La Polynésie française fait rêver les voyageurs qui souhaitent vivre l’expérience des îles. Pourtant, bien des touristes s’arrêtent au prix et ne continuent plus leurs recherches afin d’y trouver une bonne affaire. Il est vrai que pour se rendre à Tahiti, le coût n’est pas à la portée de toutes les bourses. C’est surtout les frais du transport qui font grimper le budget de ces vacances inoubliables.

Pourtant, la Polynésie française a tant à offrir aux touristes, surtout pour les gays et lesbiennes. Malgré le fait que l’île n’a pas beaucoup d’installations pour cette clientèle, l’atmosphère chaleureuse et les décors à couper le souffle font de cette destination un lieu paradisiaque pour tous. Voici quelques trucs et astuces pour découvrir la Polynésie française à moindre coût.

Logement abordable

Dans toutes les brochures que l’on présente sur la Polynésie française, on nous fait découvrir le monde idéal dont tous aimeraient vivre comme expérience. Toutefois, ce qui n’est pas dit dans les brochures, c’est que les coûts de ces hébergements de luxe sont hors de prix pour le plupart des gens. C’est un choix qu’à fait la Polynésie française afin de créer un véritable rêve autour de cette destination.

Pourtant, il existe à l’intérieur de l’île de nombreux endroit charmant et beaucoup plus accessible comme par exemple les maisons d’hôtes et les pensions (chez l’habitant). C’est vrai, cette situation est beaucoup moins glam qu’un hôtel sur pilotis au milieu de la mer, mais vous pouvez quand même vivre dans un environnement tropical à beaucoup moins chère. Ainsi, vous pouvez vous attendre à payer entre 80$ et 120$ américain pour un confortable petit bungalow à quelques minutes des plages.

Ce choix d’établissement à moindre coût offre une option parfois peu réfléchie chez les voyageurs. Le fait d’être si proche des hôtes donnent la chance d’avoir une véritable immersion culturelle de l’île. Ce qui est doublement plus enrichissant.

Une île à votre image

Paris ne représente pas la France! Ce principe s’applique également à la Polynésie. Chacune des îles présente ses particularités: la culture comporte des milliers de visages. Bora Bora, Tahiti et Moorea, ce ne sont que quelques îles bien connues chez les voyageurs qui pensent à la Polynésie française. Pourtant, le pays compte 30 îles dispersées dans 5 archipels dont on peut découvrir ses terres.

Il y a des destinations très coûteuses comme Bora Bora qui en fait rêver plus d’un. L’île sœur de Bora Bora, Maupiti, beaucoup moins connue, mais aussi moins coûteuse, peut devenir une alternative budgétaire pour visiter cette région du monde. D’autres îles sont également à découvrir et qui proposent une situation budgétaire beaucoup plus intéressante comme Raietea, Tahaa, Mataiva, Tikehau, Nuku Hiva, Ua Huka, Ua Pou, Raivavae et Rurutu.

Découvrir les saveurs sans en perdre son portefeuille

Qui dit île paradisiaque, dit gastronomie luxueuse. Pourtant, il est possible en Polynésie française de manger raisonnablement à des prix avantageux. Rien ne dit que l’on peut se gâter un soir ou deux et manger dans un restaurant à cinq services. Le jour, il existe de bons petits snacks au coin des rues des centres-villes où l’on peut manger de bons petits sandwichs et des salades. Pour ceux qui souhaitent mieux découvrir les saveurs locales de la Polynésie française et qui ont opté pour un logement de type pension, l’hôte offre parfois le repas pour une somme située entre 20 et 30$ américains. Ce même repas en restaurant pourrait coûter facilement le double.

Les saisons de la Polynésie française

Bien entendu, la haute saison fait grimper les prix. Il existe des saisons moins coûteuses, mais toutes aussi magiques à découvrir. Les coûts augmentent dangereusement en juillet et août. Cette situation revient également lors de la période de Noël et de la nouvelle année. La meilleure période pour visitée Polynésie française tout en ayant du beau temps et des coûts plus raisonnables sont les mois d’avril à juin ainsi que de septembre à novembre. À noter que cette tendance tend à se généraliser partout à travers le monde.

La Polynésie française pourrait bien être à la porter de la main de bien des voyageurs. Quelques recherches suffisent afin de trouver un hébergement plus abordable et quelques essais pour comparer les prix des billets d’avion. L’important, c’est d’éviter les intermédiaires et de prendre votre voyage en main. Qui a dit que le paradis coûtait chère?