Située au sud-ouest de l’île du Nord sur le détroit de Cook au centre du pays, Wellington est la capitale de la Nouvelle-Zélande. Comme bien des grandes villes, la capitale s’étend bien au-delà de son administration territoriale. Les régions rurales, les villes, la Wairarapa, la chaîne des monts Rimutaka et la Kapiti Coast sont toutes incluses dans l’aire urbaine de la grande région de Wellington. Le siège des départements d’État, du ministère et du parlement se situe dans la capitale. Même si les principales institutions financières sont réparties entre la capitale et la ville d’Auckland, Wellington demeure le centre politique du pays. La capitale accueille également la scène artistique, la culture très forte des cafés, l’industrie cinématographique et une scène théâtrale importante.

Selon la légende, la région fut découverte par Kupe, cet explorateur polynésien historique ou mythique, au Xe siècle. La colonisation européenne arriva au pays sur le navire Aurora avec La New Zealand Company, ayant comme mission de coloniser la Nouvelle-Zélande. Toujours selon la légende, les premiers colons auraient érigé leurs maisons à Pétone (Britannia à l’époque) mais ils durent se déplacer vers un terrain plus élevé car le premier endroit choisi était trop marécageux pour s’y installer. La capitale possède donc aujourd’hui des rues grimpant le long des collines dû à ce déplacement. Auckland fut d’abord la capitale établie en 1841 par William Hobson qui se trouva désistée de son titre par la suite au profit de Wellington par Alfred Domett en 1863. Domett affirma qu’il était nécessaire que la capitale soit établie dans une localité plus appropriée sur les rives du détroit.

Cette capitale est la plus isolée de la planète et la plus australe. Elle est également la plus peuplée du pays et ne peut malheureusement plus se développer davantage dû au peu d’espace disponible entre les monts environnants et le port. Le développement du pays tend à se déplacer aux autres villes de l’aire urbaine de la région de Wellington.

Tourisme à Wellington

La capitale fut ainsi nommée en l’honneur du premier duc de Wellington, Arthur Wellesley qui fut victorieux à la bataille de Waterloo. En langage maori, la ville possède deux noms; Te Whanganui-a-Tara signifiant ‘’le grand port de Tara’’ et Poneke étant une traduction phonétique de ‘’Port Nick’’, ancien surnom du port. La ville étant régulièrement soumise à de forts vents causés par son emplacement, elle porte également le surnom de ‘’Windy Wellington’’.

La capitale de la Nouvelle-Zélande arrive au douzième rang sur le classement Mercer des meilleures villes où il fait bon vivre. La langue principalement utilisée est l’anglais. Elle arrive ainsi au quatrième des villes dont la langue principale est celle de Shakespeare.

Avec son climat océanique, Wellington connaît des étés frais et des hivers doux accompagnés de précipitations réparties de façon régulière sur toute l’année. Les saisons sont inversées comparativement à celles en Amérique. L’été sévit donc entre le mois de décembre et le mois de mars tandis que l’hiver s’étend du mois d’avril jusqu’au mois de novembre. Dépendamment de la saison, les températures oscillent entre 10 et 20°C (50 et 68°F) au cours de l’année.

Tourisme à Wellington

Guide gay de Wellington

La capitale de la Nouvelle-Zélande, comme le reste du pays, est une ville de nature. Située au cœur d’une baie, entre les collines boisées et le port, les amateurs de randonnée et de promenade en nature y sont agréablement servis. Les paysages extraordinaires des collines vertes offrent de magnifiques possibilités aux randonneurs. Les superbes paysages du pays attirèrent d’ailleurs les producteurs de la trilogie ‘’Le Seigneur des Anneaux’’ où furent tourné et produit les trois célèbres films. Weta, studio du réalisateur de la trilogie Peter Jackson, est d’ailleurs situé dans la capitale. Wellington accueille les bâtiments gouvernementaux, comme toute bonne capitale, mais également de nombreuses boutiques très luxueuses, des cafés très animés et une vie nocturne exaltante. La nature combinée au luxe, aux sorties nocturnes et à la forte culture des cafés donnent à Wellington un caractère très particulier.

Afin de profiter pleinement d’une vue extraordinaire sur la ville, le petit funiculaire de Wellington est le moyen par excellence. Depuis plus de cent ans, il relie quotidiennement les banlieues recouvrant la colline au centre de la capitale. Il faut absolument monter et monter jusqu’à la descente à son terminus afin d’y admirer une vue à couper le souffle sur Wellington.

Il est possible de visiter les bâtiments principaux du Parlement de la capitale. La bibliothèque et le Parlement sont ouverts au public. Il est par contre impossible de visiter ‘’The Beehive’’ cet étrange bâtiment ressemblant à une ruche d’abeille de l’extérieur. La visite pourra être agrémentée d’une pause verdure, le Parlement disposant d’un très bel espace vert conférant au site un aspect naturel très agréable.

Toujours pour combler les amateurs de la nature, le jardin botanique de la ville offre 25 hectares de forêt indigène protégée. Avec ses multiples variétés d’espèces et son jardin étendu de Rose, le jardin est classifié comme jardin d’importance nationale par l’Institut Royal de l’Horticulture du pays.

Autre endroit magnifique le Te Urewera National Park, situé en plein centre de l’île du Nord, abrite une extraordinaire forêt primitive ainsi qu’une tribu maorie habitant le parc depuis des siècles. De nombreux sentiers y sont balisés afin d’atteindre le lac Waikaremoana occupant tout le centre du parc.

Les amateurs de ski, de randonnée et d’alpinisme seront servis au Tongariro National Park. Avec ses trois volcans en activité trônant au centre du parc, Tongariro est un véritable terrain de jeux où il est possible de skier en hiver, de pratiquer l’alpinisme en été et d’y effectuer des randonnées toute l’année. Le parc fut le premier inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le côté européen de la capitale se retrouve dans sa culture des cafés. Ce mouvement culturel européen se retrouve partout dans la ville. L’expression ‘’culture des cafés’’ évoque les artistes utilisant les cafés pour leur création. Cette culture prit naissance au XIXe siècle en Europe lorsque les salons aristocratiques furent délaissés par les écrivains et les artistes ayant trouvé refuge dans les cafés pour la création de leurs œuvres. Dû à sa colonisation européenne, Wellington accueille donc sa propre culture des cafés possédant même plus de cafés par personne que la grande ville de New York.

Tourisme gay à Wellington

Destination gay de Wellington

La ville de Wellington est sans contredit, la capitale de l’art, des boutiques mode et des bons restaurants de la Nouvelle-Zélande. Ici, les touristes homosexuels se sentent comme chez eux! Plusieurs voyageurs savent que la Nouvelle-Zélande est une incroyable destination gay friendly, mais peu savent à quel point que Wellington l’est. Cette ville qui ne dort jamais se découvre autant de jour comme de soir. Si vous aimez la vie de nuit, Wellington vous ne décevra pas! La scène gay de Wellington est bien connue pour ses bars et ses clubs gay parmi les plus populaires du pays.