Ile très célèbre situé dans l’océan Indien, l’île Maurice à tout d’une belle carte postale : avec son eau turquoise et ses plages à perte de vue, elle est LA destination phare des vacanciers. La vie nocturne y est également très active avec de nombreux bars et événements se déroulant chaque année sur l’île. Avec un décor paradisiaque en prime, l’île Maurice est la destination rêvée.

Mais qu’elle est le rapport de l’île avec l’homosexualité, autrement dit, comment ça fait d’être gay à l’île Maurice ? En effet, il serait assez légitime de se poser cette question étant donné que la sodomie est encore illégale sur l’île selon une loi qui remonte à l’époque coloniale. Cependant, chaque loi à ses propres feintes, et c’est pourquoi nous allons vous répondre dans cet article après de nombreuses recherches sur le sujet. Le Gay Voyageur vous invite à découvrir l’île Maurice afin de planifier votre prochain séjour gay friendly sur cette incroyable destination touristique.

L’origine de cette loi et pourquoi elle est encore présente

Visiter l'île Maurice : cet incroyable destination touristique

L’île Maurice fait rêver plus d’un voyageurs homosexuels, et ça, depuis fort longtemps! Les derniers colonisateurs de l’île en date sont les Britanniques (de 1810 à 1968) ceux-ci ont intégré la section 250 dans la loi du code pénal datant de 1838. Cette section criminalise la sodomie : en effet, elle fixe très clairement la décision que « Toute personne coupable du crime de sodomie (…) pourra être soumise à une servitude pénale ne dépassant pas 5 ans. » Décision qualifiant ainsi la sodomie d’acte criminel.

Décidée avant l’indépendance et par conséquent en période colonialiste, la loi est alors d’origine coloniale, et a été gardée malgré l’indépendance du pays et des nouvelles revendications démocratiques censées respecter chaque citoyen dans leur orientation sexuelle.

Par conséquent, cette loi est complètement contre la constitution qui proclame de respecter la liberté individuelle : elle n’a donc pas sa place dans un système démocratique.

Le fait que cette loi soit encore présente ne fait que perpétuer la dimension discriminatoire que doivent subir chaque jour la communauté LGBT de l’île. Ainsi, la Cour suprême a alors pu être saisie plusieurs fois avec des recours constitutionnels prévus pour ce type de cas. Cependant, il y a encore des discriminations qui subsiste et l’orientation de l’île vis-à-vis de la communauté LGBT est encore en suspens et à demi-fermée avec encore une certaine présence de mouvements extrémistes et d’homophobie, si bien que dans certains quartiers, les insultes et autres marques d’irrespects sont monnaie courante envers la communauté LGBT.

L’homosexualité : légale ou non ?

Guide gay de l'île Maurice

En soi, nous pouvons tout à fait dire que l’homosexualité sur l’île est légale, c’est la sodomie qui ne l’est pas : mais, vous conviendrez que ce n’est tout de même pas très normal pour une île démocratique, voir même assez paradoxal.

Heureusement, afin de garder une certaine teinte démocratique, le pays a signé en 2011 la déclaration sur l’Orientation sexuelle et identité de genre aux Nations Unis appelant de ce fait à la protection des personnes LGBT. De plus, une loi portant sur l’égalité des chances a été votée en 2008 et interdit aux employeurs d’exercer une quelconque discrimination envers les personnes pour leur choix d’orientation sexuelle.

Cependant, il n’existe aujourd’hui encore aucune reconnaissance légale des couples homosexuels par la voie d’une union civile ou d’un mariage, ce qui rend cette société encore assez archaïque sachant que beaucoup de pays aujourd’hui ont légalisé l’union homosexuelle et revendiquent une liberté individuelle de chacun.

L’activisme homosexuel très présent sur l’île

Une visite gay friendly de l'île Maurice

L’activisme homosexuel n’a trouvé sa place sur l’île que depuis peu, notamment avec la création de la Young Queer Alliance par Ahmad Fokeerbux, mauricien d’origine et désireux de voir les choses bouger quant aux revendications LGBT.

La fondation de la Young Queer Alliance a par la suite permis à la commission pour l’égalité des chances de permettre aux personnes homosexuelles de recevoir les dons de sang. Depuis, il y a eu une réelle évolution dans le militantisme LGBT.
Par conséquent, il est à noter qu’il y a sur l’île Maurice des structures et des groupes de soutien envers la communauté LGBT afin d’éviter au mieux la discrimination. Il y a une communauté très présente à l’île Maurice qui milite pour les droits de la communauté, ne vous inquiétez donc pas, vous n’êtes jamais seul, et la communauté LGBT est très puissante.

Les événements LGBT de l’île

En 2018, une gay pride était censée avoir lieu sur l’île. Cependant, elle a dû être annulée.

Après une première Gay Pride plutôt réussie en 2005-2006, les locaux ont fini par s’habituer à l’ambiance de fête de cet événement. Cependant, en 2018 a été lancé sur les réseaux sociaux un message incitant à la haine envers la communauté LGBT, ce qui a conduit par la suite à des manifestations dans la rue.

Toute cette haine ne s’est heureusement pas retrouvée dans la Gay Pride de 2019 qui a eu lieu, mais qui a été annulée par la suite en 2021, mais cependant à cause de la situation sanitaire et non pas pour cause d’incitation à la haine envers la communauté LGBT.

Une île très diversifiée

L'île Maurice : une destination un peu plus gay friendly ...

Ce qui est assez paradoxal, c’est que malgré cette loi très discriminatoire et pour le moins barbare, l’île Maurice est avant tout un pays qui revête plusieurs couleurs : avec une majorité d’hindoue, de chrétiens, de musulmans, de chinois et d’autres minorités présentes sur l’île, l’île comporte une population plutôt diversifiée. Alors pourquoi ne pas être ouvert d’esprit envers la communauté LGBT ? La raison est qu’encore beaucoup de groupes extrémistes sont présents sur l’île et saisissent chaque occasion pour discriminer la communauté LGBT.

En résumé

En somme et de manière concrète, il est possible de venir passer ses vacances à l’île Maurice tout en étant homosexuel (et heureusement !) cependant, il est à savoir que la sodomie est encore illégale et est punie. De plus, il y a encore beaucoup d’homophobie sur l’île pouvant mener à des situations irrespectueuses voire complètements discriminatoires. Cependant, il est à noter qu’il existe sur l’île une communauté assez diversifiée, comprenant également des homosexuels qui n’ont pas de mal à s’afficher en public. Le mieux serait de trouver les lieux et quartiers où cette communauté se réunis afin de ne pas être dérangé par quelconque forme d’extrémisme.