Quel pays abrite la sous-culture ouvertement homosexuelle d’Asie qui connaît la croissance la plus rapide? Croiriez-vous le petit Singapour? Avec plus de 30 entreprises ouvertement gays dans le seul quartier touristique de Chinatown, les entrepreneurs singapouriens se sentent suffisamment libres pour alimenter un énorme boom de l’économie rose de la ville-état.

Mais dans quel pays les Singapouriens gays pensent-ils que la scène la plus chaude se déroule? Ils désignent leur voisin, la Malaisie. En effet, bien que toujours largement souterrains, les gays et lesbiennes de Malaisie ont un nombre sans cesse croissant de restaurants, clubs, spas et gymnases qui les accueillent ouvertement et des lieux de classe mondiale apparaissent même dans les petites villes comme Penang et Kota Kinabalu.

L’autre voisin de Singapour, l’Indonésie, bien que généralement connu comme ayant la plus grande population musulmane du monde, possède également certains des groupes d’activistes homosexuels les plus anciens d’Asie et une grande variété de sexualités alternatives traditionnelles qui font partie intégrante de la mosaïque culturelle de l’Indonésie.

Le Guide Utopia de Singapour, de la Malaisie et de l’Indonésie révèle pour la première fois sur papier le mode de vie queer fascinant et varié de ces pays dans un volume volumineux rempli d’une richesse surprenante d’informations. Vous trouverez ci-dessous les coordonnées des organisations et des entreprises populaires auprès des homosexuels locaux et en visite, notamment l’hébergement, les bars, les discothèques, les spas et les restaurants. Une section spéciale du livre met en évidence les groupes, les clubs et les espaces particulièrement accueillants pour les femmes. Des centaines de conseils et d’avertissements de la part des habitants et des visiteurs fournissent des informations de première main aux visiteurs fréquents et aux explorateurs en fauteuil.

Commentant la surprenante abondance de la vie gay dans une région très conservatrice, l’activiste gay singapourien, Alex Au , écrit dans la préface du livre: « La raison de cette contradiction peut être parce que, malgré la rhétorique politique ou religieuse, au niveau social, la les gens de ces pays sont tolérants et hospitaliers.  »

La première célébration de la fierté gay en Indonésie a eu lieu à Surabaya, le 25 juin 1999. Le premier festival public de Singapour, Indignation, a eu lieu au mois d’août 2005 et devrait se répéter cette année avec des activités élargies et une visibilité accrue.

Mais malgré les progrès croissants des libertés individuelles, les militants des trois pays continuent de rencontrer des obstacles officiels. En 2006, des représentants du gouvernement de Singapour ont accordé une importante subvention d’argent public à un groupe chrétien homophobe qui tente de redresser les gays. En mars de cette année, la police de Kuala Lumpur a tenté de sévir contre les entreprises qui s’adressent aux clients homosexuels en infligeant des amendes aux propriétaires pour de petites violations de licence, suscitant les critiques des éducateurs locaux sur le SIDA / VIH.

Le guide Utopia de Singapour, de la Malaisie et de l’Indonésie offre un aperçu remarquable de la vie quotidienne dynamique des gays et lesbiennes en Asie du Sud-Est.

Le livre est maintenant disponible à la vente sous forme imprimée.