header image
standard-title Saba: l’île des Caraïbes pour les couples homosexuels

Saba: l’île des Caraïbes pour les couples homosexuels

 id=

Connaissez-vous l’île des Caraïbes Saba? C’est l’une des îles les plus gay friendly de la région. Même si la scène gay de Saba est encore très petite, les touristes homosexuels aimeront l’atmosphère friendly que l’on y retrouve. Saba, petite île de l’archipel des Caraïbes peu connu des touristes! Découvrons cette île où l’homosexualité est bien accueillie.

La scène gay de Saba

La scène gay de Saba

Saba est l’île sœur de Saint-Martin, à 45 minutes en ferry ou à 10 minutes de vol. C’est l’une des plus petites îles habitées des Caraïbes, à seulement cinq miles carrés. Sa surface terrestre est principalement constituée du volcan inactif (pour le moment) appelé Mount Scenery. À 877 mètres d’altitude, il s’agit du point culminant du «royaume» néerlandais ou de l’un de ses territoires. Saba, y compris le minuscule îlot au large de Green Island, est devenue une municipalité territoriale spéciale après la dissolution des Antilles néerlandaises en 2010.

Vie gay? «Saba n’est pas un foyer d’activité gay. Il n’y a pas un seul bar gay, mais les visiteurs LGBT ont pris note de l’esprit d’accueil et des trésors sous-marins de l’île. Les prestataires de services hôteliers de l’île estiment qu’environ 80% des visiteurs viennent à Saba pour mettre une combinaison et une vie égale en mer, y compris des groupes de plongeurs gays et lesbiennes organisés par des voyagistes gays.

L’île est une sorte d’endroit où il fait bon vivre et qui invite à développer des attitudes favorables aux homosexuels, ainsi qu’à des entreprises, des centres de villégiature, des hôtels et des villas à la location gays. «C’est tout ce que les soirées sur le circuit n’offrent pas, dit Paul Cizek, propriétaire de Tropics Café, l’ un des restaurants préférés de l’île, avec son partenaire Chris Fries. «C’est pour les voyageurs gays qui ne recherchent pas une atmosphère de fête.» Le couple, ancien agent immobilier de la région de Washington, DC, s’est installé à Saba en 2008 après y avoir passé des années. Les deux hommes sont effusifs sur l’île. Mais ils font également très attention à décrire Saba comme une destination discrète pour les touristes gays. « C’est un endroit conservateur », dit Fries, « en ce sens que c’est un paradis paisible avec ses propres valeurs. » (OutTraveler 2009)

Un autre admirateur jubilant a affirmé: «Elle se bat pour l’île la plus gay de toutes les Caraïbes. Son slogan: La reine intacte. Ici, il y a des résidents LGBT confortables, un commissaire ouvertement homosexuel, un directeur du tourisme et un membre du conseil de l’île, qui veulent tous légaliser le mariage homosexuel, ce qui, étant donné que Saba est sous la juridiction des Pays-Bas, jour maintenant.  »

Gay Saba

En raison du relief escarpé, vous pourrez admirer de nombreux panoramas magnifiques sur le feuillage dense et les mers bleu-vert. Saba est un endroit tranquille où un visiteur va se détendre. Il n’y a pas de longues plages de sable (ou nudistes) et pas de discothèques branchées. Mais, il existe des zones de cocktail décontractées en milieu rural, des quartiers populaires et des établissements de restauration savoureux qui sont «typiquement caribéens».

OutTraveler (magazine de voyages gay) a écrit: «Dans l’ensemble, il n’ya pas grand chose à faire ici, à part plonger ou faire de la randonnée et s’éloigner de la foule, mais c’est le but: repos et romance. Installez-vous au Queen’s Gardens Resort , un établissement confortable et néanmoins rustique de 12 suites offrant une vue splendide sur la mer, géré par un charmant couple hollandais dont le personnel est principalement néerlandais et américain. Les habitants sont sympathiques et détendus. Randonner sur les falaises de la forêt tropicale est revigorant. Marcher sur l’île est à ne pas manquer! Et la plongée sous-marine!

La ville principale et la capitale de Saba est étrangement appelée The Bottom , la première étape du chemin menant du port de Saba à Fort Bay au reste de l’île. Il compte environ 500 habitants sur un total de 1 424 habitants. The Bottom abrite les bureaux du gouvernement, un hôpital, une maison de retraite, un terrain de sport, trois églises, une bibliothèque, divers magasins et une université. The Bottom abrite également le carnaval de Saba, qui a lieu une fois par an en été, ainsi que le jour de Saba en décembre. Le néerlandais est la langue officielle, mais l’anglais est la langue principale parlée.

Le nom original de la ville était De Botte, ancien néerlandais pour “The Bowl”, en référence à sa position géographique dans une vallée entourée de collines variées. “The Bottom” est une corruption anglaise de ce nom.

Aux 17e et 18e siècles, ses principales industries étaient le sucre et le rhum, puis la pêche, en particulier la pêche au homard. Au 17ème siècle, on pensait que Saba était une cachette favorable pour les pirates jamaïcains. L’Angleterre a également déporté son peuple « indésirable » pour vivre dans les colonies des Caraïbes devenues pirates. Hiram Beakes, le pirate originaire de Saban, a déclaré: «Les hommes morts ne racontent pas d’histoires.» La navigation et le commerce légitimes sont ensuite devenus importants et beaucoup d’hommes de l’île ont pris la mer, période pendant laquelle la dentelle est devenue un produit important. fait par les femmes de l’île.

Visite de l’île de Saba

Saba île gay friendly des Caraïbes

Saba est une île néerlandaise située au nord des petites îles d’Antilles. On surnomme Saba la Reine immaculée (The Unspoiled Queen). Amusant pour certain, la principale ville de Saba s’intitule The Bottom. Facile d’y faire des jeux de mots pour les homosexuels qui s’y rendent.

Sans savoir pourquoi Saba est peu connu comparativement à d’autres destinations gay friendly tel que Puerto Vallarta au Mexique ou Manuel Antonio au Costa Rica, Saba est pourtant un lieu où il fait bon vivre pour les homosexuels et les touristes.

[tweet bird= »yes »]Saba : une destination gay friendly relaxante et différente! [/tweet]

Saba île gay friendly des Caraïbes

Le mariage homosexuel est légal, les préjugés pratiquement inexistants et les crimes homophobes sont assez rares. Cette île des Antilles si accueillante pour les homosexuels, en revanche, il n’y a pas de plage dédiée qu’à eux. Sur le sable fin doré, homosexuels et hétérosexuels s’y mélangent sans se sentir juger! Vous n’y ferez pas la fête comme à Ibiza! Saba offre un cadre chaleureux et tranquille pour les touristes qui souhaitent rechercher le repos absolu. L’île est faite en sorte de « rien ne faire », jour comme de soir.

Saba île gay friendly des Caraïbes

Saba est magique pour les couples homosexuels qui souhaitent du repos. Mais l’île comporte quelques désagréments qui au fil du temps, pourront peut-être évoluer :

  • L’accès en avion est parfois compliqué. Il n’y a pas de vol direct que très rarement. Il faut donc souvent faire des multiples escales comme par Saint-Martin.
  • L’accès Internet est parfois lent, inégal ou inexistant. Il faut donc s’armer de patience pour visiter Facebook et prendre ses messages.
  • Peu d’entreprises de l’île de Saba s’offrent une vitrine sur Internet. Il faut donc consulter les informations directement sur place plutôt que de le faire avant de partir.

Prêt à tomber en amour avec Saba?

Quand partir pour Saba

Pour bien planifier son départ, quelle saison partir et quel est le climat sur l’île de Saba:

Mois Température min. (°C)  Température max. (°C) Précipitation (mm)
Janvier 24 28 53
Février 23 29 25
Mars 23 29 20
Avril 24 30 28
Mai 25 30 20
Juin 26 31 25
Juillet 25 31 38
Août 25 31 21
Septembre 26 32 28
Octobre 26 31 107
Novembre 24 30 112
Décembre 24 29 99

Carte de Saba:

Crédit photo principale: ScubaBear68 (Flickr)
2e et 3e photo: ScubaBear68 (Flickr)
4e photo: candyschwartz (Flickr)

Widget Area  |  Info: There are no widgets in selected area, add some please.



Hébergements gay sur Paris

Loading…