header image
standard-title Nicaragua, des crises à surmonter pour devenir une destination LGBT attractive Découvrir la scène gay du Nicaragua

Nicaragua, des crises à surmonter pour devenir une destination LGBT attractive

Découvrir la scène gay du Nicaragua
 id=

Si le Nicaragua n’affiche pas encore une scène gay dynamique, cela pourrait bien changer un jour. Le Nicaragua a tout pour plaire aux touristes homosexuels : magnifiques plages, paysages incroyables, des îles idylliques et une capitale vibrante. Le Nicaragua ne possède qu’une petite scène gay. Elle se trouve dans la capitale, Managua. Quelques bars, quelques restaurants ou encore quelques hôtels s’affichant un peu plus gay friendly.

Depuis 2008, avec un changement des les droits LGBT, le Nicaragua a changé complètement de visage et devenant ainsi, plus gay friendly. C’est aussi le cas de la population face à la communauté LGBT. Toutefois, le dynamise de la scène gay n’a pas suivi et les touristes homosexuels non plus. Cela devrait changer dans les prochaines années.

Des ressources minérales (or) et agricoles (café, sucre, viande), une appartenance aux zones de libre-échange Amérique centrale / États-Unis et Amérique centrale/UE et enfin des flux importants de remises des expatriés permettent au pays d’accroître son développement. Néanmoins, d’importantes crises institutionnelles sont à résoudre : la corruption (151/180 au classement Transparency International), et l’environnement des affaires largement en-deçà de la moyenne régionale (142/190 pays dans le Doing Business 2020). Le pays doit se trouver un nouveau souffle.

Alors que le soulèvement populaire commencé en avril 2018 a été réprimé avec force Daniel Ortega (Frente Sandinista de Liberacion Nacional) au pouvoir depuis 2016, une sortie de crise est peu probable. Les négociations entre le pouvoir et l’opposition sous l’égide de l’Église catholique sont dans l’impasse alors que continue la répression par des milices des manifestants demandant le départ de Daniel Ortega et de sa femme, la vice-présidente Rosario Murillo. Il est probable que Daniel Ortega se présente pour un nouveau mandat aux élections de novembre 2021 ou que sa femme se porte candidate pour lui succéder. Dans ce contexte, les relations avec la communauté internationale devraient rester tendues alors même que le pays se doit de trouver de nouveaux alliés face aux difficultés rencontrées par les autres membres de l’Alliance bolivarienne (Venezuela, Cuba, Bolivie). Les relations avec Taïwan devraient jouer un rôle très important, alors que se joue avec la Chine un jeu d’influence dans la région.

Widget Area  |  Info: There are no widgets in selected area, add some please.



Hébergements gay sur Paris

Loading…