Située dans le département d’Aveyron, Maleville est une commune marquée par de nombreuses personnalités religieuses. Ces personnalités sont liées à la commune à l’exemple de Louis Loupia et l’abbé Guy respectivement évêque et prêtre. Ils sont tous originaires de cette région au même titre que l’auteur du livre Yves Vernhes.

Un séjour à Maleville

Vous découvrirez aussi les nombreuses infrastructures religieuses de la ville. Hormis ces diverses et splendides églises qui datent depuis des siècles et qui constituent la majeure partie de son patrimoine culturel, Maleville dispose d’autres sites et lieux à ne surtout pas manquer. Allons découvrir cette ville dans nos lignes. Le Gay Voyageur vous fait découvrir les principaux attraits de Maleville. Planifiez votre séjour avec le guide gay de Maleville.

Eglise Saint-Jean-de-Sabadel d’origine romane

Un séjour à Maleville sans visiter son centre-ville, ne serait pas une visite complète, notamment avec son guide gay de Maleville.

Considérée comme étant la plus ancienne de Maleville, Saint-Jean-de-Sabadel est situé en haut d’un ancien monticule de 3 km au nord du Vieux-Bourg. C’est une église qui était abandonnée avec une toiture effondrée, une chapelle en partie ruinée, un trou large remplaçant la porte d’entrée qu’une végétation envahissante qui rend le site presque inaccessible. C’est ainsi que fonder en 1994, une association des Amis de Maleville qui a pour objectif de sauvegarder et de préserver le petit patrimoine de cette commune, a décidé d’améliorer cette église qui était déjà en voie de disparition.

Une visite de la principale église de Maleville

L’église Saint-Jean-de-Sabadel est dès lors orientée par des panneaux indicateurs et devient très facile d’accès. Calme et bucolique, vous y trouverez d’autres églises ayant une architecture remarquable à l’exemple de l’église d’Artigues  du XVIe siècle, l’église du bourg de Maleville du XVIIIe siècle,l’église de Saint-Hilaire-et-Saint-Pierre de Maleville, l’ancien édifice religieux du couvent des frères de l’ordre de Notre Dame de la Merci fondée au XIIIe siècle, l’église du XVIIIe siècle, cette église est une ancienne du couvent des religions de l’ordre de Notre Dame-de-la-Merci, fondé au XIIIe siècle, l’église du Mauron de XIXe siècle réaménagé en 1946,   fondée au XIIIe siècle ainsi que l’église de Lalo reconstruite au XVIe puis restaurée en 1946.

Si vous avez comme projet de faire un séjour à Maleville, parmi les excellentes adresses où dormir, il y a la maison d’hôtes DuPrem House & Studio Alpaca qui est l’incontournable de la région.

Le Pont du Cayla à Brandonnet

Le pont du Cayla est situé au cœur des gorges de l’Aveyron. Il desservait une voie gallo-romaine reliant Cahors à Rodez. Cadre naturel préservé et chemin de randonnée, il permettait le cheminement de minerai extrait des mines de la région bastide, de bétail, ainsi que de marchandises. Il restait quelques ruines d’un château qui assurait le guet en amont et aval de la rivière. Une tour ronde encore visible se trouvait dans l’enceinte du château, se trouvait une tour ronde toujours visible que les Anglais occupèrent durant la guerre de Cent Ans.

Cimetière, la tombe de l’abbé Guy

Étant un ancien lieu de dévotion populaire, une magnifique stèle est bâtie au cimetière de cette ville. Nombreux sont les personnes qui viennent invoquer son intercession afin d’obtenir la guérison des rhumatismes en particulier.

La fontaine médiévale                   

Dans cette cité, on trouve une fontaine qui a été restaurée par l’association des Amis de Maleville. Encore appelé fontaine du moyen-âge, c’est un petit bassin couvert où on vient puiser de l’eau. Sans sortir de la réalité, il existe encore ces genres de fontaine placée sur le bord des routes pour les besoins du voyageur.

Le château de Puech-Méja

Situé à proximité de Faragues Vieilles, et proche de Le Mauron, le château est construit au XVIIe siècle. Vous y trouverez l’insigne des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.Ce patrimoine généreux est un hameau permettant de découvrir d’anciennes maisons de maître.