header image
standard-title Goûter la Nouvelle-Zélande Bien manger en Nouvelle-Zélande

Goûter la Nouvelle-Zélande

Bien manger en Nouvelle-Zélande
 id=

La Nouvelle-Zélande est reconnue pour être une destination gay friendly. Si elle n’attire pas autant de touristes que d’autres destinations, c’est sans aucun doute parce que la Nouvelle-Zélande est particulièrement loin. Le pays offre plusieurs destinations à faire. Si vous restez que quelques jours, trois destinations gay à faire en Nouvelle-Zélande est le minimum pour ce pays. Toutefois, si la distance de vous dérange pas trop, c’est la destination à faire une découvrir la bonne cuisine. Imaginez-vous, bien manger dans un restaurant gay friendly en Nouvelle-Zélande. Cela pourrait bien vous arriver!

Gastronomie de la Nouvelle-Zélande

Gastronomie de la Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande attire de plus en plus d’amateurs de gastronomie et de bons vins. Européens, Asiatiques et quelques courageux Québécois venus du «Grand Nord» y font des découvertes surprenantes. Et toujours dans un décor naturel béni des dieux.

Les régions de Hawke’s Bay et de Malborough, au centre du pays, connaissent un essor touristique majeur grâce à leurs vignobles – près d’une centaine – dont certains parmi les nouveaux venus offrent des chais et des restaurants à faire rougir d’envie les vignerons de Bordeaux.

En prime, on est à moins d’une heure des plus belles plages ou des imposantes montagnes néo-zélandaises. Il faut bien garder la forme après une bonne journée de dégustation…

La région de Hawke’s Bay, dans le sud de l’île du Nord, est considérée comme la corbeille de fruits de la Nouvelle-Zélande.

Pas surprenant car Dame Nature est fort généreuse avec ce petit territoire où le soleil brille abondamment. Les maraîchers l’ont compris il y a longtemps. Partout où l’on regarde, on aperçoit des arbres fruitiers: pommiers, abricotiers, poiriers, pruniers, oliviers, etc.

Le plaisir de faire ses provisions de fruits frais en sillonnant les routes de la région. Je salive encore en pensant à ces petits sacs de cerises (griottes et bigarreaux) que des cultivateurs vendent le long des chemins.

Mettant à profit un microclimat chaud et sec ainsi que des sols variés, les vignerons de Hawke’s Bay cultivent aussi les cépages les plus connus: cabernet sauvignon, chardonnay, sauvignon blanc, merlot. Mais la spécialité du coin, c’est le pinot noir – le cépage chéri en Bourgogne. Cependant, oubliez les aubaines: il faut débourser au moins 20 euros pour une bonne bouteille de ce vin délicieux aux accents de fruits noirs.

Certes, les installations ternes et sans élégance de quelques vignobles n’ont rien pour séduire les visiteurs. On trouve néanmoins quelques bijoux. Comme la Mission Winery, près de Napier, ville principale de Hawke’s Bay. Plus vieux vignoble de Nouvelle-Zélande, Mission nous accueille dans un vieux monastère qu’on a converti en un resto reconnu partout en Océanie.

Les amateurs d’architecture et de cuisine avant-gardiste succomberont plutôt pour les domaines Sileni Estates et Craggy Range.

Cette dernière propriété viticole, construite il y a trois ans à peine par un milliardaire australien, vaut le détour. Entrer dans le chai principal de Craggy Range, c’est pénétrer dans un château du XXIe siècle, avec ses structures en acier et ses immenses fenêtres qui contrastent avec les planchers en pierre et les murs de bois nobles. Et la propriété est ceinturée par les falaises dorées du mont Te Mata Peak. Et dire que le proprio de Craggy Range ne vient faire un tour sur ses terres «que deux fois pas an», m’a-t-on dit lors d’une visite en décembre. La vie est si injuste.

Trêve de dégustation. On file ensuite vers la plage de Waimarama pour le bain de 16 h. Après une randonnée d’une demi-heure sur une route en gravier, nous y sommes. En cet après-midi ensoleillé où le mercure frôle les 25 degrés Celsius, nous sommes au moins… quatre ou cinq chanceux sur une plage de deux kilomètres. Quelle cohue!

Un mot en terminant sur Napier. Cette petite ville de 56 000 habitants a été complètement détruite par un séisme meurtrier en 1931. Elle fut reconstruite dans le style Art déco en vogue à l’époque. Les bâtiments aux teintes pastel et aux lignes sobres font la fierté des Néo-Zélandais.

Napier possède aussi un aquarium remarquable où les visiteurs peuvent circuler dans un tunnel de verre pour examiner de près des requins. Heureusement, on y voit aussi une variété de poissons plus colorés… et nettement plus sympathiques.

Widget Area  |  Info: There are no widgets in selected area, add some please.



Hébergements gay sur Paris

Loading…