Le jour tant attendu est enfin arrivé à Paris. Ce samedi 25 juin, la capitale de la France célébrait une nouvelle marche des fiertés LGBTQ. Cette marche a regroupé un très grand nombre dans la capitale française. Lesbiennes, homosexuels, queer et toute personne faisant partir de la communauté LGBT étaient tous présents lors de cette journée ! C’était l’occasion pour les personnes LGBTQ de s’exprimer et de festoyer également. Tout était au rendez-vous lors de cette fameuse journée. Le Gay Voyageur était à la marche des fiertés de Paris 2022.

La marche des fiertés LGBTQ de Paris est de retour dans la capitale française

La marche des fiertés LGBTQ de Paris est de retour dans la capitale française

Plusieurs licornes, plusieurs paillettes, du strass et du gros son : malgré le fait que le ciel parisien était bien gris, le défilé de la Fierté LGBT+ a retrouvé des couleurs ce samedi 25 juin 2022, après deux éditions ternies par le Covid-19. Ce rendez-vous était très intéressant, puisque les organisateurs ont commencé à préparer cet événement plusieurs mois à l’avance. Joie, rire, danse et bonne humeur étaient au rendez-vous lors de cette journée. Un moment de plaisir au cours duquel tout le monde n’a pas manquer de prendre du plaisir. Si vous avez comme projet de visiter la capitale de France, rendez-vous sur le guide gay de Paris.

La Pride Parade de Paris 2022

La Pride Parade de Paris 2022

Peu de temps après 14h30, un très grand nombre de manifestant s’est élancée depuis la porte Dorée en direction de la place de la République. La marche de la fierté LGBT de Paris 2022 s’est exécuté sous une légère pluie et dans une humeur festive et joyeuse comme c’est souvent le cas depuis les années 1970. Même si la nature (aléas climatiques) semblait moins favorable à une marche, les participants ont tout de même parcouru les grandes rues de Paris pour respecter ce grand rendez-vous. Tous étaient déterminés et engagés pour défendre la cause des personnes membre de la communauté LGBT. Les manifestants ont exécuté le défilé sans se soucier de quoi que ce soit. Interrogés, quelques manifestants semblaient s’accorder sur une même pensée « tant qu’il y a de la volonté, ni le vent, ni la chaleur, ni la pluie ne pourra nous arrêter ».

Plusieurs parapluies et plusieurs capes arc-en-ciel ont émaillé le cortège, entre chaque char des associations ou communautés LGBT d’entreprises tel que Air France ou la SNCF. Les autorités, qui estimaient la présence de 500000 personnes dans la capitale française, ont pris la résolution de bien renforcer la sécurité au lendemain de la fusillade mortelle à Oslo non loin d’un club LGBT.

Mais la plus grande inquiétude n’était pas de mise parmi les manifestants. Un grand nombre de participant arboraient plusieurs pancartes « free hug » (calin libre), souhaitaient à ce que l’on « imagine la vie gayment ». Par ailleurs, plusieurs manifestants criaient : « Nous ne sommes pas des monstres ». Aux abords du cortège, plusieurs petits commerçants ravitaillaient les troupes en vendant des chapeaux, des drapeaux, des sifflets et d’autres goodies aux couleurs arc-en-ciel.

La communauté LGBTQ bien présente dans les rues de Paris

La communauté LGBTQ bien présente dans les rues de Paris

Ce samedi 25 juin 2022 dans l’après-midi, les personnes membre de la communauté LGBTQ ont prouvé qu’ils sont présents et méritent d’être bien traité dans la société. Le collectif associatif Inter-LGBT, chargé de l’organisation de cette marche a choisi un mot d’ordre vraiment spécial cette année. Ce mot d’ordre était : « Nos corps, nos droits, vos gueules ! ». Une formule virulente assumée qui a pour but de protester contre le fait de « banaliser » la « parole LGBTQIphobe et notamment transphobe », généralement ignorée des pouvoirs publics, selon eux.

La marche des fiertés LGBTQ de Paris est également en solidarité avec l’Ukraine. En guise de symbole, c’est Anna, une participante lesbienne venue de ce pays en guerre, qui a eu l’honneur de prendre premièrement la parole dans le carré de tête.

« Il y a quelques faits qui ont vraiment marqué ma vie : un mauvais coming-out il y a de cela douze ans et aussi la guerre », a-t-elle déclaré en français. Elle a tenu à exprimer sa joie d’être devant « plusieurs individus libres et courageux » et faisant un appel au soutien.

Quelques prises de parole durant la marche des fiertés de Paris

Après la prise de parole de Anna, quelques autres individus ont aussi suivi afin de dénoncer l’homophobie, mais également pour déplorer la montée de l’extrême-droite, mettre un accent sur le sort des migrants gays ou encore s’émouvoir de l’arrêté sorti ce vendredi de la Cour suprême américaine par rapport au droit à l’avortement.

Une participante a par ailleurs insisté sur le fait que le défilé est « un véritable moment pour revendiquer » et non « une fête colorée avec plusieurs différentes musiques ».

Cependant, l’ambiance était festive et joyeuse dans la foule. Venue de l’Aube avec sa femme, Sandrine Martineau, âgée de 51 ans, coiffe à plumes, s’est dite « contente » et « surprise » par l’affluence. De nombreux jeunes étaient présents lors de cette journée, à l’image de Sandra Vail, âgé de 19 ans, « heureux de soutenir la communauté LGBT » et de « prouver qu’il n’y a pas de sexe en matière d’amour ».

Dans l’après-midi, aux environs de 14h, l’équipe chargée de l’organisation de cet événement tenait à effectuer trois minutes de silence en hommage aux personnes qui sont victimes du sida. Par ailleurs, un moment de show et de concert était au programme en fin de journée avec de nombreux artistes dont Bilal Hassani, ex-candidat de la France à l’Eurovision.=

Une ambiance folle dans la capitale française

Tout était là pour que cette nouvelle marche des Fiertés parisienne soit un véritable succès. Les chars ont roulé exclusivement aux biocarburants, «pour éviter de polluer». La marche a été réalisé dans une ambiance totalement folle. L’on entendait de la musique dans presque toutes les rues de Paris.

Comme lors de chaque édition, la marche des Fiertés de Paris s’est achevée sur la place de la République où un géant Podium a accueilli de nombreux artistes pour un grand concert aux environs de 17 h. Dj sets, Musique, vidéos, Drag Shows… tout y était. L’événement a été dirigé par Marie Labory, Cookie Kunty et Jonas Ben Ahmed.