Milan est une ville qui semble appartenir plus à l’Europe du Nord qu’à la Méditerranée décontractée des stéréotypes du voyageur. Peu de touristes prennent la peine de s’aventurer ici, mais ceux qui connaissent les réalités et le dynamisme de l’Italie moderne et le sens de sa vie urbaine élégante. Milan est un endroit pour se détendre et profiter d’excellents restaurants, de magasins superlatifs et de la meilleure vie nocturne du pays. Et si cela ne suffit pas pour attirer un homme gay qui se respecte, Milan abrite également la communauté la plus «  out  » de toute l’Italie, avec une scène gay et lesbienne à la mode et énergique.

Avant de céder à l’hédonisme, faites votre devoir et visitez les quelques sites touristiques que Milan a à offrir. Au cœur même de Milan se trouve son immense cathédrale, qui a mis cinq siècles à s’achever et a fini par un mélange flamboyant qui va du gothique au baroque. Les opinions sont partagées quant à savoir si cela fonctionne; Oscar Wilde l’a qualifié d ‘«échec terrible», mais Elizabeth Barrett Browning l’a trouvé rêveur et romantique. Avant de vous décider, montez sur le toit, où vous pourrez réellement vous promener parmi ses opulentes statues et tourelles en marbre blanc.

Milan’s other religious drawcard is the Church of Santa Maria delle Grazie, where you’ll find Leonardo da Vinci’s fresco The Last Supper, now minus most of the dirt and mould which once obscured it. The renovation has been rather controversial, but the painting seems to have lost none of its power. Other works of art can be seen in the city’s museums; the best is the Brera Gallery, with a collection that’s breathtaking even by Italian standards.

Le quartier de la Brera est l’un des quartiers les plus branchés de la ville, plein de boutiques chics et de cafés où se rassemblent de beaux jeunes. Ne manquez pas l’opulente Galleria Vittorio Emanuele, construite en 1865 et toujours l’un des centres de shopping milanais. Le centre commercial est surmonté d’une verrière et d’une coupole, et le sol est recouvert de mosaïques. Même si vous ne pouvez pas vous permettre les prix dans les boutiques, il vaut la peine de s’arrêter ici vers cinq heures pour siroter un cappuccino et regarder le retour à la maison après le travail.

Si vous voulez faire du shopping, dirigez-vous vers la Via Montenapoleone, l’une des meilleures rues commerçantes d’Italie, ce qui signifie probablement au monde. Tous les créateurs de mode italiens célèbres (Versace, Prada, Gucci, Ferragamo, Valentino, Cerruti) ont une boutique ici, tout comme des aspirants intéressants. À proximité, la Via Sant’Andrea et la Via della Spiga ont plus de boutiques de mode. Enfin, descendez la Via Gesù, qui pourrait avoir moins de magasins de mode mais possède une parfumerie fantastique. Vous pouvez également trouver des chaussures italiennes, du beau papier à lettres, de la porcelaine fine et des porte-documents en cuir.

When you’re all shopped out, drop in at the Cafe’ Cova. If you don’t feel gay enough after haunting the brand-label stores, then sipping coffee from gold-rimmed porcelain while nibbling away at pralines and smoked salmon sandwiches might do the trick. Another fine café is the Pasticceria Ricci, a scrumptious pastry shop that strangely enough transforms into a gay bar late in the evening.

Pour un tarif plus substantiel, Boeucc est le plus ancien restaurant de Milan, ouvert en 1696. Son nom est un mot milanais archaïque pour «trou» mais ce trou est livré avec des lustres, des colonnes cannelées et de l’art moderne; en été, vous pourrez également dîner en plein air sur la terrasse. Essayez les spaghettis à la sauce de palourdes ou le veau grillé et terminez avec une glace à la mode aux marrons. D’autres spécialités régionales peuvent être dégustées à la Trattoria Bagutta, où les types arty loupent des calmars frits et de l’espadon farci. Et si la cuisine pointilleuse n’est pas votre truc, faites le plein de soupe de poisson copieuse, de paella, de couscous ou de pâtes au convivial Al Tempio d’Oro, un restaurant pas cher près de la gare.

Fuelled with pasta, it’s time to hit another of Milan’s great drawcards: its nightlife. The Nuova Idea International has got to be one of Italy’s best gay discos. It attracts a wide range of types and ages and is friendly and fun. Also full of energy is Killer Plastic. Don’t be put off by the bizarre name; it’s worth visiting to check out all those fashions you saw in the shops, now adorning the back of a lot of beautiful people. If the straight folk are too much to cope with, Thursday night is for gay men; there are also regular nights for lesbians, bears and other groups. Lesbians can also check out Recycle Bar; the decor is a bit ordinary but there’s a good crowd of local and expat lesbians, and they even let gay men in on Wednesdays and Thursdays. Finally for those unsure where the line is drawn, head for cross-dressing funky Zip. Your passport will get you into this amusing private club, which features strip shows and drag queens galore.

Unless you dance all night or get taken home by a gorgeous Italian fashion model (we can but dream) you might want to find somewhere to lay your head. You can do so in luxury at the Hotel Principe di Savoia, where you’ll be surrounded by decadent mirrors, silk drapes and opulent marble bathrooms, all of which comes with a price tag as princely as the hotel’s name. No such decadence can be found at the Gran Duca di York, which once housed the cathedral’s priests, but the price is right in this modest but pleasant hotel. You can find a happy medium at the Spadari al Duomo, a boutique hotel near the cathedral, which will wow you with its cool blue decor and hip modern furniture, not to mention its glorious multi-jet showers. Its Italian chic is just another reminder of what Milan is all about-and another reason why you might want to come back.

Brian Johnston est l’auteur de deux récits de voyage et travaille comme rédacteur de voyages indépendant, contribuant à des articles dans des journaux et des magazines en Asie et en Australie. Il a vécu en Suisse, en Grande-Bretagne et en Chine et est actuellement basé à Sydney.