Varsovie, la ville qui a été entièrement détruite au cours de la 2ème Guerre Mondiale, est aujourd’hui intégralement reconstruite. Cette reconstruction a permis à la ville de renaitre de ses cendres et de démarrer une nouvelle vie pleine d’espoir ! Son architecture est dorénavant moderne, ses avenues sont spacieuses et ses parcs verdoyants. Quelques monuments d’époque subsistent cependant et sont les témoins d’un lourd passé.

Lire + sur le guide gay de Varsovie

Aujourd’hui Varsovie attire de nombreuses industries et possède des universités renommées et un des quartiers d’affaires les plus modernes d’Europe qui font de la ville un pôle économique dynamique. La vie culturelle de la ville est tout aussi rythmée et Varsovie est fière de son Orchestre Philarmonique, de ses théâtres et de son Opéra.

La ville n’a pas fait que de se renouvelée, elle s’est aussi ouverte vers plus de tolérance envers la communauté gay. En effet, même s’il n’y a pas de véritable quartier gay, les établissements gay et gay-friendly sont bien présents. Preuve de cette ouverture d’esprit : Les Euro Games 2010 se sont déroulés dans toute la ville et ont entrainés avec eux tous les polonais et des gay venus de toute l’Europe dans des festivités hautes en couleurs !

Guide gay de Varsovie

Destination gay de Varsovie

La ville de Varsovie est sans aucun doute, la destination la plus gay friendly de Pologne, même si la ville se classe loin des villes les plus ouvertes en Europe. N’oublions pas que la Pologne est un pays conservateur et la question des droits LGBT reste encore à ce jour, une source de préoccupation pour les homosexuels qui y habitent.

Comme pour les autres grandes villes de Pologne, la scène gay de Varsovie reste discrète. On y retrouve d’excellents établissements comme des bars, clubs et saunas, mais en petits nombres. C’est pareil pour les hébergements qui mettent de l’avant qu’ils accueillent la communauté gay.

Les choses vont peut-être changer dans les prochaines années. La jeunesse prend sa place et demande d’avoir une vision plus ouverte sur le monde, ce qui fait contraste aux homosexuels plus âgés qui restent dans le placard encore aujourd’hui.