A l’Est des Caraïbes, à des milliers de kilomètres de la France, la minuscule île de Saint Barthélémy rappele pourtant qu’elle est française par son élégance. Les quelques 25 kilomètres carrés de l’île ont été colonisés par les Français venus de Bretagne et de Normandie. Tombée aux mains des Suédois au cours du 19e siècle, et sa capitale fut rebaptisée Gustavia, en honneur au roi Gustave III de Suède. Elle redevint française en 1878.

Saint-Barthélémy : île gay friendly

Parce qu’elle est française, Saint Barth est sans doute l’une des îles des Caraïbes la plus gay-friendly. Lieu de passage de beaucoup de croisières gays, elle offre des centres d’intérêts variés aux touristes, dont de nombreuses boutiques, des restaurants français et des plages de sable blanc isolées.

Construite autour du port, Gustavia, la charmante ville principale, est un ensemble de maisons créoles aux toits rouges où voisinent les 7 000 habitants permanents de l’île, les touristes et des célébrités comme Cher ou Madonna. Ses boutiques proposent les derniers modèles de créateurs tels que Giorgio Armani, Kenzo, Yves Féraud, Yves Saint-Laurent, Sonia Rykiel ou Ungaro. La petite ville de Saint-Jean, près de l’aéroport, offre également de nombreux magasins.

Les boutiques branchées ne sont pas le seul atout de l’île. Les restaurants y sont parmi les meilleurs du monde, et beaucoup de visiteurs ne viennent à Saint-Barth que pour apprécier sa savoureuse cuisine franco-caribéenne. Les bonnes adresses sont entre autres La Gloriette et Le Rivage, toutes deux dans Grand Cul de Sac ; le légendaire restaurant Car Gustaff ; l’élégant Bartolomeo au décor colonial ; La splendide Plantation François au Colombier ; le raffiné Le Gaiac à Toiny ; et la rustique Hostellerie des Trois Forces à Vitet, qui est également un hôtel apprécié des touristes gays et lesbiennes. C’est le lieu de résidence de Meryl Streep quand elle vient à Saint-Barth.

Si le shopping et les restaurants ne sont pas vos priorités, sachez que Saint Bathélémy offre plus d’une vingtaine de plages immaculées, dont beaucoup sont cachées dans les recoins de l’île. Les plages gay-friendly sont La Grande Saline, place nudiste où se mélangent homos et hétéros, les premiers sur la partie droite de la plage, les seconds sur la moitié gauche. Non loin de là, l’Anse du Gouverneur est une autre plage nudiste gay. De ces deux îles, situées à l’est de Gustavia, sur la côté caribéenne, vous pourrez voir les îles voisines de Saint Kitts, Saba et Statia. Les autres plages à signaler sont celles de Saint-Jean, avec ses bistros et ses sports aquatiques, et la très calme plage de Grand Cul de Sac.

La nuit tombée, le Bar de l’Oubli et Le Select, à Gustavia, attirent tous les deux les visiteurs gays. En plus de ces deux bars, la ville accueille également Le Petit Club, une boîte de nuit gay-friendly où les touristes peuvent côtoyer les célébrités de passage.