaisante aux balades et de quoi se ressourcer après les tumultes de la ville. Allant du Bioparc jusqu’à la Cité des Arts et des Sciences, et bientôt jusqu’à la mer, parait-il, on peut admirer des statues, des aires de jeux pour les enfants, des bassins, des machines de musculation en plein air… De quoi apprécier ses promenades, à pied ou à vélo, dans le poumon revigorant de Valence !

Il s’agit de mon lieu préféré de la ville. L’endroit est bien entretenu — c’est d’autant plus important avec les nombreux chiens en ballade — les bancs parfaits pour une sieste, des petits courts d’eaux artificiels pour notre plus grand plaisir… De quoi faire de ce fleuve botanique un rendez-vous incontournable (d’autant plus que c’est un excellent repère lorsqu’on ne sait guère comment se diriger, hé, hé) !