Cet État du continent africain est situé sur la côte orientale et est entouré par la Tanzanie, le Malawi, la Zambie, le Zimbabwe, le Swaziland et l’Afrique du Sud. Cette ancienne colonie portugaise arrive au deuxième des pays lusophones (qui parle portugais) et au troisième rang pour la superficie. Le Mozambique est membre de l’OIF (Organisation internationale de la francophonie et membre de la CPLP (Communauté des pays de langue portugaise). Le Gay Voyageur vous invite à découvrir l’incroyable destination touristique du Mozambique.

Une visite du Mozambique

Guide gay du Mozambique

De nombreux échanges commerciaux se réalisèrent durant la période du Moyen Âge avec les commerçants arabes et ceux de l’ouest de l’Indonésie. L’Islam était majoritairement installé déjà à cette époque. Vasco de Gama débarqua en 1498 et la colonisation portugaise s’installa au pays pendant cinq siècles. Le Mozambique obtint par la suite son indépendance et devint la République populaire du Mozambique en 1975. Par la suite, entre 1976 et 1992, le pays fut le témoin d’une guerre civile très meurtrière qui fit près d’un million de victimes. Les guérillas et les luttes politiques internes entretenues par le pouvoir des blancs de la Rhodésie ont entraîné le Mozambique à la faillite. Le pays fit même une demande d’entrée au Commonwealth en 1995 même s’il n’a jamais été géré par la Grande Bretagne.

Le Mozambique d’aujourd’hui

Un séjour au Mozambique

Le pays est aujourd’hui une république avec un président élu dont le mandat est d’une durée de cinq ans. Ce pays est un des plus pauvres sur la planète avec une population dont la moitié vit sous le seuil de la pauvreté. L’agriculture est le moteur économique du pays et les exportations du coton, du coprah, du sucre ainsi que la production de crevettes et de noix de cajou en sont les principaux produits. L’exploitation des sols du pays se développe également par l’industrie minière avec les sables minéralisés, le tantale, la bauxite, l’or et le charbon. La politique et l’économie du pays sont gérées par une élite restreinte qui ne réussit pas toujours à transmettre l’éducation reçue frappant ainsi l’économie d’une fuite de cerveaux administrateurs. Le pays possède une dette très faible mais la corruption, le manque d’infrastructure et l’intense prévalence de SIDA au pays freinent son développement. Le Mozambique a toujours comme langue principale le portugais même si plusieurs autres langages y sont utilisés et il compte plus d’une centaine d’ethnies dont 24% sont catholiques, 18% sont musulmans, 17% font partie des églises chrétiennes zionistes, 18% pratiquent une autre religion et le reste de la population n’a tout simplement aucune religion.

Quand partir au Mozambique

Quand partir en Mozambique ?

Le pays bénéficie d’un climat tropical avec deux saisons distinctes. Entre les mois d’avril à octobre sévit la saison sèche amenant des températures plus fraîches oscillant entre 15 et 20°C (59 et 68°F) et un ciel souvent bleu doté d’un air sec. La saison humide sévit le reste de l’année soit entre les mois de novembre et mars. Les températures sont plus élevées oscillant autour des 26 et 31°C (78 et 87°F) amenant de fréquentes précipitations. Les pluies peuvent parfois prendre l’allure de cyclones ou de pluies torrentielles comme ce fut le cas au début des années 2000 forçant l’évacuation de près d’un million d’habitants.

Tourisme au Mozambique

Les plages paradisiaques du Mozambique

Le Mozambique est méconnu par l’industrie touristique. Ces paysages de carte postale au parfum d’aventure sont le principal attrait connu des autres pays. Cette ancienne colonie portugaise frappée par une sanglante guerre civile a pansé ses plaies et a commencé à se reconstruire lentement. Son potentiel touristique est énorme. Comme le tourisme de masse n’a pas encore envahi le pays, ses plages et ses nombreuses îles à l’atmosphère mystérieuse et au caractère unique sont à découvrir.

Deux facettes du pays s’offrent aux visiteurs. Le Nord, même s’il est plus pauvre, invite à la rêverie avec ses ruelles pavées et ses banlieues indiennes, arabes et européennes tandis que le Sud offre le modernisme et la vie animée de la capitale Maputo où toutes les richesses du pays y sont concentrées. Le Nord est une terre d’aventure sauvage tandis que le Sud possède une animation moderne bouillonnante.

Avec plus d’un million et demi d’habitants, la capitale offre une version moderne et animée du pays. Elle possède entre autre un riche patrimoine colonial créé de toutes pièces après l’arrivée des européens. De nombreux vestiges de l’époque coloniale peuvent être admirés au Fort portugais datant du XVIIIe siècle. Le Fort, devenu aujourd’hui un musée militaire, abrite entre autres les statues de Mouzinho de Albuquerque et d’Antonio Enes.

Maputo, capitale du Mozambique

Autre vestige du passé, la gare de Maputo a conservé deux locomotives à vapeur. Datant du XXe siècle, elles peuvent être visitées à la gare qui fut conçue à l’époque par Gustave Eiffel. Autre création de Gustave Eiffel, la Maison de Fer datant du XIXe siècle qui est composé de fer uniquement d’où lui provient d’ailleurs son nom. Elle était au préalable destinée au gouverneur général du pays mais une fois terminée elle ne fut jamais habitée car elle se révéla inadéquate à la chaleur du pays.

Au bout de la baie de Maputo, l’île d’Inhaca est accessible par bateau ou par avion. La partie sud-est de l’île abrite même une réserve naturelle. L’île de Xefina est également sur la baie de Maputo; plus petite que celle d’Inhaca, elle est située à l’embouchure du fleuve Incomati. Séparée par une baie, la petite ville de Catembe fait face à Maputo.

Un peu plus à l’ouest de la capitale se trouve la ville de Namaacha. Reconnue pour ses chutes d’eau et ses magnifiques églises coloniales, la ville est située à la frontière du Swaziland.

Autres régions du Mozambique à faire

La province d’Inhambane est située le long de la côte au sud-est du pays. Ancien comptoir commercial des Portugais, la région vit principalement de l’agriculture locale. Les touristes y sont grandement attirés par ses nombreuses plages. Toujours dans la province d’Inhambane, l’archipel de Bazaruto et ses cinq îles composées de dunes et de zones marécageuses offrent entre autres la possibilité d’y observer des baleines à bosse, des crocodiles, des antilopes, des singes et des tortues. Le dugong, animal très rare, est également présent dans l’archipel. Au sud du pays, la province de Gaza offre ses magnifiques stations balnéaires en bordure de l’océan indien.

Le Nord du pays est le carrefour des civilisations européennes, indiennes, arabes et bantoues. L’île du Mozambique dans la province de Nampula a subi un léger abandon mais elle connaît un nouvel essor et revit lentement surtout au niveau culturel. L’île est classée par l’UNESCO comme patrimoine mondial. L’île témoigne encore aujourd’hui de l’influence portugaise de l’époque tant par le style des maisons, le pavement des rues, les façades des monuments et l’intérieur des églises.

En longeant la route reliant Nampula à Angoche, il est possible d’y apercevoir les différentes communautés vivant dans les villages typiques du pays. La Communauté de Sant’Egidio est présente dans plusieurs villages vivant ainsi près des pauvres, des prisonniers et même des lépreux dans ces régions souvent oubliées par la masse. Les peuples locaux y apprécient grandement toute l’aide reçue par la Communauté.

Planifiez votre séjour au Mozambique

Plus de raison de visiter le Mozambique. Une incroyable destination vous attend! Si vous avez planifié vos prochaines vacances dans ce pays, il voudra prévoir certaines choses avant de partir en voyage :

  • Visa
  • Argent local
  • Vaccin à jour

Il est également préférable de connaître un peu sur les lois et les règlements locaux comme sur l’usage des graines marijuana afin de vous éviter quelques situations périlleuse durant votre voyage. N’oubliez pas, le Mozambique est une incroyable destination touristique des plus unique en Afrique.