Nous avons tous voyagé et séjourné dans des hôtels où le petit-déjeuner n’était vraiment pas satisfaisant. Et franchement, c’est dommage. Le petit-déjeuner sera le dernier souvenir que votre client aura de votre établissement. C’est le moment de la journée qui détendra les hommes d’affaires avant une réunion ; l’instant en famille que tout le monde adore avant de se lancer dans une journée de tourisme marathon.

Selon une étude réalisée par Coach Omnium, seulement 5% des clients déclarent ne jamais prendre de petit déjeuner lorsqu’ils séjournent à l’hôtel. Dans le même temps, on sait que presque un quart de la population française ne prend pas de petit déjeuner à la maison. Ainsi, les clients comptent sur l’hôtel pour avoir l’occasion de savourer un bon petit-déjeuner réalisé avec des produits différents et présents en abondance.

Je pense sincèrement qu’il faut que les hôteliers prennent la mesure de cette opportunité et commencent à réfléchir plus sérieusement à adapter leur offre petit-déjeuner pour capter plus de clientèle. En effet, toujours selon Coach Omnium, 42% des clients d’hôtel déclarent que leur choix d’établissement pourrait être influencé par un bon petit-déjeuner. De quoi réfléchir…

Quelques clés pour améliorer son offre petit-déjeuner

Ajouter votre établissement

Adaptez votre offre aux attentes des clients : le petit-déjeuner buffet. Vous pensiez que le petit-déjeuner continental en room-service était la nec plus ultra du petit-déjeuner ? Que nenni ! La star du petit-déjeuner d’hôtel reste le buffet. La profusion et le large choix des produits n’y sont pas pour rien ! En tous cas, j’aime ça quand je vais à l’hôtel : si j’ai envie de salé, j’ai la possibilité d’en trouver sur un buffet ; si j’ai envie des classiques céréales avec du lait, je peux aussi. C’est agréable car cela rend l’expérience unique pour le client. Pour ma part, ce n’est pas tous les jours que je me prépare des oeufs brouillés et des saucisses pour le p’tit dej ! Sans compter le fait que composer son plateau à sa guise est un plaisir non dissimulé par les clients.

J’ai travaillé dans des établissements de gammes différentes, du 2 au 5 étoiles, avec une clientèle business ou tourisme. La plupart des clients de ces hôtels étaient friands du buffet petit-déjeuner pour une autre raison : la convivialité du lieu. Ainsi, quelque soit le type de petit-déjeuner que vous proposez à vos clients, assurez-vous de choisir un endroit sympa dans l’hôtel. Beaucoup d’hôteliers font l’erreur de servir le petit-déjeuner dans un sous-sol peu éclairé ou dans un endroit tout simplement peu accueillant. Une ambiance plutôt festive et une luminosité suffisante (la lumière du jour étant l’idéal !) séduiront d’autant plus vos clients.

Choisissez des produits de qualité

Hôtels gay

Vous devez penser que j’enfonce une porte ouverte. Eh bien pas vraiment, en réalité. Comme je le disais en introduction, encore aujourd’hui, beaucoup trop d’hôteliers ne prennent pas assez en considération l’importance du petit-déjeuner. Souvent, des produits très peu qualitatifs sont utilisés par les professionnels . Pourquoi ? Pour réduire les coûts au maximum, bien entendu. Il n’y a pas meilleure idée pour casser l’image d’un établissement hôtelier. Continental ou buffet, peu importe ! Proposer des produits de qualité est essentiel pour une prestation petit-déjeuner réussie. Et souvenez-vous que le petit-déjeuner joue un rôle prépondérant dans le choix d’un hôtel !

Réduire les coûts au maximum n’est donc pas une bonne idée. J’ai travaillé pour un hôtel qui utilisait les viennoiseries de la veille et ajoutait de l’eau au jus d’orange pour rentabiliser le petit-déjeuner. Résultat : une véritable catastrophe en terme de fidélisation et d’acquisition de nouveaux clients… et donc de rentabilité. Veillez surtout à ce que les produits de consommation courante comme les jus de fruits, le café, le thé ou le pain soient de bonne qualité, voire d’une qualité supérieure à ce que l’on peut trouver dans le commerce. Vous marquerez beaucoup de points !

Le merchandising : élément clé pour le taux de captage de votre petit-déjeuner

Gîtes gay

Le merchandising ou marchandisage en français – je trouve ce mot très laid, donc je préfère, pour une fois, utiliser le mot anglais, les amis de la langue française ne m’en voudront pas 😉 – est l’art de mettre en valeur des produits à des fins commerciales. En gros, pour un petit-déjeuner, il s’agit de rendre le pain et les viennoiseries plus beaux que beaux, le bacon aussi brillant et appétissant que possible et le jus de fruits tellement alléchant que les clients ne pourront pas s’empêcher de le goûter.

Il existe plusieurs techniques de merchandising pour un petit-déjeuner buffet. Lorsque j’ai travaillé au sein d’un hôtel 2 étoiles, la mise en valeur de son petit-déjeuner était… inexistante. J’ai donc proposé à la propriétaire plusieurs solutions très simples qui ont fait augmenté son taux de captage de plus de 42 % en quelques semaines seulement. Et je dis ça en toute modestie, bien sûr 🙂

Tout d’abord, les miroirs sont vos amis. Placer des miroirs derrière votre stand donnera l’illusion à vos clients que les produits sont présents en surabondance. Bien sûr, il ne s’agit pas de placer deux baguettes et 3 croissants pour que le miroir fonctionne : ce n’est pas un miroir magique ! En revanche, si vous proposez une quantité suffisante de produits et que vous placez le miroir en plus, l’effet sera immédiat.

L’éclairage de la salle est très important ; celui des produits l’est tout autant ! Une lumière colorée plutôt que la classique ampoule blanche mettra en valeur vos produits plus que vous ne pouvez l’imaginer. Des spots lumineux peuvent être placés partout sur votre buffet. Surtout, évitez les zones d’ombre : le client n’aura pas envie de le manger. Ah, les mystères de l’inconscient…

Organisez votre buffet de manière à ce que les produits qui ont une faible durée de conservation soient le plus mis en valeur, afin que les clients s’orientent vers ceux-ci. Les oeufs brouillés, par exemple, pourront bénéficier d’un éclairage plus éclatant. Vous pourrez également les placer en hauteur afin qu’ils soient visibles de n’importe quel endroit de la salle de petit-déjeuner.

Le merchandising, c’est tout un art… Souvent, il faut faire plusieurs tests pour trouver la bonne formule. Faites tester par des personnes extérieures ou demandez tout simplement l’avis de vos clients, ils n’en seront que plus contents !

En conclusion… La rentabilité de votre petit-déjeuner dépend de vous !

Il est très important pour moi de vous faire comprendre que le petit-déjeuner buffet n’est pas un gouffre financier, malgré les idées reçues qui persistent. La rentabilité d’un buffet ne dépend vraiment que de vous.

Bien sûr, si vous êtes un établissement qui dispose de peu de chambres et donc d’un flux de clientèle réduit, je vous conseillerais d’opter plutôt pour le petit-déjeuner continental. Néanmoins, il faut toujours garder en tête que vous devez satisfaire les besoins de vos clients avant tout. Tout en restant rentable, évidemment. Si vous n’avez que 20 chambres et que vos clients demandent un buffet, adaptez le à votre capacité, en proposant moins de produits à faible temps de conservation, par exemple.

Pour les établissements de plus grande capacité, je vous le dis une fois de plus : non, la plupart des clients ne sont pas des morts de faim qui se serviront leurs provisions pour la journée. Parfois, effectivement, des assiettes ne sont pas terminées : comme au restaurant, en somme ! Cependant, la plupart des produits que vous servirez pourront être réutilisés le lendemain. En outre, pensez à l’économie de personnel que représente le petit-déjeuner buffet : moins de nettoyage, moins de service donc moins de coûts.

Pour finir, je dirais que le prix devrait être véritablement fonction de ce que vous proposez. Beaucoup d’hôtels margent bien trop sur cette prestation. Cela fait fuir les clients, surtout lorsque le buffet n’est pas de grande qualité. Prenez garde !