Chef-lieu du district national du pays depuis 1932, Santo Domingo est la capitale de la République Dominicaine. Dans le Nouveau Monde, la ville fut le premier siège du pouvoir espagnol et elle est le plus vieux site habité sans discontinuité du peuplement européen en Amérique. Elle fut fondée à partir de 1496 jusqu’en 1502. Son nom lui fut donné en l’honneur du fondateur de l’ordre dominicain, Saint-Dominique de Guzman. Santo Domingo est située sur la côte sud de l’île d’Hispaniola à l’embouchure de la rivière Ozama sur la mer des Caraïbes et elle compte plus de 2 500 000 habitants.

Après l’arrivée de Christophe Colomb en 1492, La Navidad (première colonie) s’installa dans le nord de l’île. Malheureusement les indiens Taïnos massacrèrent les premiers habitants de l’île. La Isabela fut la deuxième colonie. Le mauvais emplacement choisi fut durement touché par les forts vents du nord, l’insuffisance pour le mouillage des bateaux et le manque d’eau potable. Tous ces éléments laissèrent croire aux habitants qu’ils étaient responsables des malheurs dont les Européens furent victimes comme les nombreuses épidémies dont ils étaient atteints. Tous ces malheurs incitèrent la construction de Nueva Isabela au sud de l’île. Elle fut fondée en 1496 par le frère cadet de Christophe Colomb, Bartolomeo Colomb.

Santo Domingo

Cette nouvelle ville fut soumise à un terrible cyclone qui la ravagea entièrement. Le gouverneur Nicolas de Ovando décida alors de construire une autre nouvelle ville sur l’autre rive qui fut nommée Santo Domingo de Guzman. La zone coloniale d’aujourd’hui provient du plan en damier de cette nouvelle cité de l’époque. Le plan fut ainsi à l’origine de la majorité des villes du Nouveau Monde. C’est en 1508 que la Santo Domingo obtint son statut officiel de ville sous le roi d’Espagne Ferdinand II d’Aragon. Elle devint alors le siège de la vice-royauté des Amériques. La ville connut plusieurs batailles au cours de son histoire mais le pays obtint tout de même son indépendance en 1844.

Étant située entre le tropique du Cancer et l’équateur, l’île est soumise à un climat tropical tempéré. La ville compte deux saisons des pluies, la première en mai et juin et la deuxième en octobre et novembre. Même si la saison sèche est le meilleur temps pour visiter la ville, les saisons de pluie ne sont pas non plus catastrophiques. Il y pleut régulièrement mais sans trop d’intensité. Les températures oscillent généralement entre 28 et 31°C (82 et 88°F) dans la journée. Les nuits sont généralement un peu plus fraîches, surtout en hiver.

Tourisme à Santo Domingo

Guide gay de Santo Domingo

Avec sa vieille ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, Santo Domingo est la plus ancienne capitale du Nouveau Monde. Les endroits à visiter y sont nombreux mais la vieille ville avec son côté colonial est des plus agréables. Le coin le plus touristique de la ville est El Parque Colo. Avec sa magnifique cathédral Santa Maria du XVIe siècle, El Parque Colo est très joli même s’il est très achalandé, étant prisé par les touristes. Une multitude d’églises, de monastères et de demeures superbes bordent plusieurs rues historiques de la ville. De nombreux musées et le quartier des commerces se retrouvent dans la ville nouvelle qui devrait ravir les visiteurs de l’île.

On y retrouve la plus ancienne enceinte militaire de toute l’Amérique. Érigée en 1502, la Forteresse Ozama est le plus haut édifice de la ville. Cet imposant édifice est très majestueux et impressionnant.

Berceau de l’histoire de la famille des Colomb en Amérique, la capitale offre aux visiteurs un voyage dans le temps avec la maison de la Bastidas, le monastère des Dominicos, les résidences de Don Diego Colomb (fils de Christophe) et autres membres de la famille, la première cathédrale en Amérique, la maison des Jésuites et bien d’autres. La ville offre à ses visiteurs un mélange d’histoire et de passion au rythme du merengue. Son esprit libre d’aventure, son soleil, son centre politique et culturel ainsi que ses nombreuses pièces de musée offrent aux touristes une ville historique sous le soleil. Elle combine ainsi les joies de la plage, du bronzage et du soleil aux multiples événements historiques ayant pris place dans ses lieux.

Évidemment on ne passe pas au pays sans profiter du soleil et de ses magnifiques plages. Non loin de la capitale, la ville de Punta Cana possède les plus belles plages de sable blanc et très fin du pays. Ses eaux transparentes et tranquilles, ses millions de palmiers, sa barrière de corail entourant la côte et ses cocotiers attirent de nombreux touristes à chaque année. La zone étant très appréciée des voyageurs, elle dispose d’une très grande capacité hôtelière et les plages y sont généralement très prisées par les touristes amateurs de soleil et de bronzage. Même si Santo Domingo est la capitale, Punta Cana est reconnue comme le pôle d’attraction touristique au pays.