Ce pays eurasiatique est situé en Asie et en Europe. Même si 97% du pays est situé en Asie, environ 17% de la population turque vit en sol européen. D’ailleurs Istanbul, la plus grande ville du pays, est majoritairement située en territoire européen. La Turquie partage ses frontières avec la Syrie, l’Irak, l’Iran, l’Azerbaïdjan, l’Arménie, la Géorgie, la Bulgarie et la Grèce. Cette république parlementaire est bordée par la Mer Noire, la mer Égée et par la mer Méditerranée. La Turquie est membre du Conseil de l’Europe, du G20, de l’OTAN, de l’OSCE et de l’OCDE.

Originaire d’Asie, le peuple nomade turc de l’époque a connu un mouvement continu d’émigration vers l’ouest du pays. Par la suite, ce fut le début de l’Empire Ottoman. Dû à l’impôt sur les non musulmans (haraç) de l’époque, de nombreux chrétiens arméniens, grecs ou slaves qui étaient pauvres et démunis choisirent de se convertir à l’Islam et devinrent alors ottomans.

Le turc est la langue officielle du pays et la majorité des habitants sont des musulmans, l’Islam étant la religion officielle du pays. Cependant la Turquie proclame la liberté de conscience et de culte tant et aussi longtemps que les lois turques ne sont pas transgressées par cette liberté.

Guide gay d'Istanbul

La Turquie est situé dans une zone tectonique très active. La faille nord-anatolienne située au nord du pays est extrêmement active. Deux chaînes de montagnes composent le pays, la chaîne pontique et les monts Taurus. Huit bassins hydrographiques sont situés en Turquie dont celui du Tigre et celui de l’Euphrate qui sont les plus importants. Les forêts d’arbres à feuilles caduques, de cèdres, d’épicéas et de pins recouvrent environ le quart du territoire turc.

Même s’il fait généralement chaud en été en Turquie, le pays est soumis à des microclimats défiant les prévisions météorologiques. Le climat varie donc selon les régions. Les régions intérieures sont marquées par des hivers plus froids avec de faibles précipitations tandis que la région pontique reçoit des précipitations fréquentes et abondantes avec des masses d’air très humides. Istanbul connaît généralement un été chaud et humide avec des averses orageuses fréquentes en soirée tandis que l’hiver offre un petit rafraîchissement et quelques averses de neige. Près de la Syrie, le climat ressemble plus à une fournaise durant l’été. L’Anatolie centrale est touchée par des étés chauds accompagnés de nuits fraîches tandis que ses hivers sont longs et très rigoureux.

Tourisme en Turquie

Guide gay de la Turquie

Vous avez choisi comme séjour gay friendly de visiter la Turquie? Quelle bonne idée! Ankara est la capitale du pays. Située au milieu de la steppe, cette immense métropole offre moins de magie que la grande ville d’Istanbul mais elle vaut tout de même le détour. Les vestiges byzantins du passé et les nombreux musées y sont très intéressants.

La Citadelle d’Ankara est tenue entre des remparts, datant de la période byzantine, construits à partir de pièces de marbre provenant de l’époque gréco-romaine. On y retrouve agréablement le charme d’un village ottoman. Débuté en 1944, le Mausolée d’Atatürk abrite le musée des objets personnels d’Atatürk. Avec son allée gigantesque bordée de lions, le Mausolée est plutôt imposant mais offre une allure légèrement dépouillée.

Le Musée des civilisations anatoliennes offre l’ensemble des civilisations et des cultures turques. La collection présente l’époque du paléolithique jusqu’à l’époque romaine. Il invite les visiteurs à connaître toute la tradition et l’héritage culturel des habitants de la Turquie. Le musée est situé au pied de la citadelle d’Ankara.

Même si Ankara est la capitale du pays, Istanbul en est la ville principale. La ville est un heureux mélange oriental et occidental. Les différents quartiers, les musées, les mosquées et les nombreux bazars font de la ville à un endroit à ne pas manquer.

Le merveilleux port naturel de la Corne d’Or (Halic) sépare la partie européenne en deux. Inspiration de Pierre Lotti (écrivain français), ce lieu favori offre une agréable promenade au milieu des parcs et des rues bordées de maisons anciennes, de synagogues et d’églises. Le quartier Eyup au centre de la Corne d’Or offre l’ancien café Pierre Lotti où il est possible d’y déguster un très célèbre café turc tout en contemplant la vue magnifique.

Créé en 1663, le Bazar Égyptien était originalement destiné aux marchands venus d’Égypte. Le Bazar Égyptien est le plus grand marché de la ville avec le Grand Bazar. Le marché aux épices est l’endroit idéal pour se procurer des loukoums tout en se régalant des odeurs entremêlées de thym, de vanille, de curry, de cannelle et de menthe.

La Mosquée Sainte-Sophie, le Grand Bazar, le Palais de Topkapi, la Mosquée Bleue et le vieil Istanbul sont d’autres exemples à mettre sur l’itinéraire lors d’un arrêt dans la grande ville d’Istanbul.

Bien évidemment, il est impossible de passer en Turquie sans prendre le temps de se prélasser dans un hammam. Le hammam est le nom véritable du très connu bain turc. Même si les Romains ont inventé le hammam, les musulmans l’ont adapté à leurs traditions en remplaçant l’eau stagnante par une eau courante. Cette agréable tradition turque est à ne pas manquer.

Tourisme gay en Turquie

Guide gay de Turquie

La Turquie attire de plus en plus de touristes homosexuels. Toutefois, il faut dire que la Turquie n’est pas une destination gay friendly pour autant. Si la capitale d’Istanbul est sans aucun doute une ville la plus ouverte du pays, certaines régions est toutefois plus fermé à accueillir des voyageurs gays et lesbiennes.

Il y a plusieurs raisons qui expliquent le fait que la Turquie attire les voyageurs homosexuels. Ici, on y retrouve des endroits incroyables dont il faut absolument « au moins une fois dans sa vie », autant du côté de l’Orient que tu côté de l’Occident. Imaginez-vous découvrir le littoral de la côte avec ses plages du sud du pays ou encore les paysages de la Cappadoce ou visiter Istanbul, c’est incroyable destination!

Si les paysages sont idylliques, derrière, se cache toutefois un fermé sur la question des droits LGBT. Si Istanbul est la ville la plus ouverte et la plus libérale du pays, la Turquie se rapproche des valeurs traditionnelles du Moyen-Orient. C’est pourquoi que l’on y retrouve la plus grande communauté LGBT de la Turquie à Istanbul. C’est un peu la même situation qu’Israël et Tel-Aviv.

Sur les faits, la Turquie n’interdit pas l’homosexualité. En réalité, c’est depuis l’Empire ottoman que l’homosexualité a été légalisée en 1858 devant ainsi un pays pionnier sur la question des droits LGBT. Au moment que la Turquie devient indépendante, l’homosexualité a été rapidement considérée comme légale. Toutefois, depuis 2016, le Président Erdogan essaie tant bien que mal de brimer la liberté d’expression, notamment sur la question de l’homosexualité. Puis, en 2018, la gay pride d’Ankara, capitale de la Turquie, a été interdite sous prétexte d’avoir une interdiction de toute activité LGBT dans le pays.

Dans un tel contexte, le Gay Voyageur recommande surtout de visiter Istanbul. La ville d’Istanbul est la destination gay numéro un de la Turquie. On y retrouve de nombreux établissements ouverts à la communauté LGBT dont des bars, des restaurants et des hôtels. Certains hôteliers d’Istanbul affichent clairement leur orientation sexuelle dans ce pays musulman. Istanbul propose même un quartier gay situé autour de Taksim et de Beyoglu. Ce quartier est celui le plus avant-gardiste de la ville et certainement la plus ouverte d’esprit quand il est question de l’homosexualité. Le quartier gay d’Istanbul est une excellente avenue pour trouver un hôtel avant de partir à l’aventure et à la découverte de la ville.

C’est dans le quartier gay d’Istanbul que l’on y retrouve la scène gay la plus dynamique et animée du pays. On y retrouve ainsi des bars, des hôtels, des restaurants mais aussi des boutiques comme Capilclinic. Vous pouvez ainsi tout trouver ce que vous souhaité au coeur de ce quartier des plus uniques au pays comme trouver les causes de l’alopécie.

Même si Ankara et la ville Izmir sont également deux autres destinations populaires de la Turquie, on n’y retrouve qu’une petite scène gay. Quelques endroits intéressants, mais sans plus. Les voyageurs homosexuels doivent faire attention, surtout quand ils sortent des grands centres touristiques.