Au sud de l’équateur, située au sud du centre agricole du Kenya, la ville de Nairobi s’étend en altitude de 1 600 à 1 850m (plus de 5 000 pieds) au-dessus du niveau de la mer. Le nom Nairobi vient de Ewaso Nyirobi se traduisant par « eau fraîche ».

La ville de Nairobi doit son existence à la compagnie de chemin de fer Kenya Uganda Railway. La ligne reliant l’Ouganda et le Kenya atteignit la ville en 1899. C’est alors que Sir George Whitehouse, ingénieur en chef du projet, décida de déménager le siège social de la compagnie de la ville de Mombasa dans la ville de Nairobi. Nairobi fut par la suite totalement reconstruite après un grand incendie et suite à la dévastation par la peste noire. Elle devint, à l’époque, le centre des affaires commerciales du protectorat du pays et du continent africain. Elle devint ainsi la capitale du pays et celle du protectorat britannique du Kenya.

Une visite touristique de Nairobi

Guide gay de Nairobi

Avec pratiquement 3 millions d’habitants, la capitale du Kenya est une des plus grandes villes du continent africain. Il n’y a pas si longtemps, la population de Nairobi n’était que de 87 000 habitants. N’étant pas tout à fait équipée pour suivre cet accroissement rapide, l’éclosion de bidonvilles fait malheureusement partie de ce développement. Nairobi est prise avec un problème de chômage qui entraîne une grande pauvreté. Environ 42% de la population de la ville vit sous le seuil de la pauvreté et 23% subsiste avec moins de 1 dollar US par jour.

Même si les langues d’origine tribale comme le kikuyu, le luo et le sheng sont couramment utilisées, les langages officiels du pays sont l’anglais et le swahili.

Dotée d’un climat tropical, la température y est tout de même tempérée par l’altitude. La saison des pluies apporte des matins plus frais pouvant même devenir froids et elle a lieu entre les mois d’avril et juin et entre les mois de novembre et décembre. Les autres mois de l’année sont soumis à la saison sèche. La durée d’ensoleillement d’une journée est d’environ 12 heures allant de 6h00am à 18h30 chaque jour. Il arrive cependant que le climat se dérègle suite au passage d’el Nino. La température moyenne est généralement au-dessus des 22°C (71°F).

Tourisme à Nairobi

Safari gay à Nairobi

Célèbre comme siège du Programme des Nations Unies, Nairobi est également la plaque tournante dans les départs de safaris. Elle est souvent considérée comme la ville de passage par les touristes où ils ne restent généralement que deux ou trois jours.

La ville de Nairobi demeure une ville tout de même dangereuse où il faut faire preuve de prudence. La criminalité y est très élevée et il faut être particulièrement attentif en voiture ou dans les bus. Cette ville typiquement africaine par son bruit, son agitation et sa grande pollution est visitable en saison sèche car durant la saison des pluies, les rues deviennent difficilement praticables. Pour s’imprégner totalement des odeurs et des saveurs particulières du pays, une visite dans l’un des nombreux marchés typiques de la ville sera l’occasion rêvée pour prendre contact avec la population et, par la même occasion, de dénicher des objets locaux et originaux.

Pour les amateurs d’histoire, il sera possible d’apprendre tout ce qu’il faut savoir sur le Kenya en visitant le Musée National de Nairobi.

Nairobi : pour découvrir le Kenya

La capitale à elle seule possède le plus grand nombre d’espèces d’oiseaux sur la planète. Elle abrite le parc national de Nairobi à l’intérieur de ses frontières. Cette réserve naturelle protégée est le plus petit parc national du pays. Une partie du parc est laissée ouverte afin d’y permettre la migration des animaux. Les zèbres, les gnous et toute la faune africaine s’y retrouve sauf l’éléphant. C’est décidément le meilleur endroit pour y observer le rhinocéros noir. Ouvert à l’année, il est possible d’y observer également les hippopotames, les tortues, les oiseaux et les varans en utilisant un petit sentier amenant dans la courbe de la rivière Athi. C’est l’endroit par excellence pour découvrir la flore et la faune du Kenya. Le voyage en train permet d’admirer les animaux gambadant dans la savane.

Tout près du parc national, l’orphelinat des éléphants de Sheldrick recueille les éléphanteaux victimes de braconnage. Les visiteurs peuvent y observer les éléphants avant leur remise en liberté. Principal lieu de conservation des éléphanteaux, l’orphelinat permet la réinsertion des éléphants dans des troupeaux sauvages.

Même si le pays a la réputation d’être le berceau de l’humanité, on ne n’y vient pas pour ses fossiles. L’attrait majeur demeure la nature sauvage et les safaris. Les réserves naturelles et les parcs nationaux sont assaillis par les touristes amateurs de safaris et par la découverte des vastes territoires à l’état pur.