Le défilé de la fierté LGBTQ s’est exécuté ce samedi 23 juillet 2022 sur la promenade des Anglais à Nice. Deux chars accompagnaient la marche en musique jusqu’au niveau du Negresco. L’événement était à la fois amusant et revendicatif. Des activités amusantes ont enrichi la journée. Le Gay Voyageur était présent à la Pink Parade de Nice!

La Pink Parade revient à Nice

La Pink Parade revient à NiceCe samedi 23 juillet 2022 était la journée dédiée aux personnes homosexuelles, lesbiennes et trans. Une journée qui a été enrichi par plusieurs activités divertissantes et à la fois revendicatives. Des chars musicaux ont accompagné le défilé pour que l’événement soit beaucoup plus spécial. De la pop et de la techno ont retenti en face du théâtre de verdure à Nice. La Pink parade, le défilé pour les droits des personnes membre de la communauté LGBTQIA +, a été réalisée ce samedi après-midi dans une forte ambiance joyeuse et revendicative. Les manifestants suivaient les chars musicaux jusqu’au niveau de l’hôtel Negresco avant de retourner au point de départ. Si vous n’avez pas eu la chance de faire la marche des fiertés, découvrez le guide gay de Nice.

Le mot d’ordre : la visibilité. Un mot d’ordre très cher à Heddy Reynaud, coresponsable de la délégation des Alpes du Sud Côte d’Azur de SOS homophobie. Lors de la manifestation, l’on remarquait que le stand de son association était compté parmi ceux qui étaient présents toute la journée sur la promenade des Anglais. « Nous sommes présents pour afficher nos couleurs et nos valeurs, pour montrer à tout le monde que nous existons », scande-t-il. Au niveau du stand, plusieurs flyers informatifs ont été placé à disposition des personnes qui passaient. Il enchaîne : « Nous mettons à nu la mise à l’écart des personnes trans et des individus non-binaires pour la procréation médicalement assistée et nous réclamons à ce que la ministre Caroline Cayeux, qui a tenu plusieurs propos homophobes, démissionne immédiatement. »

Des manifestants de plus en plus jeunes

Une par une plusieurs associations sont montées sur un des deux chars musicaux afin d’évoquer leurs revendications. Caram’elles, qui a été la représentante des lesbiennes a évoqué la situation aux États-Unis, où, après le droit à l’avortement, l’union pour tous est aussi en danger et risque d’être suspendu par la Cour suprême.

Nicky Gleizes et Véronique Choux manifestants pour de nombreux collectifs dont SOS Homophobie

Il est important de préciser que la Pink parade est aussi un moment de célébration. Manifestante à SOS homophobie, Magalie Champetier se sent heureux : « Nous remarquons la présence de manifestant de plus en plus jeunes. C’est super, cela veut dire que les choses progressent très bien. » Nolan, 7 ans, et Gwendoline Collard, sa maman, lui accorde toutes les raisons. « j’ai amené mon fils assister à la Pink parade afin de lui prouver que nous avons le droit de manifester ce que nous ressentons pour qui on veut », lance-t-elle. Nolan est surprise :

« Nous voyons plusieurs couleurs et une forte musique ! », s’exclame-t-il. « cependant dans le tram pour venir jusqu’ici, nous nous sommes fait agresser verbalement par une femme à cause des peintures arc-en-ciel que nous avions sur nos visages », déplore Gwendoline.

L’une des plus grandes marche de la fierté LGBTQ à Nice

L’une des plus grandes marche de la fierté LGBTQ à Nice

La marche des fiertés LGBTQ de Nice est comptée parmi les plus grandes manifestations de la communauté LGBTQ (lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre, intersexuée et queer) en France. D’une part, les militants prennent part à cette grande manifestation pour lutter contre la violence et la discrimination auxquelles font face les personnes gays de Nice et des autres pays en général. D’un autre côté, les participants se concertent lors de cet événement pour pouvoir festoyer et s’amuser comme jamais. Le défilé de la fierté organisé ce samedi 23 juillet 2022 à Nice est non seulement un moyen de réunir les individus membre de la communauté LGBTQ, mais également une bonne façon de réclamer la liberté pour les LGBTQ et d’honorer la mémoire des personnes sacrifiées dans ce combat.

La fête toute la nuit à Nice

Les combats se poursuivent en mairie donc, mais également sur internet. Le fondateur du collectif Supersero, Nicolas Aragona, qui annonce et reçoit des témoignages sur le VIH. Il est le fondateur d’une communauté sur Instagram. « C’est très essentielle de rappeler qu’aujourd’hui, avec les soins qui restent disponibles, un individu qui porte le VIH a la possibilité d’avoir la même durée de vie que toute personne ayant des relations sexuelles non ou mal protégées. Ces individus continuent toujours d’être discriminées », dénonce-t-il. En face du stand de Supersero et des autres collectifs, les militants ont eu quartier libre pour exécuter plusieurs danses jusqu’à 20 heures environ. Par ailleurs, la soirée s’est ensuite enchaîné devant le Centre LGBTQIA + de la ville de Nice et dans plusieurs bars et plusieurs boîtes de nuit qui ont apporté leur soutien pour la réussite de la Pink Parade cette année.

Une nuit ambiante

La marche des fiertés de Nice a pris fin en fin de journée. Plusieurs personnes étaient dans une ambiance folle qu’ils n’ont pas manqué de réaliser des danses sur le lieux d’arrivée. Des danses, des cries et des chants…l’on entendait toutes les différentes sonorisation.

Notons que la fêtes de la fierté LGBTQ de Nice ne s’est pas seulement arrêter une fois la marche terminée. L’équipe chargée de l’organisation a prévu une soirée ambiante et amusante. Les participants qui souhaitaient poursuivre la fête restait afin d’assister aux concerts organisés dans la soirée. Les clubs et les bars de la ville sont restés accessibles durant toute la soirée. Des bières et des activités nocturnes n’ont pas fait défaut tout le monde s’amusait comme il le voulait. Il n’y avait aucune interdiction. Chacun pouvait s’éclater comme il le souhaite. Pour les plus fêtards, les bars sont restés ouverts même jusqu’aux heures tardives.

Dans son ensemble, la Pink Parade à Nice a laissé assez de traces positives. Les manifestants ont pris assez de temps pour festoyer sans pour autant oublier de faire des revendications. Toutes les activités étaient préparées de tel sorte que les participants puissent bien s’amuser. Les personnes venues des autres pays ont bien apprécié cet événement. Tout le monde se sentait dans son bain et la bonne humeur régnait très bien. Certains manifestants étaient même excités de pouvoir revenir l’année prochaine pour une nouvelle édition. Les organisateurs se sentent satisfait et espère que l’événement de l’année prochaine serait également une réussite.

Des individus sont encore agressées à cause de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre réelles ou perçues

Les menaces, la violence et le harcèlement contre les personnes LGBTI se produisent tous les jours, y compris pendant les Prides. Dans un certain nombre de pays, les événements ne peuvent avoir lieu sans une forte présence policière. Cette année, alors que de centaines de personnes manifestaient pacifiquement lors de la Pink Parade de Nice, en France, des contre-manifestants ont violemment attaqué le défilé et ont tenu des propos déplacés envers les manifestants. Dans de nombreux pays, y compris en France, les crimes perpétrés en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre réelle ou perçue d’une personne ne sont pas poursuivis en tant que crimes haineux, et parfois ils ne font l’objet d’aucune enquête.

Les crimes de haine homophobes et transphobes ont un impact dévastateur sur les communautés LGBTI. La peur d’être pris pour cible pousse les gens à cacher leur identité. Lorsque les agresseurs restent impunis, cela sème la méfiance envers la police et les tribunaux. De plus, ces crimes haineux sont sous-déclarés, ce qui signifie que les gens ne bénéficient pas de la protection dont ils ont un besoin urgent. C’est donc dans le souci de limiter ce genre de comportement que les manifestants ont marché dans les rues de Nice cet après-midi. Tout le monde était engagé pour défendre la cause des personnes LGBTQI.

La Pink Parade de Nice 2022 aide à changer les cœurs et les esprits

La Pink Parade de Nice 2022 aide à changer les cœurs et les esprits

Le changement est possible, même lorsque des attitudes homophobes et transphobes existent. Lorsque des centaines de personnes LGBTI ont défilé dans les rues de Nice, en France, pour une nouvelle édition de la Marche des fiertés, des passants ce sont montré désagréable avant ces derniers. Cela permet de comprendre clairement ce que vivent les personnes LGBTQ quotidiennement. Cependant, cela n’a pas pu être un obstacles à la marche. Les manifestants ont réalisé la Pink Parade avec plusieurs mots revendicatifs. Des pancartes et plusieurs drapeaux aux couleurs arc-en-ciel ont envahi toute la ville lors de cet après midi. Toute la ville pouvait remarquer qu’un événement très important se tenait. Les manifestants ont dressé plusieurs revendications qui semblaient toucher beaucoup de cœurs.

Par ailleurs, après avoir été interdite quelques années de suite, la Pink Parade de la ville de Nice a eu lieu avec succès ce samedi 23 juillet 2022. Dans les deux cas, la manifestation s’est déroulé pacifiquement et selon le plan des organisateurs, avec une protection adéquate de la police. Cela envoie un message fort à la population locale ainsi qu’aux autres villes et pays voisins. Cela démontre un engagement des autorités à défendre les droits LGBTI et montre que l’activisme peut apporter des changements.