Le Luxembourg, situé au carrefour de routes importantes, entre la Moselle et la Meuse, a toujours été une région économique et stratégique importante. Malgré de nombreux changements de statut politique, le Luxembourg a gardé son visage et a acquis son indépendance. C’est aujourd’hui un pôle majeur de l’activité financière internationale, le deuxième en Europe après Londres en nombre de banques (220) . L’agriculture occupe une place secondaire dans l’économie, l’élevage prédomine, la viticulture et la vinification sont développées. Le tourisme joue un rôle important dans l’économie nationale. Le principale ville du pays se nomme tout simplement Luxembourg-Ville, capitale.

Luxembourg aujourd’hui

Le Grand-Duché de Luxembourg est un État indépendant, l’un des plus petits pays du monde. Le Luxembourg est une monarchie constitutionnelle. Depuis 2000, le chef de l’État est Henri, le septième grand-duc de Luxembourg.

Le drapeau du Luxembourg, un drap rectangulaire de format 3: 5, composé de trois bandes horizontales égales: la partie supérieure rouge, la partie centrale blanche et la partie inférieure bleu clair, a fait son apparition en 1845. Le drapeau a été officiellement approuvé par la loi le 23 juin 1972. Le lion écarlate dans un champ d’argent sur les bras du pays est un ancien symbole des comtes de Limbourg. La queue fourchue apparut au lion sous Valeran III (1175-1226) , qui épousa Ermezind, fille du comte luxembourgeois Heinrich the Dark. Il symbolisait les deux comtés appartenant à Valeran. Le fils de Valeran, Henri V le Blond, qui ne possédait que le Luxembourg, a ajouté des rayures bleues au bouclier. Déjà au 19ème siècle, un blason apparaissait dans le blason: des lions portant un bouclier sur le fond du manteau.

L’emblème officiel a été officiellement approuvé en 1972.

Le Luxembourg défend en toutes choses l’indépendance culturelle et nationale sous le slogan «Nous voulons rester tels que nous sommes» (lux. Mir wulle bleiwe wat mir sin) . Ces mots sont gravés sur le fronton de la mairie. Le Luxembourg compte 502 000 habitants, dont 88 000 sont résidents de la capitale et de ses environs. Les Luxembourgeois autochtones représentent les trois quarts de la population du pays, les autres Allemands, Belges, Italiens et Français. Les influences les plus notables sur la culture locale ont été la France et l’Allemagne.

Le Luxembourg a trois langues officielles: l’allemand, le français et le luxembourgeois. Le gouvernement parle souvent le français, l’allemand est la langue des milieux d’affaires et de la presse, tandis que la plupart des habitants utilisent le luxembourgeois Lutzebuergesch [Lettsebürgesch], qui a obtenu le statut de pays en 1982. C’est le dialecte culturel mosellan-franc-ouest-allemand.

Contrairement à la Belgique, les trois langues coexistent harmonieusement au Luxembourg. Avant la Seconde Guerre mondiale, le français et l’allemand étaient utilisés au Parlement et après la guerre, le luxembourgeois prenait la place de la langue allemande. Le luxembourgeois est utilisé dans les classes inférieures du secondaire, puis, au lycée, les cours sont en allemand et les dernières années d’enseignement, en français.

La géographie

La région historique du Luxembourg dépassait les frontières modernes du Grand-Duché. Elle comprenait également la province du même nom en Belgique et de petites régions des pays voisins. À présent, le pays est un «triangle» (2586 km²) situé au centre de l’Europe occidentale, limitrophe de la France, de la Belgique et de l’Allemagne.

La majeure partie du territoire est située entre 300 et 500 m d’altitude. La partie nord du pays, Oesling , est située sur les contreforts des Ardennes et des schistes du Rhin. Le relief d’Essling s’apparente à une mosaïque: crêtes boisées et interminables, contreforts ondulés, vallées fluviales. Au sud, les montagnes se séparent brusquement, formant un terrain très accidenté dans la partie centrale du pays. L’extrême sud du Luxembourg, le Gutland (Gutland.) , Est une plaine basse et vallonnée où les crêtes en escalier diminuent progressivement d’ouest en est jusqu’à la vallée viticole de la Moselle.

Le climat du Luxembourg est tempéré, transitant de maritime à continental. Les hivers sont doux, la température moyenne en janvier est de 0 à 2 ° C, de juillet à 17 ° C. Les précipitations sont assez importantes – 700-850 mm par an.

Les rivières appartiennent principalement au bassin de la Moselle. Les forêts, principalement de hêtres et de chênes, occupent plus du tiers du pays. Rien d’étonnant à ce que le Luxembourg, à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, fasse partie de la France sous le nom de « Département forestier » (Forkt) .

L’histoire du pays

  • II c. Les Romains ont capturé le territoire de la tribu celtique Trever.
  • V siècle Le territoire du Luxembourg a été conquis par les Francs. Elle est ensuite devenue une partie de l’empire de Charlemagne.
  • XI siècle Conrad Ier prit le titre de comte de Luxembourg et devint l’ancêtre de la dynastie qui régna jusqu’au XIVe siècle.
  • 1244. Le Luxembourg a obtenu des droits communaux. 1437. Le Duché passe aux mains des Habsbourg.
  • 1443. Le Luxembourg s’empare du duc de Bourgogne.
  • 1477. Le pouvoir des Habsbourg restauré.
  • 1555. Le Duché passe au roi espagnol Philippe II et, avec la Hollande et la Flandre, passe sous domination espagnole.
  • XVII siècle Le Luxembourg a été impliqué à plusieurs reprises dans les guerres entre l’Espagne et la France.
  • 1713. Après de longues guerres, le Luxembourg passe sous la domination des Habsbourg autrichiens.
  • 1815. Le Congrès de Vienne crée le Grand-Duché de Luxembourg et le remet au roi des Pays-Bas, Guillaume I.
  • 1830. La Belgique, propriété de Guillaume Ier, se rebella, le Luxembourg s’y rangea, à l’exception de la capitale, qui était
  • détenue par la garnison prussienne.
  • 1831. Les grandes puissances proposent la division du Luxembourg. Sa partie occidentale (francophone) est devenue une province de la Belgique indépendante.
  • 1867. Avec l’accord de la Conférence de Londres, la garnison prussienne est retirée et la forteresse est liquidée. Proclamé l’indépendance et la neutralité du Luxembourg. Le trône du Grand-Duché est resté avec la dynastie des Nassau.
  • 1890. Après la mort de Guillaume III, l’union personnelle du grand-duc avec les Pays-Bas est interrompue (sa fille Wilhelmine hérite du trône hollandais) . Le Grand-Duché a déménagé dans une autre succursale de la maison de Nassau – le Grand-Duc Adolf a commencé à diriger le Luxembourg.
  • 1905-1912. Le règne de William, fils d’Adolf.
  • 1912-1919. Le règne de la grande-duchesse Maria Adelaide, fille d’Adolf.
  • 1914. Le Luxembourg est capturé par l’Allemagne, qui promet au Luxembourg de payer des réparations pour violation de sa neutralité (l’occupation se poursuit jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale).
  • 1940. L’ Allemagne a de nouveau violé la neutralité du Luxembourg.
  • 1942, août. L’adhésion du Luxembourg au Troisième Reich. La population du pays a déclaré une grève générale, à laquelle les Allemands ont répondu par des répressions de masse.
  • 1945. Le Luxembourg libéré de l’occupation allemande.
  • 1949. Le pays adhère à l’OTAN.
  • 1957. Le Luxembourg participe à la fondation de la Communauté économique européenne.
  • 1999. Le Luxembourg entre dans la zone euro.
  • 15 mars 2005. Selon Mercer Human Resource Consulting, le Luxembourg est reconnu comme la ville la plus sûre au monde

Avec la Luxembourg Card, vous pouvez visiter de nombreuses attractions du pays et utiliser les transports en commun. Le prix dépend de la durée de validité de la carte, il existe également des cartes familiales (pour une famille de deux à cinq personnes) . Stater Museekart vous permet de visiter gratuitement les principales attractions de la capitale pendant 2 jours, par exemple: le musée de l’histoire de la ville de Luxembourg, le musée national d’histoire et d’art, le casino « Luxembourg » et Casemates Bock.

Changement de garde

Selon la tradition, le trône du Grand-Duché est transféré à l’homme le plus âgé de la famille et, si cela ne se produit pas, à la fille aînée. La famille ducale est très populaire parmi le peuple. Il symbolise la stabilité et la prospérité du pays.

En 1964, le grand-duc Jean a hérité du trône après le règne de sa mère, la Grande-Duchesse de Charlotte, régnant depuis 45 ans. Il a occupé la tête du pays jusqu’en 2000, année où il a abdiqué en faveur du fils aîné Henri. Henri est marié à la cubaine Marie-Thérèse, ils ont 4 fils et une fille.

Au centre de l’Europe

Le Luxembourg a participé à la création de l’ONU, du Benelux, de l’Union européenne et de l’accord de Schengen. Gaston Thorne (1981-1984) et Jacques Santer (depuis 1995), deux représentants du Luxembourg, ont présidé les commissions de l’Union européenne. Le Luxembourg a accueilli de nombreuses institutions de la Communauté européenne, notamment le Parlement européen (avec Strasbourg) , la Commission de révision, la Banque européenne d’investissement et la Cour des comptes européenne. Le Luxembourg a présidé l’Union européenne de juillet à décembre 1997.

Cependant, l’événement le plus marquant de l’histoire du Luxembourg après la Seconde Guerre mondiale est la signature d’un accord paneuropéen (1985) près du village de Schengen. Du nom de ce village vient le nom d’un visa pour presque tous les pays européens.