Le monde moderne est marqué par le rythme effréné de l’évolution rapide de la technologie et par les attentes grandissantes en matière de connexion permanente. Au milieu du chaos qui s’est immiscé au travail, à la maison et même dans les réunions sociales, de nombreux voyageurs explorent les perspectives des autochtones — qui défendent le bien-être physique et spirituel — pour trouver certaines des réponses aux maux modernes. Des liens inextricables : Pour les peuples indigènes du Canada, le bien-être et la relaxation sont enracinés à travers un lien profond et le respect de la terre — une relation qui favorise le calme et la guérison par des rencontres conscientes avec la nature.

Rétablir votre lien avec ce milieu n’est pas forcément une corvée — il suffit parfois de faire une promenade en pleine conscience. Des voyagistes tels que Talaysay Tours, à Vancouver (Colombie-Britannique), proposent des promenades guidées dans des milieux naturels tels que le parc Stanley, en attirant l’attention sur les arbres et les plantes que les peuples autochtones utilisent depuis des milliers d’années pour se nourrir, se soigner et se doter de technologies.

Bien-être : Sept expériences naturelles autochtones

Il existe au Canada de nombreuses expériences appartenant à des autochtones et gérées par eux, qui invitent les visiteurs à explorer un mode de voyage plus lent et plus conscient. Les établissements d’hébergement ci-dessous proposent des expériences holistiques qui renoncent aux itinéraires chargés d’action au profit d’excursions tranquilles dans la nature qui favorisent un respect et une compréhension renouvelés de l’environnement.

Red Bank Lodge

Red Bank Lodge, Red Bank, Nouveau-Brunswick

Le Red Bank Lodge, près de Miramichi, au Nouveau-Brunswick, est une structure pittoresque construite en cèdre provenant de la région. Il est situé sur les berges de la rivière Miramichi, une destination de pêche à la mouche de renommée mondiale. Construit par la nation mi’kmaq de Metepenagiag, le lodge comprend des bassins à saumon et des sentiers tranquilles, et se trouve à quelques pas du Metepenagiag Heritage Park, qui abrite deux sites historiques nationaux chargés de préserver l’histoire des Mi’kmaq, vieille de 30 000 ans. Pendant leur séjour, les visiteurs peuvent pêcher le saumon (de façon saisonnière, entre mi-avril et octobre), observer la faune locale, notamment l’ours, l’orignal et le cerf, et apprendre à préparer de la bannique traditionnelle en sirotant du thé chaud à base de feuilles de théier. Pour s’y rendre : prenez l’avion à Moncton et conduisez 1,5 heure jusqu’à Miramichi.

Klahoose Wilderness Resort

Klahoose Wilderness Resort

Situé le long du canal Homfray, dans la forêt pluviale tempérée de Desolation Sound, en Colombie-Britannique, le Klahoose Wilderness Resort — propriété de la Première nation Klahoose et exploitée par celle-ci — invite les visiteurs à une escapade hors réseau dans une région sauvage côtière éloignée. L’hébergement est proposé dans un pavillon en bois de cèdre de 6 100 pieds carrés, ainsi que dans des chalets privés d’une ou deux chambres, entourés d’une forêt dense. Ici, les visiteurs sont accueillis par un silence rafraîchissant, parfois ponctué par le cri des aigles en plein vol ou le clapotis des poissons dans le canal Homfray. Ouvert de la mi-mai à la mi-octobre, le centre de villégiature est hébergé par des guides indigènes qui proposent des expériences culturelles et sauvages telles que l’observation de grizzlis dans le passage Toba, la pêche en mer ou en hélicoptère, et des excursions en bateau vers le centre culturel de Klahoose sur l’île Cortes. Pour s’y rendre : prenez l’avion de Vancouver à Powell River, puis prenez un transfert par voie terrestre et maritime jusqu’à la station.

Shakat Tun Wilderness Camp

Shakat Tun Wilderness Camp

Le camp sauvage de Shakat Tun, situé dans le parc national de Kluane au Yukon (Shakat Tun signifie « sentiers de chasse d’été » en langue tutchone du Sud), appartient aux autochtones depuis des générations. Situé sur le territoire traditionnel des Premières Nations, Champagne et Ashihik, le camp propose aux visiteurs de passer une nuit énergisante dans des cabanes en rondins surplombant le lac Kluane, avec une yourte comme espace chaleureux pour les repas et les activités. Autour du camp se trouvent des sentiers sans fin qui peuvent être explorés à pied ou en VTT, ainsi que des randonnées avec un guide autochtone qui partage les histoires des premiers peuples de la région. Des expériences culturelles sont également proposées, notamment des cours dirigés par Barbara sur la fabrication de sacs de médecine, de capteurs de rêves et de tambours traditionnels. Pour s’y rendre : Prenez l’avion pour Whitehorse ; de là, Shakat Tun est à trois heures de route.

Wendake

Wendake

Les visiteurs de Wendake, au Québec, trouveront un riche éventail d’expériences qui rendent hommage à l’histoire et à la culture de la communauté huronne-wendat. L’Hôtel-Musée Premières Nations, situé à 30 minutes de route de la ville de Québec, invite les visiteurs à s’immerger dans la vie et la culture des Hurons-Wendats grâce à un décor artistique, des vues sur une forêt verdoyante et les sons apaisants de la paisible rivière Akiawenrakh ». L’architecture imposante de l’hôtel s’inspire des longues maisons traditionnelles autochtones, tandis que les jardins et les sentiers de randonnée environnants favorisent la réflexion et le ressourcement. Les voyageurs peuvent partager des traditions vieilles de plusieurs milliers d’années en visitant le Huron-Wendat Museum situé à proximité, qui a été créé pour protéger et promouvoir le patrimoine du peuple huron-wendat. Cet hôtel vous propose une expérience gastronomique autochtone à faire absolument. Pour s’y rendre : Prenez l’avion à Québec, puis roulez 30 minutes jusqu’à Wendake. Planifiez votre séjour à Wendake avec le guide gay de Québec.

Haida House at Tllaal

Haida House at Tllaal

Le Haida House at Tllaal à Haida Gwaii, en Colombie-Britannique, propose un hébergement luxueux situé sur les rives de la paisible rivière Tlell, qui coule le long de la plus longue plage de la région. Situé au centre de l’île Graham, ce complexe de 21 hectares abrite un verger de pommiers bien fourni, une forêt dense de cèdres aromatiques et de Sitka, ainsi que des cabanes au bord de l’océan où les clients peuvent admirer les étoiles depuis leur bain à remous privé. Les nombreuses écoaventures proposées par l’établissement comprennent une excursion en bateau jusqu’au site du village de K’uuna Skedans dans la réserve de parc national de Gwaii Haanas, où les vestiges de poteaux commémoratifs et mortuaires sculptés évoquent une communauté vieille de plusieurs siècles, des visites avec des tisserands et des sculpteurs locaux dans leurs ateliers et une visite d’interprétation du sentier Golden Spruce. Pour s’y rendre : des vols sont proposés quotidiennement de Vancouver à Haida Gwaii. Cette adresse s’inscrit parmi les plus beaux hôtels autochtones au Canada.

Nehemiah Valley Lodge

Nehemiah Valley Lodge

Récemment ouvert en 2022, le Nemiah Valley Lodge est situé dans la vallée isolée de Nemiah, sur la côte Cariboo Chilcotin, en Colombie-Britannique, où vivent les Xeni Gwet’in et la nation Tŝilhqot’in. Le lodge écologique en pleine nature est adjacent au parc provincial Tŝ’il ?os et propose l’une des dernières réserves de chevaux sauvages en Amérique du Nord, ainsi que la pêche, la randonnée, le VTT et l’observation des grizzlis. Les clients sont immergés dans le mode de vie local, avec la possibilité de participer à une excursion de cueillette de plantes et à une visite de village traditionnel, d’écouter des histoires transmises de vive voix et d’apprendre le tissage et le perlage. L’hébergement comprend des cabanes en rondins privées de deux chambres, idéales pour les familles, les couples et les personnes en quête de culture. Le lodge est ouvert de mi-juin à mi-septembre. Pour s’y rendre : Prenez l’avion jusqu’à Williams Lake et faites 2,5 heures de route jusqu’au lodge. Vous pouvez également vous rendre au lodge en 30 minutes en hydravion depuis Whistler.

Frontier Fishing Lodge

Frontier Fishing Lodge

Propriété de la Première nation Łutsël K’é Dene, le Frontier Fishing Lodge, situé dans les Territoires du Nord-Ouest, est un établissement récemment rénové qui accueille, depuis 60 ans, des visiteurs qui rêvent de se prélasser dans la lueur magique des aurores boréales, de photographier une faune magnifique et de passer des journées tranquilles à tendre une ligne. Outre ses expériences inégalées en matière de pêche en eau douce et de nature sauvage, le lodge propose également des expériences culturelles à Thaidene Nëné, la plus récente réserve de parc national du Canada. Les excursions — qui comprennent l’observation des aurores boréales, des retraites de bien-être et des expériences de vie sauvage — sont menées par un guide autochtone qui explique l’importance spirituelle et culturelle du parc pour les Dënesųłıné locaux. Pour s’y rendre : prenez l’avion jusqu’à Yellowknife.